Fiche moto > > > R 1200 RT 2008 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

A la conquète de l'Europe

BMW R 1200 RT
 
BMW

BMW R 1200 RT 2008

Routière & Grand Tourisme
Fiche créée le 31/03/2009
BMW R 1200 RT

             La voici enfin, la nouvelle routière de BMW. Avec l'apparition du nouveau moteur 1200 flat twin qui équipa en premier la R 1200 GS, on se doutait bien que toute la gamme s'offrirait bientôt ses services. Porté à 110 ch, le bicylindre ne sera pas le seul héritage technologique que la RT piquera à la GS, car elle gagne également le nouveau bras monobras Paralever. Un élément à la fois plus léger, plus rigide, dont le carter de couple conique est rempli d'huile à vie. La suspension arrière fait appel à un combiné ressort/amortisseur à gaz asservi à la course de débattement (WAD). Il se traduit par une progressivité croissante de l’amortisseur au fur et à mesure que la course de débattement augmente. . Ce système avait été inauguré en 2002 sur la R 1150 GS Adventure. La RT pioche aussi chez la K 1200 S au rayon des bonnes idées. L'ingénieux système de suspension arrière pilotée depuis un bouton au guidon (Electronic Suspension Adjustment – ESA) est proposée en option. Le freinage EVO présent sur la 1200 RT est de type ABS partiellement intégral, qui permettrait d'avoir un freinage plus souple.
Déjà présent sur la R 1200 GS, le faisceau électrique est de type multiplexé. L'électronique travaille dans un réseau permanent d'échanges de données via un bus unique où l'information transite entre les boîtiers. Les infos remontent jusqu'au nouveau tableau de bord. On y trouve 2 classiques cadrans analogiques pour la vitesse et le régime moteur, et entre les deux une fenêtre digitale qui renseigne en permanence sur la température de l’huile, la réserve de carburant, l’autonomie restante, l’heure et le rapport de boîte engagé ; si la moto est équipée de la selle chauffante proposée en option, il indique également le niveau de chauffage sélectionné. Fin du fin, l’éclairage des instruments s’adapte automatiquement à la luminosité ambiante. Nouveauté importante dans le jeu de commande : Le remplissage à vie de l’hydraulique d’embrayage.

               BMW R 1200 RTStyliquement, ça bouge beaucoup chez le constructeur à l'hélice. Le design de la BM est complètement revu - plus anguleux, plus agressif, avec des prises d'air très proéminentes, un optique qui n'est pas sans rappeler celui de la Honda 1300 Pan-european, des rétros-cligno-protèges-mains particulièrement massifs, et cette touche d'élégance que n'avait pas la 1150 : les valises peintes couleur carrosserie. Avec une bulle plus haute, plus large, réglable électriquement en hauteur sur 140 mm et ses nouveaux panneaux de carénage, il est sûr que la protection se soit encore améliorée.
La selle est en 2 parties, avec l'assise du pilote réglable en hauteur ; 820 ou 840 mm qui peuvent se transformer en 780 ou 800 mm si l'on a choisit l'option selle basse. Ben oui, chez BMW, on aime les options et les accessoires. Vous en voulez un morceau, rendez-vous en bas de page. Heureusement, l'anti-démarrage électronique est de série. L'avantage d'une liste aussi pléthorique, c'est que vous pouvez vous faire une moto à la carte.
Avec un poids qui chute de 25 kgs et une puissance en hausse, ce nouveau modèle grand tourisme promet de hisser encore d'un cran l'excellence qu'avait établi la R 1150 RT.


               Elle parait imposante ? Effectivement, elle l'est. Une grande routière avec une protection irréprochable et tout ce qui faut pour voyager ne peut pas avoir le gabarit d'une sportive twin. Ce n'est aucunement préjudiciable sur la BM qui fait preuve d'un remarquable équilibre. Bien que la RT ait perdu une bonne vingtaine de kg, on sent que l'on a dans les mains une machine d'un certain poids, un vaisseau de la route qui ne parait pas aussi svelte qu'une routière de moyenne cylindrée comme une Deauville. Voila pourquoi la conduite d'une RT est surprenante à plus d'un titre : cette grosse moto de presque 300 kg se manie avec une aisance et une mise en confiance positivement incroyable. La douceur du moteur et des commandes ainsi que la position du pilote revue (permettant BMW R 1200 RTde mieux sentir la conduite) font de cette GT un engin propre à évoluer avec beaucoup de plaisir et de décontraction. La ville, bien que ce ne soit pas son terrain de chasse, ne rebute absolument pas la 1 200 mais nécessite une concentration soutenue. Pas pour gérer le twin, qui a bien progressé depuis la 1150 (il est plus puissant et plus souple, comme la transmission). Faut juste faire gaffe aux valises, très larges, qui limitent le faufilement entre les voitures. Si les rétros passent "juste", le cul ne passera pas. Prévoir une bonne marge pour ne pas rayer ou arracher une valoche. Ce serait vraiment dommage.
Laissons maintenant la RT s'exprimer dans son domaine de prédilection : la route. D'ailleurs, depuis que vous êtes dessus, vous ne pensez qu'à ça... et elle aussi. Ce n'est pas parce qu'il fait froid et que tout le monde s'entasse dans les autos qu'on va laisser la meule au garage. Et pis, avec la BM, ça n’a rien d'un calvaire.
Sans doute que le nouvel habillage ne fera pas l'unanimité mais il protége de façon excellente. L'habit est l'abri, le confort fait fort. On pourrait penser que la R 1 200 RT s'inspire de sa lointaine cousine à 4 roues Série 5. Confiance, précision, chaleur à bord (poignées et selle chauffantes), autonomie... L'expression "vaisseau de la route" est vraiment idéale pour décrire cette machine.
En comportement dynamique, la 1 200 hausse encore le niveau et la rendent plus efficace et plus amusante sitôt que la route tourne. Même le freinage est plus agréable (ou tout du moins, suivant le point de vue, moins déroutant), bien que le novice doivent "apprendre" les réactions plus incisives du train avant Telelever.

               La nouvelle BMW R 1 200 RT encore plus proche de l'idéal ? Certes, elle fait un pas de plus et en vraiment très proche. Le tableau n'est pas non plus complètement idyllique. La moto est chère, et avec 2-3 options, le prix grimpe en flèche. Et puis, une trousse à outils avec seulement un tournevis et une clé Allen, la complète étant en option à 400 balles... Faut pas déconner ! Est-ce le prestige de la marque ou celui de la machine ?

         Options.
• Selle de pilote basse.
• Selle chauffante.
• Poignées chauffantes.
• Prise de courant supplémentaire.
• Préparation radio.
• Radio avec lecteur de CD.
• Ordinateur de bord avec témoin d’huile.
• Régulateur de vitesse.
• DWA (système d’alarme antivol).
• ESA (Electronic Suspension Adjustment – tarage électronique de la suspension).
• Clignotants sous verre blanc.
• Système d’échappement chromé.
• Selle en gris ou noir.
• Carénage moteur couleur ardoise foncée métallisée mate ou blanc aluminium métallisé mat.

Et c'est pareil au niveau des accessoires :
         Accessoires.
• Grand top case.
• Petit top case.
• Dosseret petit top case.
• Sac intérieur grand top case.
• Sac intérieur petit top case.
• Sacs intérieurs pour valises gauche et droite.
• Sacoche de réservoir.
• Protection de cache-culbuteurs.
• Protection antichoc pour les valises.
• Insert pour compartiment radio.
• Deuxième et troisième prise de courant.
• Radio avec lecteur de CD.
• Système de navigation BMW Motorrad Navigator II.
• Câble et support pour le BMW Motorrad Navigator II.
• Trousse à outils.

M.B
(Texte de l'essai inspiré par l'article de C. Lacombe
Moto-Journal n° 1 649 - photos constructeur)

Pensez à votre équipement moto
Un équipement moto adéquat et en bon état est la seule protection du motard lors d'une chute ou d'un choc.
Vous trouvez l'indispensable (casque, gants, blousons, bottes), l'essentiel et bien plus chez notre partenaire. Notre partenaire équipement moto : motoblouz.com
L'aspect technique de la

BMW R 1200 RT 2008

BMW R 1200 RT
  • Chassis :
  • Cadre : treillis tubulaire en acier, moteur porteur
  • Réservoir : 27 litres
  • Hauteur de selle : 820 / 840 mm
  • Longueur : 2230 mm
  • Largeur : 905 mm
  • Hauteur : 1430 mm
  • Empattement : 1485 mm
  • Poids à sec : 229 kg
  • Poids en ordre de marche : 259 kg
  • Train avant :
  • fourche Telelever, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 320 mm, étriers 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • Transmission finale par cardan
  • Train arrière :
  • monoamortisseur et Paralever, déb : 135 mm
  • 1 disque Ø 265 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 180 / 55 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre à plat, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement par air et huile
  • Injection électronique
  • 1 ACT par cylindre
  • 4 soupapes par cylindre
  • 1170 cc (101 x 73 mm)
  • 110 ch à 7500 tr/min
  • 11.7 mkg à 6000 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 2.08 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

BMW R 1200 RT 2008

Les plus
  • Confort et protection
  • Homogénéité de la partie cycle
  • Moteur et transmission en progrès
Les moins
  • Design anguleux
  • Options
  • Prix
Celle qu'elle remplace
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la BMW R 1200 RT 2008"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :