Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > SUZUKI > 750 GSX-R 1988 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Evolution d'une super sportive

Suzuki 750 GSX-R

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Suzuki

Suzuki 750 GSX-R 1988

Sportive
Fiche créée le 25/01/2012
Suzuki 750 GSX-R

          Pour ce remaniement de la 750 GSX-R, Suzuki s'est retroussé les manches afin de parvenir à un engin proche de l'irréprochable. Et quand on la découvre, on se dit que cette nouvelle Gex a quelque chose de particulier - un parfum de la compétition plus prononcé que d'habitude. Le secret ? Le transfert technologique provenant de l'Endurance. Aussi bien dans le style que dans la conception, cette moto est étroitement dérivée de celle évoluant en championnat du monde.

          Le nouveau cadre renforcé reprend les mêmes cotes que celui de la compétition, augmentant de 70% sa rigidité. La fourche Showa est fixée à une solide colonne de direction dont le diamètre a été augmentée. Elle est réglable en compression et en détente alors que l'amortisseur arrière Kayaba se règle en prétension de ressort et lui aussi en détente. Dans le but d'améliorer la stabilité (tare de l'ancienne version), le cadre n'est pas le seul à être nouveau. Les jantes de 17" aussi sont nouvelles, en aluminium, à 3 branches creuses et chaussées de Michelin radiaux.Le bras oscillant, nouveau lui aussi, s'allonge de 12 mm et se rigidifie de 50%. Avec ça, la GSX-R ne craint plus personne.
Les efforts ont été conséquents sur la partie-cycle ; ils le sont également sur la mécanique. Le 4 cylindres air/huile a été complètement re-visité. Ses cotes sont encore plus super-carrées, son vilebrequin renforcé et doté de moins d'inertie, ses soupapes ont grossi en diamètre et son admission sérieusement retravaillé. Le nouveau système D.A.I.S est une arrivée d'air forcée alimentée par 2 conduits situés de part et d'autre des optiques. Gavant directement la boîte à air, ce principe apporte un air plus frais et plus dense. Le flux passe alors par de nouveaux carburateurs à dépression de 36 mm (bye bye les vieux Mikuni à guillotine de 29 mm). Résultat : 112 ch pour 748 cm3, une puissance plus disponible, utilisable dès 4 000 trs, et des montées en régime plus alertes jusqu'à 13 500 trs. On a alors dépassé la zone rouge qui se situe à 13 000.

          Et pour encore optimiser la moto, le carénage a fait l'objet d'études aérodynamiques poussées. L'habillage ne se contente pas d'être beau, il est également efficace. La pénétration dans l'air s'améliore de presque 6%, la traînée diminue, l'appui augmente... Même le garde-boue est dessiné pour optimiser l'évacuation d'air chaud. Une fois à bord, quasiment rien ne surprend par rapport à l'ancienne 750. Tout juste peut-on noter que les demi-guidons se sont un peu rapprochés du pilote. Sur circuit, il suffit d'un minimum de tours pour se sentir à l'aise sur cette machine. Elle se place facilement, prend de l'angle sans appréhension, et freine avec encore plus d'efficacité que la mouture précédente. Du haut de ses disques de 310 mm, le freinage est à la fois très puissant, très dosable, et particulièrement endurant.

          Pas le temps de congratuler la poignée. On repart à l'attaque. La Suzuki réagit vite, fonce comme une balle et rigole à l'approche des difficultés. Plus vive qu'auparavant, la moto est aussi formidablement plus stable. Oublié le coté aléatoire des premières Gex. La version 88 est bluffante sur ce point. Un freinage de titan en bout de ligne droite et la Suz avoue une légère faiblesse : elle reste bien en ligne mais son cul se balade légèrement ; l'amortisseur semble avoir trop chaud et offre un poil moins de rigueur au train arrière. La moto sort du virage, le pilote amorce un sourire et visse la poignée. A 4 000 trs, le bouilleur commence à causer ; il devient plus costaud à 6 000 puis devient furie au dessus des 8 000. Un véritable bloc à sensations qui crache avec entrain ses 112 bourrins.

          Cette nouvelle 750 GSX-R cumule les qualités. Elle est devenue précise, stable, encore plus puissante et belle. Un outil de choix qui semble directement sorti du box de Dominique Méliand. Plus polyvalente et diablement tentante face à une RC 30 (fantastique sur circuit mais beaucoup plus exclusive), cette sportive est bien partie pour devenir une référence.

M.B
(inspiré par Moto-journal - photos internet)

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Suzuki 750 GSX-R 1988

Suzuki 750 GSX-R
  • Chassis :
  • Cadre : double berceau en tubes d'alu de section carrée relié à des éléments forgés en alu
  • Réservoir : 21 litres
  • Longueur : 2055 mm
  • Largeur : 730 mm
  • Hauteur : 1100 mm
  • Empattement : 1400 mm
  • Poids à sec : 195 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique Ø 43 mm, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 310 mm, étriers 4 pistons
  • Roue AV : 120 / 70 - 17"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 136 mm
  • 1 disque Ø 230 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 160 / 60 - 17"
  • Moteur :
  • 4 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement par air et huile
  • 4 carburateurs Ø 36 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 748 cc (73 x 44.7 mm)
  • 112 ch à 11000 tr/min
  • 7.2 mkg à 9000 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.74 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Suzuki 750 GSX-R 1988

Les plus
  • Amélioration de la partie-cycle
  • Moteur
  • Beauté de la moto
Les moins
  • Poids augmenté
  • Prix en hausse
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Suzuki 750 GSX-R 1988"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :