Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > YAMAHA > YZF-R1 1000 2013 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Anti-gamelle pour moteur grognard

Yamaha YZF-R1 1000

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Yamaha

Yamaha YZF-R1 1000 2013

Sportive
Fiche créée le 12/09/2012
Yamaha YZF-R1 1000

         Bousculée par la nouvelle génération d'hypersport, BMW S 1000 RR, Kawasaki ZX-10 R et Aprilia RSV-4 en tête, la Yamaha R1 ne pouvait plus se contenter de son calage cross-plane pour taper du poing sur la table de la performance.
OK, cette génération de R1 a offert le titre de champion du monde WSBK à Ben Spies ; Certes, sa motricité et son bruit de twin brûlant ont charmé plus d'un pilote ; d'accord, son nom claque toujours comme une sommation de sportivité. Mais à la fin 2011, elle n'avait plus les moyens d'être un épouvantail dans le clan des hypersports.

         La version 2012 / 2013 était donc attendu avec impatience. Mais manifestement, la révolution ne sera pas pour tout de suite. Cette YZF 1000 upgrade sa technologie en adoptant à son tour un anti-patinage, baptisé TCS. Son contrôle de traction utilise des capteurs de vitesse situés sur les roues avant et arrière. Quand la roue arrière commence à patiner, l'unité de contrôle modifie l'injection, l'ouverture des gaz et l'allumage pour calmer la bête. Le système est paramétrable sur six positions, plus, pour les courageux, un mode off. Avec les trois cartographies embarquées, la R1 2013 propose aux pilotes vingt-et-une configurations de réglages électroniques.

          L'esthétique est quant à elle si peu retouchée qu'il faudrait des talents d'infographiste pour voir les différences. La R1 conserve cette silhouette si particulière, suscitant autant l'admiration que l'interrogation. Elle sait charmer et intimider de son regard, d'autant que celui-ci fronce finement plus. Les feux de position sont maintenant à leds, prolongés d'une virgule de revêtement réfléchissant ; de quoi lui donner des larmes de lumière. Le carénage inférieur est revu (ah bon ?), le nouveau té supérieur est inspiré du MotoGP, et les protections thermiques d'échappement sont redessinées. Quant aux coloris, ils hésitent entre le classique et le triste. Mais où est passé le bleu-blanc racing Yamaha ? Absent ? Remplacé par un nouvelle robe Race-Blu, mélange de Yamaha Blue et de Matt Grey.

          Dans les entrailles, on retrouve le 4 cylindres irrégulier de 998 cm3 – Rappelons son mode de fonctionnement : le ballet dans les cylindres est caractérisé par une séquence d'allumage asynchrone 270º - 180º - 90º - 180º (du 180° tout le temps dans un 4 pattes standard). Ce calage dit cross-plane lisse le couple et offre plus de motricité. Sans compter une bande son proche d'un V4 grogneur à souhait, prête à vous filer la chair de poule. Le bloc a t'il gagné des chevaux dans cette R1 cross-plane phase 2 ? Que dalle. Les canassons sont toujours au nombre de 182 en full. C'est très largement suffisant pour se faire peur sur route ouverte, et il y a de quoi aligner des chronos de feu sur circuit. Mais face aux 200 bourrins des Kawasaki ZX-10 R et BMW S 1000 RR, la R1 en manque sous le poignet.
L'ECU embarquée est optimisée et l'injection conserve le choix de trois cartographies, reprogrammées pour plus de souplesse, une meilleure ré-accélération et plus de watts à mi-régimes.

          Nouvelle R1, nouvelles pièces. Avec entre autres de nouveau repose-pieds repensés et maintenant dotés de saillies antidérapantes en aluminium moulé qui améliorent le ressenti, des embouts de silencieux de forme hexagonale, plus le té de fourche ainsi que les feux à leds déjà mentionnés.

          Bon, faisons le point : moteur à calage cross-plane, contrôle de traction, cornets d'admission à hauteur variable, choix de cartographies, étriers de frein radiaux à 6 pistons. L'YZF-R1 2013 embarque une sacrée dose de technologie. Un vrai missile à tête chercheuse, forgé dans l'envie du circuit. Mais le problème, c'est que la concurrence est aussi affutée qu'elle, la puissance en plus.

M.B - Photos constructeur


Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Yamaha YZF-R1 1000 2013

Yamaha YZF-R1 1000
  • Chassis :
  • Cadre : Deltabox en aluminium
  • Réservoir : 18 litres
  • Hauteur de selle : 835 mm
  • Longueur : 2070 mm
  • Largeur : 715 mm
  • Hauteur : 1130 mm
  • Empattement : 1415 mm
  • Poids en ordre de marche : 206 kg
  • Train avant :
  • Fourche téléhydraulique inversée 43 mm de diamètre, déb : 120 mm
  • 2 disques Ø 310 mm, étriers 6 pistons fixation radiale
  • Roue AV : 120/70 - 17"
  • Transmission :
  • boite à 6 rapports
  • Transmission secondaire par chaine
  • Train arrière :
  • Monoamortisseur, déb : 120 mm
  • 1 disque Ø 220 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 190/55 - 17"
  • Moteur :
  • 4 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • Injection Ø 45 mm
  • double ACT
  • 4 soupapes par cylindre
  • 998 cc (78 x 52,2 mm mm)
  • 182 ch à 12500 tr/min
  • 11.7 mkg à 10000 tr/min
Ce qu'il faut retenir de la

Yamaha YZF-R1 1000 2013

Les plus
  • Anti-patinage
  • Comportement moteur
  • Solutions techniques
  • Sonorité à haut-régimes
Les moins
  • Evolution timide
  • Confort de pistarde
  • Puissance
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Yamaha YZF-R1 1000 2013"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :