Se connecter
24 Heures Moto 2014
20/09/2014 20:54 Le classement à 21h a peu changé, après 6h de course, la Kawasaki n°11 est toujours en tête avec la Suzuki n°1 dans ses roues. La Honda Racing n°111 est en troisième position à trois tours des premiers, et c'est la YART n°7 et la National Moto n°55 qui complètent le top 5. La Yamaha du GMT94 conserve un retard très modéré car ils sont également à trois tours de la n°11, et pointe en 7ème position derrière le junior team 72, mais devance tout de même la première OPEN du team Penz13 n°31. La nuit est tombée, mais le temps reste sec jusqu'à maintenant. Les pilotes vont devoir tenir jusqu'à 7h dans une nuit bien sombre.
20/09/2014 19:02 Après 4 heures de course, la Kawasaki quadruple vainqueur de l'épreuve poursuit son bonhomme de chemin en tête. Mais c'est loin d'être de tout repos pour les hommes de Gilles Stafler, la Suzuki Endurance Racing Team emmenée par Anthony Delhalle ne sont qu'à 14 petites secondes derrière. Un temps dérisoire après 4 heures et 139 tours parcourus. La National Moto 55, la Honda Racing 111 et la Yamaha du YART complètent le top cinq. Les trublions du Penz 13 avec la numéro 31, première moto de la catégorie OPEN, sont en 7ème position. Et les hommes de Christophe Guyot, loin dans le classement en début de course, pointent à la 11ème position. Ils maintiennent l'effort et conservent leurs 3 tours de retard.
20/09/2014 18:56 Les premières images du début de course, accompagné de la grille de départ. On y retrouve les immanquables umbrella grils : Cliquez ici
20/09/2014 17:39 Un point à 2h30 de course, quelques gouttes sont apparues par endroit, mais sans risque pour les pilotes. C'est un premier signe avant les grosses saucées annoncées pour la fin de journée. La Kawasaki du SRC n°11 a repris la tête de la course, poursuivie par la Suzuki du SERT et la BMW Penz 13 n°31. La Honda 111 est reléguée à la 11ème position après une problème mécanique l'obligeant à regagner les stands à la main. La Yamaha du GMT94 continue de tenir le rythme malgré ses 3 tours de retard et pointe en 17ème position. C'est la Suzuki n°95 et la Honda National moto n°55 qui complètent le top 5.
20/09/2014 15:52 Début de course très mouvementé, la kawasaki n°66 est tombé après quelques metres, les trois motos dans le bac à gravier dans le virage Dumlop également dans le premier tour. C'est l'hécatombe chez les autres également, la R2CL de Gwen Giabbani qui chute, mais qui repart pour atteindre les stands. L'AZ Moto de David Dumain fait une grosse embardée, David étant reconduit sur la civière, il semble que s'en soit terminé pour eux. Tandis qu'en tête, après que Sylvain Barrier, avec sa BMW OPEN, ait mené pendant 45 minutes, devant la 11 de Gregory Leblanc et la Honda n°111. Il est contraint de rejoindre les stands suite à un problème mécanique.
20/09/2014 15:06 La course vient d'être lancée depuis seulement quelques secondes que l'on a déjà les premiers accrochages. La GMT 94, la Yamaha du RAC41, la 67 du Starteam sont partis à la faute dans la chicane du Dumlop, ils sont repartis assez vite, mais contraint les deux premiers à repasser par les stands. La Kawasaki du team Sarazin 66 elle n'a toujours pas couvert son premier tour. Quant aux leaders, la SRC n°11, la Honda Racing 111 et la Penz n°31 ouvrent le bal de ces 24 heures moto 2014.
20/09/2014 10:31 A l'issue de séances qualificatives mouvementées et dans des conditions un peu particulières, la Kawasaki du SRC leader incontestée sur ce circuit du Mans s'élancera en première position, suivie de près par la Honda Racing et la Yamaha du YART, la Suzuki du SERT et la Yamaha du GMT94. Cinq places pour 4 constructeurs différents, ces cinq équipages seront les équipes à suivre tout au long du week-end car 4 d'entre elle peuvent encore espérer gagner le titre du championnat du monde d'endurance. Mais en attendant, c'est le warm-up. Plus de détails : Cliquez ici
18/09/2014 21:09 Un petit récapitulatif des essais de la journée : Cliquez ici
18/09/2014 13:32 Ce week-end auront lieu les 37ème 24 heures moto sur le circuit du Mans. La dernière épreuve du championnat du monde d'endurance qui permettra de départager les 7 équipages encore en lice pour décrocher la plus haute marche du podium. En attendant le départ samedi à 15H, les pilotes ont deux heures en ce moment même pour réaliser les derniers réglages. La piste détrempée n'arrangeant pas les choses, c'est actuellement la moto du GMT 94 qui réalise le meilleur temps. C'est également cette dernière qui est leader au championnat du monde. Les hommes de Christophe Guyot arriveront ils à arracher la victoire dimanche au Team du SRC Kawasaki qui a remporté les quatre dernières éditions sur ce circuit Bugatti ? Réponse en fin de semaine à 15h.
Actualité >
La fin de la loi des 100 chevaux ? L’Europe serait sur le coup.

La fin de la loi des 100 chevaux ? L’Europe serait sur le coup.

Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

L’U.E. veut mettre fin au bridage des motos à 100 chevaux. Cette mesure dont l'efficacité n'a jamais été ni mesurée, ni prouvée, serait dans le collimateur de l'Europe.

           Cette foutue loi des 100 chevaux, 100% et uniquement française, serait-elle sur le point de passer à la trappe ? A MP, on n’ose y croire, tant les annonces répétées ces dernières années se sont toutes soldées par un échec. Pourtant, il semblerait enfin qu’il y ait de l’avancée dans ce domaine. Dans un memo publié hier au sujet d’un projet de Directive, la Commission européenne indique vouloir supprimer le régime dérogatoire accordé à la France, lui permettant d’interdire l’immatriculation, sur son territoire, des motocyclettes de plus de 73,6 kilowatts (100 chevaux) .
La FFMC salue la victoire du bon sens européen sur les préjugés français !

          Pour rappel, c’est par un décret du 30 novembre 1984 que l’État français a instauré la limitation de puissance des motocyclettes immatriculées sur son territoire à 100 chevaux, convaincu qu’il diminuerait ainsi le nombre d’accidents de la circulation impliquant ces usagers. En 1995, alors que les règles d’homologation des véhicules étaient devenues la compétence exclusive de l’Union européenne, la France avait réussi à négocier un régime dérogatoire, à l’origine à titre provisoire.

          Quinze ans plus tard, et alors qu’aucune étude n’a permis d’établir un lien entre l’occurrence de l’accident et la puissance du véhicule, cette spécificité française est toujours en vigueur, au grand mépris de la libre circulation des personnes et des marchandises.
Car si la « loi des 100 chevaux » n’a eu aucun effet en terme d’accidentalité, elle a permis à certains  importateurs de protéger leurs marchés en empêchant les motards de faire jouer la pleine concurrence sur le marché commun. Pire, elle les a exposés à une précarité intolérable en cas d’accident, les assureurs pouvant refuser de prendre en charge un sinistre occasionné avec une moto remise dans sa configuration d’origine.
C’est pour dénoncer cette réglementation liberticide et discriminatoire qu’en 2007 la FFMC a porté plainte contre l’État français avec 15 399 autres motards, et interpellé le Parlement européen en exerçant son droit de pétition.

          Malgré le rejet de ces plaintes, il semble que la Commission ait finalement entendu les motards français et souhaite aujourd’hui mettre fin à cette réglementation injustifiée. Un sentiment partagé par le Conseil général des ponts et chaussées qui reconnaissait dans un rapport officiel publié en janvier 2008 que « le bilan des accidents de motos n’[était] pas meilleur (…) que dans des pays qui n’ [appliquaient] pas [la limitation] » et que « les vrais facteurs de risque, bien connus chez les motards, repos[aient] sur le comportement et l’utilisation non réfléchie qui [était] faite des performances (…). Or, ce comportement se manifeste dans la conduite d’engins de puissance bien inférieurs à la limite arbitraire de 100 ch. »

          Le projet comporte également des propositions pour rendre obligatoire l’ABS sur les moyennes et grosses cylindrées, ainsi que des normes anti pollution plus contraignantes (euro 4, 5 & 6). Si la FFMC est plutôt favorable à ces initiatives, elle s’inquiète de leur caractère obligatoire et notamment de l’incidence en matière de coût.

          Certes, le projet doit maintenant être voté pour pouvoir entrer en vigueur dans quelques années. Cependant, la FFMC espère que le Gouvernement français n’attendra pas d’être contraint pour respecter ses engagements communautaires et tirera rapidement les leçons d’un tel désaveu de sa politique de sécurité routière, empreinte de fantasmes et de raccourcis insensés. Il suffira, pour cela, d’un simple décret… Encore quelques mois, quelques années à attendre. Mais combien ?

Ajouter vous aussi un commentaire sur "La fin de la loi des 100 chevaux ? L’Europe serait sur le coup."
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette actualité :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :
Rechercher une moto
Publicité
Les reconnaîtrez vous ?
L'actu sur MP
Dernière fiche moto
Notre comparateur moto
Comparez les modèles motos
A ne pas louper
Communauté Facebook
Communauté Google+
Plan du site - Un lien vers MP - Les statistiques Xiti - Régie publicitaire
24 Heures Moto 2014
24 Heures Moto 2014
20/09/2014 20:54 Le classement à 21h a peu changé, après 6h de course, la Kawasaki n°11 est toujours en tête avec la Suzuki n°1 dans ses roues. La Honda Racing n°111 est en troisième position à trois tours des premiers, et c'est la YART n°7 et la National Moto n°55 qui complètent le top 5. La Yamaha du GMT94 conserve un retard très modéré car ils sont également à trois tours de la n°11, et pointe en 7ème position derrière le junior team 72, mais devance tout de même la première OPEN du team Penz13 n°31. La nuit est tombée, mais le temps reste sec jusqu'à maintenant. Les pilotes vont devoir tenir jusqu'à 7h dans une nuit bien sombre.
20/09/2014 19:02 Après 4 heures de course, la Kawasaki quadruple vainqueur de l'épreuve poursuit son bonhomme de chemin en tête. Mais c'est loin d'être de tout repos pour les hommes de Gilles Stafler, la Suzuki Endurance Racing Team emmenée par Anthony Delhalle ne sont qu'à 14 petites secondes derrière. Un temps dérisoire après 4 heures et 139 tours parcourus. La National Moto 55, la Honda Racing 111 et la Yamaha du YART complètent le top cinq. Les trublions du Penz 13 avec la numéro 31, première moto de la catégorie OPEN, sont en 7ème position. Et les hommes de Christophe Guyot, loin dans le classement en début de course, pointent à la 11ème position. Ils maintiennent l'effort et conservent leurs 3 tours de retard.
20/09/2014 18:56 Les premières images du début de course, accompagné de la grille de départ. On y retrouve les immanquables umbrella grils : Cliquez ici
20/09/2014 17:39 Un point à 2h30 de course, quelques gouttes sont apparues par endroit, mais sans risque pour les pilotes. C'est un premier signe avant les grosses saucées annoncées pour la fin de journée. La Kawasaki du SRC n°11 a repris la tête de la course, poursuivie par la Suzuki du SERT et la BMW Penz 13 n°31. La Honda 111 est reléguée à la 11ème position après une problème mécanique l'obligeant à regagner les stands à la main. La Yamaha du GMT94 continue de tenir le rythme malgré ses 3 tours de retard et pointe en 17ème position. C'est la Suzuki n°95 et la Honda National moto n°55 qui complètent le top 5.
20/09/2014 15:52 Début de course très mouvementé, la kawasaki n°66 est tombé après quelques metres, les trois motos dans le bac à gravier dans le virage Dumlop également dans le premier tour. C'est l'hécatombe chez les autres également, la R2CL de Gwen Giabbani qui chute, mais qui repart pour atteindre les stands. L'AZ Moto de David Dumain fait une grosse embardée, David étant reconduit sur la civière, il semble que s'en soit terminé pour eux. Tandis qu'en tête, après que Sylvain Barrier, avec sa BMW OPEN, ait mené pendant 45 minutes, devant la 11 de Gregory Leblanc et la Honda n°111. Il est contraint de rejoindre les stands suite à un problème mécanique.
20/09/2014 15:06 La course vient d'être lancée depuis seulement quelques secondes que l'on a déjà les premiers accrochages. La GMT 94, la Yamaha du RAC41, la 67 du Starteam sont partis à la faute dans la chicane du Dumlop, ils sont repartis assez vite, mais contraint les deux premiers à repasser par les stands. La Kawasaki du team Sarazin 66 elle n'a toujours pas couvert son premier tour. Quant aux leaders, la SRC n°11, la Honda Racing 111 et la Penz n°31 ouvrent le bal de ces 24 heures moto 2014.
20/09/2014 10:31 A l'issue de séances qualificatives mouvementées et dans des conditions un peu particulières, la Kawasaki du SRC leader incontestée sur ce circuit du Mans s'élancera en première position, suivie de près par la Honda Racing et la Yamaha du YART, la Suzuki du SERT et la Yamaha du GMT94. Cinq places pour 4 constructeurs différents, ces cinq équipages seront les équipes à suivre tout au long du week-end car 4 d'entre elle peuvent encore espérer gagner le titre du championnat du monde d'endurance. Mais en attendant, c'est le warm-up. Plus de détails : Cliquez ici
18/09/2014 21:09 Un petit récapitulatif des essais de la journée : Cliquez ici
18/09/2014 13:32 Ce week-end auront lieu les 37ème 24 heures moto sur le circuit du Mans. La dernière épreuve du championnat du monde d'endurance qui permettra de départager les 7 équipages encore en lice pour décrocher la plus haute marche du podium. En attendant le départ samedi à 15H, les pilotes ont deux heures en ce moment même pour réaliser les derniers réglages. La piste détrempée n'arrangeant pas les choses, c'est actuellement la moto du GMT 94 qui réalise le meilleur temps. C'est également cette dernière qui est leader au championnat du monde. Les hommes de Christophe Guyot arriveront ils à arracher la victoire dimanche au Team du SRC Kawasaki qui a remporté les quatre dernières éditions sur ce circuit Bugatti ? Réponse en fin de semaine à 15h.