Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > YAMAHA > 1000 GTS 1993 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Rencontre du 3ème type

Yamaha 1000 GTS

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Yamaha

Yamaha 1000 GTS 1993

Routière & Grand Tourisme
Fiche créée le 30/01/2012
Yamaha 1000 GTS

          La nouvelle sportivo-GT de Yamaha est une moto d'un nouveau genre. Pas dans son concept général mais dans sa conception. Une concurrente de plus pour la CBR 1000 F et la ZZR 1100, diront certains. Peut-etre. Mais la GTS est avant tout la première machine de grande diffusion dépourvue de fourche télescopique.

         QUOI ! Il n'y a pas de fourche sur cette moto. Aussi incroyable que cela puisse paraître, la GTS n'est pas équipée de l'universelle élément de direction et de suspension avant nommée fourche. Dans l'absolu, ce n'est pas la première moto à s'en passer. D'autres avant elle s'y sont essayées, notamment la Bimota Tesi, mais la Yamaha est la première à utiliser un autre système en série. Alors, c'est quoi?

          Il s'agit de l'association d'un monobras oscillant à l'avant et d'un bras de direction supportant la roue avant. Le système étant digne d'une usine gaz type guerre des étoiles, on se contentera de dire que ce genre de train avant permet de réduire fortement les variations de chasse et d'empattement tout en ayant un effet anti-plongée naturel. S'il permet d'éviter les défauts congénitaux de la fourche classique (manque de rigidité, bras de levier important nécessitant de grosses partie-cycle, variations constantes de la géométrie de la machine, etc...) et de se passer d'un imposant cadre hyper renforcé, ce système n'est pas généreux en rayon de braquage. Celui de la GTS n'est pas meilleur que celui de la FZR. Le cadre aussi n'a rien de commun. Baptisé Omega et constitué de pièces de fonderie en aluminium, il s'enlace autour du bloc moteur avec cette forme très particulière : (à peu de choses près...). Une structure unique recentrant les masses, abaissant le centre de gravité et d'un encombrement réduit par rapport au double poutre.

          Et quel moteur ont-ils choisis pour animer cette surprenante machine ? Une mécanique connue et reconnue : le 4 cylindres Genesis de la 1000 FZR. Même cylindrée mais un remaniement pour lui donner un visage plus sport-GT. L'alimentation se fait grâce à 4 injecteurs et la cartographie d'ouverture des soupapes diffère de celle de la sportive. Pas d'EXUP mais un couple tout de même tout de même favorisé car supérieur d'environ 1 mkg à celui de la sportive. La GTS se présente également comme une moto "propre" - elle est équipée d'un pot catalytique à sonde lambda. Une première sur une japonaise.

          L'ensemble de la structure, de par sa conception, est propice à une amélioration de la stabilité et une redoutable efficacité du système de freinage. Yamaha n'a d'ailleurs équipé la roue avant que d'un seul disque, mais ventilé, de gros diamètre et pincé par un étrier à 6 pistons opposés. L'ABS pourra venir en renfort si besoin est (en option).

          Un carénage étudié en soufflerie, 2 bulles de hauteur différente proposées, une selle généreuse, une boite à gants incrustée dans le réservoir, d'importantes valises latérales de prévues en 2 tailles (au design de téléviseur...), la GTS est clairement dédiée à la route. Toutefois, sa technologie novatrice (et déroutante) et son positionnement haut de gamme sont des atouts à double tranchant. La technique peut attirer les curieux comme rebuter les traditionalistes, et son prix limite sa clientèle. Le public connaisseur verra tout de suite la véritable identité de la GTS : la moto la plus innovante de la décennie.

M.B - photos constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Yamaha 1000 GTS 1993

Yamaha 1000 GTS
  • Chassis :
  • Cadre : type Omega en aluminium avec structures secondaires en tubes d'acier
  • Réservoir : 20 litres
  • Hauteur de selle : 790 mm
  • Longueur : 2170 mm
  • Largeur : 700 mm
  • Hauteur : 1320 mm
  • Empattement : 1495 mm
  • Poids à sec : 246 / 251 kg
  • Train avant :
  • bras oscillant horizontal et jambe verticale, combiné ressort-amortisseur latéral, déb : 116 mm
  • 1 disque Ø 320 mm, étrier 6 pistons
  • Roue AV : 130 / 60 - 17"
  • Transmission :
  • Boite à 5 rapports
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 130 mm
  • 1 disque Ø 267 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 170 / 60 - 17"
  • Moteur :
  • 4 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • Injection Ø nc
  • 2 ACT
  • 5 soupapes par cylindre
  • 1002 cc (75.5 x 56 mm)
  • 102 ch à 9000 tr/min
  • 10.8 mkg à 6500 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 2.41 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Yamaha 1000 GTS 1993

Les plus
  • Excellent moteur
  • Partie cycle efficace
  • Facilité de conduite/confort
Les moins
  • Train avant lourd
  • Valises et protège-pieds en option
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Yamaha 1000 GTS 1993"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :