Fiche moto > > > Z 1000 2008 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Bousculer l'ordre établi

Kawasaki Z 1000
 
Kawasaki

Kawasaki Z 1000 2008

Roadster
Fiche créée le 14/01/2009
Kawasaki Z 1000

          Rappelez-vous il y a 4 ans, à peu près à la même période : Kawasaki présentait la Z 1000. Un choc pour tous, une bête sur 2 roues, un design qui chauffait, un châssis qui charmait, un moteur qui sauvageait... et le début d'une autre ère pour Kawa, celle du renouveau.
Et maintenant que les street-fighters envahissent les rues et font de l'ombre à la célèbre Z, le constructeur ressort la boite à baffes avec cette nouvelle génération de Z 1000. Pas de doute, ça va cogner sévère.

          A la vue de ces images, on ne peut que féliciter la mutation de ce gros street-fighter. C'est plus vif, plus aiguisé, plus travaillé, plus violent même, avec des attributs du plus bel effet.
AH...! Les pots. Ils vous choquent, n'est-ce pas !?! Les 4 flûtes ont disparu pour laisser la place à 2 énormes gamelles elles-mêmes terminées par 2 embouts - mais faites le compte : vous avez toujours 4 sorties d'évacuation des gaz. Surtout, avec ces nouveaux volumes d'échappement, le moteur va bien mieux respirer que précédemment. On y reviendra dans quelques lignes.
Ne soyons pas trop impatient et dégustons ces nouvelles lignes tendues et saignantes. Plus effilé, le tête de fourche a gagné en style, en menaces. La fourche inversée est toujours là mais désormais équipée d'un magnifique ensemble étriers de frein à fixation radiale, et de disques à pétales comme sur les ZX-R 10 et 636.
Regardez le garde-boue avant ! Une incisive a poussé devant les tubes de fourche pour lui permettre de mordre la route (ou les concurrentes ?). Les écopes de radiateur se sont transformés en larges épaules dont la ressemblance est nettement marquée avec celles de l'ER-6n. Sous le réservoir, le moteur hérite de nouveaux carters très joliment dessinés. La petite touche tuning (des caches plastiques colorés) qui terminaient les carters d'alternateur et d'embrayage se sont transformés en de superbes pièces taillées (pourvu que ce ne soit pas du plastoc...). D'un bout à l'autre des jantes (toujours mi-peintes, mi-polies), c'est méchant à souhait. Et pourtant, un peu de douceur s'échappe de l'arrière, avec un postérieur calqué sur celui de la ZX-10R. Rétros, bulle, clignos, caches latéraux ; tout l'habillage est repassé dans le bureau de design. L'aiguillon arrière n'est plus, mais cela ne signifie pas que la fougue de la Z 1000 se soit calmée.

          Kawasaki Z 1000 2007Bien au contraire. Kawasaki affirme que le couple a été augmenté dans les bas et moyens régimes. Grande satisfaction car l'ancienne Z n'était pas très démonstrative de ce coté là. Il faut dire que les flûtes d'échappement bouffaient pas mal de souffle. On sait peu de choses sur le bloc de la nouvelle Z 1000. Mais quand on sait que de nouveaux montants latéraux ont été greffés sur le cadre et que le bras oscillant ressemble fortement à celui de la ZZR 1400, on s'attendait à du musclé.
Et quelle surprise ! loin de céder à la surenchère de puissance délivrée par la concurrence (FZ1 : 150 chevaux ; K 1200 R : 163), la Z ne craint pas d'avouer qu'elle delivre 2 chevaux de... moins qu'auparavant. Avec 125 canassons à maitriser, la teigne des verts se situe pile poil entre la Yam FZ1 et la Honda CBF 1000. Serait-ce une façon de concilier une louche de puissance avec une grosse poignée de disponibilité ? Si Miss Z nous offre plus de couple tout en conservant les prestations de son chassis, on en re-demande sans probleme. Va d'ailleurs falloir que la gniak soit disponible plus tôt, car Z 1000 version 07 embarque 7 kg de plus de masse corporelle (musculaire ?).

          Plus intimidante, plus agressive, plus classe, la nouvelle Z sait également se faire plus évidente avec le pilote. L'ergonomie a été revue tout en maintenant une position orientée pour une conduite sport. Notons que des améliorations sont signalés au niveau de la selle, des repose-pieds et du réservoir... et du coté du poste de pilotage. L'étrange compteur issu de la ZX-636R 2eme génération a cédé la place à un ensemble compte-tours aiguilles et bloc digital. Comme quoi, c'est encore ce qu'il y a de mieux.          

M.B - photos constructeur

Pensez à votre équipement moto
Un équipement moto adéquat et en bon état est la seule protection du motard lors d'une chute ou d'un choc.
Vous trouvez l'indispensable (casque, gants, blousons, bottes), l'essentiel et bien plus chez notre partenaire. Notre partenaire équipement moto : motoblouz.com
L'aspect technique de la

Kawasaki Z 1000 2008

Kawasaki Z 1000
  • Chassis :
  • Cadre : tubulaire type Diamant, en acier
  • Réservoir : 18.5 litres
  • Hauteur de selle : 820 mm
  • Longueur : 2090 mm
  • Largeur : 780 mm
  • Hauteur : 1065 mm
  • Empattement : 1445 mm
  • Poids à sec : 205 kg
  • Poids en ordre de marche : 228 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 41 mm, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 300 mm, étriers 4 pistons à fixation radiale
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • à 6 rapports
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Monoamortisseur, déb : 150 mm
  • 1 disque Ø 250 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 190 / 50 - 17"
  • Moteur :
  • 4 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • Injection
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 953 cc (77,2 x 50.9 mm)
  • 125 ch à 10000 tr/min
  • 10.1 mkg à 8200 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.64 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Kawasaki Z 1000 2008

Les plus
Les moins
Celle qu'elle remplace