Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > APRILIA > 1000 RSV4 RR 2015 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Une princesse du SBK devient une reine

Aprilia 1000 RSV4 RR

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Aprilia

Aprilia 1000 RSV4 RR 2015

Sportive
Fiche créée le 08/11/2014
Aprilia 1000 RSV4 RR

          Dès sa sortie, l'Aprilia RSV4 s'est taillée une réputation de pistarde quasi parfaite. Seul hypersport motorisée par un 4 cylindres en V, véritable outil pour le circuit, efficacité de très haut niveau et de plus belle machine très racée, la sportive de Noale ne suscitait qu'éloges et presque fantasme. Le goût du Superbike en vente libre !

          Le seul souci (et encore), c'était la puissance pure. Le V4 envoie du gros, du très gros, mais pas de quoi aller chercher celle qui gagne un peu tout, la Kawasaki ZX-10R et ses 200 bourrins. Aprilia corrige en 2015 cette carence en dopant le moteur et en procédant à pas mal d'améliorations générales. Le missile veut frapper plus fort, et se nomme à présent RSV4 RR. Une simple petite lettre rajoutée ? Ce R de plus est synonyme de 17 chevaux rajoutés dans la chaudière et des bouts de Factory. Avec ces watts supplémentaires, cette 1000 annonce fièrement 201 chevaux à 13 000 tr/mn. Et entre dans le cercle des puissances démoniaques. Hier encore, on ne comptait que deux ou trois machines d'exception à cracher tant de puissance (Desmosedici RR, 1199 Superleggera , F4 CC,...). Désormais, c'est une norme qui s'installe tranquillement en 2015 (Aprilia RSV4 RR, YamahaR1, Kawasaki ZX-10R, Ducati 1299, MV-Agusta F4 1000 RR, BMW S 1000 RR).

          Comment le moteur de Noale a-t-il gagné tant de watts ? Avec une foule de petits détails améliorés. Les ingénieurs ont réduit les frictions internes, amélioré la combustion, augmenté le régime maxi, changé la boite à air, installé de nouveaux injecteurs supérieurs et peaufiné l'admission. Les conduits sont redessinés, et, c'est une première pour une moto de série, chaque module d'admission variable est géré indépendamment. Une solution en provenance du WSBK, permettant une parfaite maitrise de l'admission pour chaque cylindre. Toutes les soupapes sont désormais en titane, celle d'admission passant à 33 mm de diamètre. De nouveaux arbres à cames permettent de gagner 500 gr, la lubrification interne a été revue, les bielles Pankl perdent au total 400 gr, tout le système d'échappement est repensé et une ECU plus puissante s'occupe de la gestion moteur. La boite de vitesses est également retouchée, avec des rapports optimisés pour la nouvelle patate du V4. Le gain n'est pas qu'en puissance mais aussi en poids : le bloc a perdu en tout 1.5 kg. Toute une série de petits progrès sont recensés, des nouveaux ressorts de soupapes jusqu'à la pignonerie. 201 unités de cavalerie, même avec 4 titres constructeurs en Superbike Mondial ces 5 dernières années, faut du gros boulot de motoriste pour les trouver ; et jusqu'au bout des détails.

          Avoir un cœur encore plus gros n'a eu quasi aucune influence sur le design de la RSV4. C'était déjà une belle machine, Aprilia n'a pas pris de risques en se contentant de revoir avec une certaine douceur la face de son égérie. Nouveau dessin des rétros et des clignos incrustés dedans, bas de carénage à peine retouché... C'est principalement le triple optique qui évolue - les yeux latéraux sont moins étirés, et le feu de position est à LED – et la partie du haute du carénage. La protection devrait gagner (un peu) en efficacité mais le gain a surtout été pensé pour l'aérodynamisme. Le confort n'est pas la priorité de la RSV4 RR, la maitrise totale de la piste plutôt. A tel point qu'elle pique des éléments de l'ex-version Factory et se renforce en électronique.

          En quelque sorte, cette évolution a bouffé l'ancienne version Premium de la RSV4. On a vu un peu avant que cette RSV4-RR gérait , et de meilleure façon, l'admission variable. Cette technique était précédemment réservée à la RSV4 de luxe, tout comme les carters en magnésium. Ces spécificités typée usine font maintenant partie de la dotation standard. Ainsi, le cadre périmétrique en aluminium permet à présent lui aussi de modifier la position du moteur, l'angle de chasse et le point de pivot du bras oscillant. Ce dernier a été rallongé de 14 mm pour assurer une motricité optimale. Une série de raffinements exclusifs qu'aucune concurrente ne propose. Par contre, pas de suspensions Öhlins ou de jantes forgées en série. Ces gourmandises sont à présent proposées dans un "Race Pack" optionnel – ou sur la série spéciale RF.
Sur la RSV4 RR, les suspensions sont confiées à Sachs, et sont évidemment totalement réglables. Fidèle à l'appel, Brembo s'occupe des freins comme précédemment. Les étriers M430 sont conservés, mordant des pistes de 320 mm. La roue arrière et son gros pneu de 200 mm seront détendus par un disque de 220 mm et étrier double piston. Avec le renfort d'un ABS Race, le Bosch 9MP, il n'y aura aucun souci à ralentir les 180 kilos (à sec) de la fusée italienne. L'antiblocage ne pèse que 2 kilos, est fourni en série tout comme le pack APRC, et peut être réglable sur 3 niveaux ou désactivé. Chacun de ces niveaux peut être combinée avec les 3 modes de conduite que propose l'Aprilia. L'électronique de bord s'est même renforcée d'un système de gestion du frein moteur.

          En étant l'un des premiers à proposer un sérieux pack d'assistances au pilotage, Aprilia réduisait encore la frontière entre les sportives de série et les machines de pistes. Il faut dire que son engagement et ses victoires en championnat du monde Superbike en font un sacré laboratoire. L'Aprilia Performance Ride Control s'améliore, devient plus progressif et s'ajuste aux nouvelles performances dont est capable la RSV4 1000 RR. Les puces et capteurs vous accompagnent avec le contrôle de traction à 8 niveaux (réglable à tout moment et désactivable), l'anti-wheeling à 3 réglages, le shifter, et le Launch Control à 3 positions pour optimiser les départs sur piste.
La RSV4 propose toujours 3 cartographies d'injection (Road, Sport et Track) aux noms très explicites ; en devenant RR, elle ajoute le mode RACE, encore plus typé pilotage de haut niveau. Restez dans le silicium et regardez votre smartphone. Il vous sert parfois à téléphoner, souvent à surfer, naviguer entre les applis, et avec Aprilia, il va devenir votre technicien en télémétrie embarquée. Le kit V4-MP vous permet non seulement de consulter vos performances grâce à l'acquisition de données mais aussi d'intervenir directement sur la machine. Attention, ça devient quasiment de la science-fiction : grâce au GPS du téléphone et la configuration active, le système reconnait la position de la moto sur la piste et peut modifier les réglages des assistances électroniques en fonction du virage. Il y a même un assistant de course pouvant fournir des conseils en temps réel pour améliorer les chronos.

          La RSV4 était considérée comme une diva de la piste, descendante pour certains de la RC30. En devenant RR, elle combine tous les atouts pour devenir l'épouvantail de la catégorie. Avec la magie du V4, une puissance au gros top, de l'électronique échappée du stand SBK d'Aprilia et un pur design de moto de course, la 1000 RSV4 RR est une pistarde à faire bander un eunuque.
Histoire de proposer encore plus tripant, le constructeur lance en parallèle une série limitée à 500 exemplaires, la RF. Elle se distingue par le Race Pack en équipement d'origine et une déco inspirée de l'équipe officielle.

M.B - Médias constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Aprilia 1000 RSV4 RR 2015

Aprilia 1000 RSV4 RR
  • Chassis :
  • Cadre : Double poutre périmétrique en aluminium
  • Réservoir : 18.5 litres
  • Hauteur de selle : 840 mm
  • Poids à sec : 180 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 43 mm, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 320 mm, étriers radiaux monobloc Brembo 4 pistons M430
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 130 mm
  • 1 disque Ø 220 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 200 / 55 - 17"
  • Moteur :
  • 4 Cylindres en V à 65°, 4 temps
  • Refroidissement : par eau
  • Injection Ø 48 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 999.6 cc (78 x 52.3 mm)
  • 201 ch à 13000 tr/min
  • 11.7 mkg à 10500 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 0.9 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Aprilia 1000 RSV4 RR 2015

Les plus
  • V4 surpuissant
  • Améliorations chassis
  • Electronique poussée
Les moins
  • Pour pilotes expérimentés...
  • ... afin d'exploiter tout le potentiel
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Aprilia 1000 RSV4 RR 2015"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :