Fiche moto > > > 1200 ZZR 2005 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Cap sur le tourisme

Kawasaki 1200 ZZR
 
Kawasaki

Kawasaki 1200 ZZR 2005

Sport-GT
Fiche créée le 03/11/2009
Kawasaki 1200 ZZR

          Elle est nouvelle mais on la reconnaît tout de suite. Formes et rondeurs se mêlent dans un gabarit imposant où la génétique ZZR perdure. Le mythe a guidé le crayon des designers qui ont su emmener dans le XXIème siècle un morceau de légende de Kawasaki. On a gardé les bonnes vieilles recettes avec un costaud cadre périmétrique redessiné, un bon gros 4 cylindres à carbus qui a gagné 112 cc, des watts et du couple, un nouvel habillage qui ne trahit pas l'esprit ZZR. Plus classe, plus imposant, le nouveau regard (qui n'est pas sans rappeler celui des Triumph Trophy) semble moins agressif que celui de la 1100.

          Volonté délibérée ? La 1100 était la grosse sportive de Kawa à sa naissance, celle qui avait fait péter le mur des 280 au début des années 90 - Aujourd'hui, ce rôle est dévolue à la ZX-12 R ; la ZZR se voit repositionnée en sport-GT. En accord avec les lignes plus douces, la position de conduite s'est embourgeoisée : on est moins en appui, et les jambes moins recroquevillées. Ce n'est pas pour autant que la prise en main se fait en toute sérénité. C'est une grosse machine, et lourde. Elle a pris 8 kg (280 à présent), et avec les jambes plus écartées ainsi que la selle relevée, on évolue avec prudence. Et en souplesse sur le couple du gros bouilleur. Connu et reconnu, le bloc Kawa n'affiche point de débauches technologiques pour s'exprimer grassement : du gros couple et des sensations, voila son ambition. Ceux qui ont connu l'usine à gros coeur de la 1100 retrouveront avec bonheur ce ton barbu et ours qui enchante face à la fadeur des blocs pourtant hyper efficaces de l'ère moderne. Avant les mi-régimes, le moulin reste tranquille en se raclant la voix. Expressif, il pousse franchement de 4500 à 8000 trs avec une aisance saisissante. Près de 12 mkg sont là pour assurer des reprises d'enfer. Après, ça crache de très gros watts, qui propulsent la ZZR comme un boulet de canon. Le tout dans un vombrissement qui prend aux tripes. Ca pousse, ça vibre, ça s'exprime, ça rage, ça vit ! Ce n'est pas un sérieux VVVrrroouuiippp de GSX-R mais un BBBRRRVVVOOOOUUPPPPP furieux et colérique. Même la version française bénéficie de ce comportement aux bas et mi-régimes. Seule la puissance de feu est atténuée dans le haut de l'aiguille - mais l'essentiel des sensations est préservé. Bien que douce, la boîte n'est pas aussi rapide et précise qu'une sélection moderne. Avec son nouveau train avant, la 1200 s'engage avec plus de délicatesse sur l'angle mais les suspensions manque quelque peu de rigueur quand la route n'est plus du billard. Il faut l'amener sans brutalité dans le virage, ensuite lui faire prendre ses appuis, et l'asseoir en sortant du virage en devant jouer avec une poignée de gaz qui manque de précision. Sans compter le poids conséquent qu'il faut tenir d'une main ferme. La ZZR ne se laisse pas apprivoiser par le premier poireau venu.

KAWASAKI 1200 ZZR             Son truc, c'est plus les grandes courbes et les trajets TGV. Car la protection n'est pas mal gaulée sur cette machine. La bulle à double courbure protège jusqu'à 180 Km/h dans un confort très correct. Où la ZZR marque aussi le pas, c'est sur son équipement. Le nouveau tableau de bord regroupe les mêmes informations qu'avant, et il manque un deuxième partiel. Dans sa mue, la Kawa perd les pratiques ergots escamotables à l'arrière et le vide-poches dans le retour de carénage. Me croirez-vous si je vous annonce que le passage en réserve se fait manuellement ? Le passager sera moins bien installé que sur la 1100, assis plus haut et se tenant à des poignées moins efficaces que l'arceau de feu son aînée. La ZZR n'est pas une mauvaise moto mais elle n'est plus à la page. La chasse au poids est indispensable, la liste d'équipements mérite de s'allonger, et le comportement dynamique doit aussi passer par la case "remise à niveau". Toutefois, la 1200 a un caractère du tonnerre, de plus en plus rare sur les 4 pattes de l'ère Motardus Sapiens Radicalus.

M.B
(photos constructeur)

Pensez à votre équipement moto
Un équipement moto adéquat et en bon état est la seule protection du motard lors d'une chute ou d'un choc.
Vous trouvez l'indispensable (casque, gants, blousons, bottes), l'essentiel et bien plus chez notre partenaire. Notre partenaire équipement moto : motoblouz.com
L'aspect technique de la

Kawasaki 1200 ZZR 2005

Kawasaki 1200 ZZR
  • Chassis :
  • Cadre : Double poutre périmétrique en aluminium
  • Réservoir : 23 litres
  • Hauteur de selle : 800 mm
  • Longueur : 2160 mm
  • Largeur : 754 mm
  • Hauteur : 1245 mm
  • Empattement : 1506 mm
  • Poids à sec : 236 kg
  • Poids en ordre de marche : 280 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique Ø 43 mm, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 320 mm, étriers à 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boîte à 6 rapports
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 120 mm
  • 1 disque Ø 250 mm, étrier à 2 pistons
  • Roue AR : 180 / 55 - 17"
  • Moteur :
  • 4 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • 4 carbus Ø 40 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 1164 cc (79 x 59.4 mm)
  • 152 ch à 9800 tr/min
  • 160 ch avec l'air forcé
  • 12 mkg à 6000 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.55 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Kawasaki 1200 ZZR 2005

Les plus
  • Moteur excellent
  • Protection
  • Image mythique
Les moins
  • Poids
  • Suspensions
  • Equipements
Celle qu'elle remplace