Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > SUZUKI > GT 750 1972 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Une bonne bouillote

Suzuki GT 750

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Suzuki

Suzuki GT 750 1972

Roadster
Fiche créée le 10/02/2019
Suzuki GT 750

          En ce début des années 70, les constructeurs japonais s'attaquent chacun à leur façon au marché des grosses cylindrées. Si Honda arrivait un peu plus tôt (1969) avec son célèbre «4 pattes» CB750, Kawasaki avait choisi en 1971 de sortir sa 750 H2 dotée d'un 3 cylindres 2 temps. En 1972, Yamaha et Suzuki sortent respectivement un TX 750 (bicylindre 4 temps) et une «bouillote» dénommée GT 750.

          Le GT 750 doit son appellation de « Bouillotte » à un choix technique plutôt innovant pour l'époque : son refroidissement liquide. Ce n'est pourtant pas la seule particularité de cette Suzuki. Tricylindre en ligne 2 temps comme sa cousine verte, la Suzuki a opté pour une orientation beaucoup plus routière que la sportive H2. En plus du refroidissement liquide (dont le radiateur est équipé d'un ventilateur électrique) censé apporter une fiabilité accrue, un silence supérieur et une réduction des vibrations, le Suzuki opte pour un démarrage électrique (et au kick) et fait preuve d'une très bonne finition.

          Le moteur développe 67 chevaux à 6.500 tours/min pour un couple de 7,7 mkg à 5.500 tours/min et emmène la GT à plus de 180 km/h en engloutissant un peu plus de 8,3 litres aux 100 kms en moyenne. Ce groupe propulseur, bien qu'un peu plus sage que le 3 cylindres Kawa, avait le défaut de martyriser la transmission secondaire qui usait prématurément lorsqu'on jouait un peu trop avec le couple conséquent.

          La partie cycle était souple et confortable. Plutôt bien suspendue, elle ne pêchait à ses débuts que par un frein avant à tambour quelque peu dépassé par les 214 kg à vide. Ce tambour double came à très vite été remplacé par un double disque (dès le millésime 1973). Cette modification transforme la Bouillotte qui fait preuve d'une grande homogénéité sur la route et d'un confort très honnête autant pour le pilote que pour le ou la passagère.

          En 1974, le 3 cylindres est mis à jour. Il gagne quelques chevaux et presque 1 mkg de couple supplémentaire. Le radiateur se passe de son ventilateur et les échappements sont modifiés. Ces modifications s'accompagnent également de quelques changements d'ordre esthétique (silencieux d'échappement, soufflets de fourches, touches de chromes) et le tableau de bord se pare d'un indicateur de rapport engagé. Le GT finira sa carrière sans autres changements majeurs.

          La moto quoique très réussie a un peu de mal à se positionner sur le marché, coincée entre le charisme du 4 Pattes Honda et la brutalité sportive de la Kawasaki. Pourtant, le moteur fait preuve d'un fort tempérament si on lui laisse l'opportunité de montrer ce qu'il sait faire.

          L'importateur Suzuki en Italie convaincu du potentiel de ce moteur élabora une série spéciale qu'il nomma GT750S. La base GT fut fortement modifiée en vue d'une utilisation en compétition. La machine tout en gagnant un carénage, une selle monoplace et une paire de bracelets, perdait environ 25 kilos. Le moteur « stock » permettait alors d'atteindre les 220 km/h. Cette série spéciale n'eut certes pas le succès des compétitives Suzuki TR 750 de la même époque mais accumula quelques jolies victoires en championnat italien. En France, l'artisan Roca proposa également une GT 750 Café Racer équipée d'un habillage monocoque qui lui donnait une allure très sportive.

          Le GT750 finit sa carrière en 1978, tranquillement poussé par la série des GS 750 (E, EX, G, GL, EZ...) équipée de moteurs 4 cylindres 4 temps refroidis par air, un peu moins gloutons.

Tanthallas - Photos: Constructeur

Merci à Jacques Masse pour nous avoir autorisé à utiliser les informations et la documentation de son site dédié à la Suzuki GT 750. http://perso.orange.fr/jacques.masse/

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Suzuki GT 750 1972

Suzuki GT 750
  • Chassis :
  • Cadre : Double berceau en tubes d'acier
  • Réservoir : 17 litres
  • Longueur : 2215 mm
  • Largeur : 865 mm
  • Hauteur : 1125 mm
  • Empattement : 1460 mm
  • Poids à sec : 214 kg
  • Poids en ordre de marche : 235 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique Ø nc
  • 1 tambour Ø 200 mm double came
  • Roue AV : 3.25 - 19"
  • Transmission :
  • Boite à 5 rapports
  • secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • 2 amortisseurs latéraux
  • 1 tambour Ø 190 mm simple came
  • Roue AR : 4.00 - 18"
  • Moteur :
  • 3 Cylindres en ligne, 2 temps
  • Refroidissement : par eau
  • 3 carburateurs Ø nc
  • 738 cc (70 x 64 mm)
  • 67 ch à 6500 tr/min
  • 7.7 mkg à 5500 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 3.19 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Suzuki GT 750 1972

Les plus
  • Technologie
  • Moteur
  • Confort
Les moins
  • Freins (1972)
  • Consommation
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Suzuki GT 750 1972"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :