Fiche moto > > > SVS 1000 2003 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Caractère souple

Suzuki SVS 1000
 
Suzuki

Suzuki SVS 1000 2003

Sportive
Fiche créée le 09/02/2009
Suzuki SVS 1000

           Depuis que la SV-S 650 est arrivé, les amoureux du twin version nipponne n'avaient de cesse d'espérer une version plus musclée. Ils pouvaient pour tenter de se satisfaire, soit passer chez Honda et craquer pour une VTR, soit regarder de près une TLS. Cette dernière souffrait cependant d'une réputation peu flatteuse ; la faute à ses guidonnages intempestifs et son controversé amortisseur rotatif. Depuis longtemps le mal est réparé mais la TLS ne se débarrassera jamais de cette image. Et pourtant, son moulin, c'est de la dynamite. Un moteur démoniaque débordant de couple et plein d' humeur ( qui s'assagira au fil du temps). Aujourd'hui, ce bouilleur gratifie de son potentiel la V-strom, les Cagiva Raptor et Navigator. Dans un registre plus exclusif, Bimota l'a également choisi pour motoriser sa surprenante et méchante SB8R.

           Suzuki avait joué un très joli coup avec la SVS 650, un petit bicylindre bourré de caractère qui a fait un carton plein. Un super moteur, une partie-cycle vive et irréprochable ( sauf peut être la fourche ), une machine pas triste, joueuse, et très attachante. Et puis, nous, on voulait la même, mais en 1000. Ils l'ont fait. Adieu les courbes et la sensualité, le nouveau design suit la modSUZUKI SVS 1000e et arbore angles vifs et coups de serpe pour tailler le carénage. La SVS 1000, c'est un mannequin... sur talons aiguilles. Fine, légère, mais particulièrement haute. La selle est ferme et l'assise fièrement surélevée : on croirait monter sur une 900 SS. Déroutant. Le nouveau tableau de bord est pour le moins original et affiche l'essentiel et un peu plus, bien que, j'aurais apprécié une jauge à essence. L'interrupteur code-veilleuse a disparu ; cool, on n'oubliera plus de les allumer ; mais le jour où ta batterie fatigue, va mettre en route le moulin avec le phare allumé... moins cool. On aura quand même gagné un warning.
Démarrage... DDDjjjiiiii - Plo Plo Plo PLo !!! AAAaahh, ce bruit, il rappelle de bons souvenirs : les pulsations du TL 1000 S. De belles promesses. En route. Le twin Suz fait décoller l'engin avec sérénité, aidé par sa souplesse et ses commandes douces. La position de conduite, haut perché, est sportive mais sans excés.
Bon, on va voir ce que t'as dans le ventre. Poignée, 1/4 de tour... BRLLOP - BBBRRRLLLOOOPPPPPPRRR...!!! Youpiii, ça pousse fort avec le vrai caractère d'un twin. Du bon couple et une franche accélération avec cet once de tempérament que seul un bicylindre peut vous offrir. C'est plaisant, limite jouissif. On se cale sur un rapport et on laisse redescendre le régime exprés pour se redonner une poussée adrénaline en rebalançant de la sauce. Vif et doté d'une forte allonge, le twin m'est toutefois apparu plus facile, plus linéaire que sur feu la TLS... moins caractériel, moins joueur.
Sur la petite route pleine de courbes menant à Voglans, l'engin virevolte de virage en virage... mais un petit truc m'agace : au moment d'envoyer la machine sur l'angle à l'entrée du premier virage, l'amortisseur de direction oppose une petite résistance qui alourdit la direction. Il ne se manifestera plus pendant l'enchainement mais ce petit verrouillage bref à chaque plongée dans une suite de virolos ne m'aura que provisoirement géné : tu t'y fais très vite et tu remercies l'amortisseur quand tu commences à sérieusement taquiner. SSUZUKI SVS 1000urtout que la roue avant à tendance à bien aimer délester. Les supensions fermes vous amèneront instinctivement vers des routes sans accrocs. Allez, je vous garde le meilleur pour la fin.
Arrivant à grande vitesse sur un rond-point, j'appuie légerement sur le frein, laisse mordre les plaquettes avec le dzzjjzziii caractéristique puis insiste plus franchement... et me retrouve avec le casque qui percute la bulle. un mordant incroyable, digne de kawasaki. Surprenant, Suz ne nous y avait pas habitué.

L'avant se plante dans le bitume et la machine s'arrête limite en stoppie. Là, j'aurais pu sourire si ce freinage démoniaque n'avait pas envoyé mes #censuré# à l'impact contre le réservoir...
Ce qu'on reprochait à la TLS, c'est son autonomie de mobylette. La descendance ne fait hélas pas mieux. Avec une consommation proche des 8 L et un réservoir pas vraiment énorme, une étape de 200 km est difficilement envisageable, surtout avec un rythme musclé.

            SUZUKI SVS 1000Du fun, certes, mais sans basculer dans l'hystérique. La grosse SVS n'éblouit pas comme la pétillante petite soeur. Son charme est ailleurs, moins perceptible au premier contact, plus profond... se délivrant avec suavité dans le temps. Cette nouvelle SV ne sera pas une "bête à dompter" mais une compagne que l'on appréciera au quotidien... avec délectation.

M.B - photos constructeur

Pensez à votre équipement moto
Un équipement moto adéquat et en bon état est la seule protection du motard lors d'une chute ou d'un choc.
Vous trouvez l'indispensable (casque, gants, blousons, bottes), l'essentiel et bien plus chez notre partenaire. Notre partenaire équipement moto : motoblouz.com
L'aspect technique de la

Suzuki SVS 1000 2003

Suzuki SVS 1000
  • Chassis :
  • Cadre : multitubulaire en alu
  • Réservoir : 17 litres
  • Hauteur de selle : 800 mm
  • Longueur : 2085 mm
  • Largeur : 745 mm
  • Hauteur : 1170 mm
  • Empattement : 1430 mm
  • Poids à sec : 189 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique Ø 46 mm, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 310 mm, étriers 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boite 6 vitesses
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Monoamortisseur, déb : 130 mm
  • 1 disque Ø 220 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 180 / 55 - 17"
  • Moteur :
  • Bicylindre en V, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement par eau
  • Injection Ø 52 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 996 cc (98 x 66 mm)
  • 120 ch à 9200 tr/min
  • 10 mkg à 7000 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.58 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Suzuki SVS 1000 2003

Les plus
  • Polyvalence
  • Freinage
  • Stabilité en courbe
Les moins
  • Autonomie
  • Moteur manquant de caractère
  • Suspensions trop souples
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Suzuki SVS 1000 2003"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :