Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > YAMAHA > MT-09 850 2017 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

La force de l'âge

Yamaha MT-09 850

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Yamaha

Yamaha MT-09 850 2017

Roadster
Fiche créée le 08/10/2016
Yamaha MT-09 850

         On s’en doutait un peu, la norme EURO 4 a fait des miracles. Imposant aux constructeurs de mettre à jour leurs modèles, on peut dire que dans le cas de la Mt-09 elle est carrément érectile. Le nouveau millésime célèbre sa maturité. La MT avait déjà cartonné à sa sortie en 2013. Plébiscitée pour ses capacités dynamiques et son tarif elle composait déjà une offre sérieuse. Pour 2017 Yamaha a effacé toutes les imperfections qui tâchaient le tableau et c’est immaculée qu’elle nous est revenue (du moins sur la toile). Petite piqure de rappel par ici : Yamaha MT-09 2016

         Le "défaut" le plus décrié sur l’ancienne génération était sa ligne. Il est clair que l’ancienne était… pas tout à fait fini. C’est chose faite, son style est achevé et sublimé par une nouvelle tête de fourche, qui n’est pas sans nous rappeler la MT-10 (et surtout la Z1000 de Kawasaki, mais chut). Son nouveau regard à double optiques vient transpercer de ses leds l’obscurité du Dark Side of Japan. Yamaha a décidé d’assumer son style en nous proposant une machine qui laisse encore plus pantois de singularité. Les volumes sont toujours aussi peu communs, très chargés sur l’avant et extrêmement compacts et désuets sur l’arrière (le berceau arrière perd 30 mm de longueur). Ses lignes sont très éclectiques, faisant appel à un support plaque déporté sur le bras oscillant à l’instar des belles italiennes, ainsi qu’à des ouïes de radiateur typées « V-max » encore plus prononcées. Le particulier colorie « crash test » gris aux jantes jaunes est également de la partie. Avec cette mise à jour elle semble transgresser des repères stylistiques qu’elle avait elle-même intronisé.

 

         Le second point sur lequel la première génération a fait couler de l’ancre était son comportement qualifié de « cheval à bascule ». Elle le tenait d’une part de son injection beaucoup trop violente sur la remise du filet, et d’une autre part de son train avant extrêmement décevant au vu du potentiel que renferme le moteur qu’il porte. Sortez vos buvards, la fourche a été revue ! (Espérons que l’injection ai également été retravaillée). Elle est présentée comme étant « haut de gamme » et de meilleure facture, mais surtout réglable ! (Compression, détente, précontrainte) Les ingénieurs ont bien compris que la première du nom manquait de douceur, alors ils ont également récupéré l’embrayage de la dernière R1, l’« A&S », beaucoup plus doux et qui économiserait jusqu’à 20% de force d’action sur le levier. Vous pouvez même la voir équipée du shifter QSS, lui aussi récupéré sur sa très technologique cousine sportive. Ça sent bon la machine à spéciales de rallye routier tout ça !

         On l’a vu, la MT-09 a pris le pouvoir de sa catégorie dès sa sortie en 2013. Mais c’est essentiellement à son moteur qu’elle doit son investiture. Malgré les nombreuses candidates, elle a su se différencier par son caractère impétueux.  La famille MT promet par ses initiales ("Master of torque" pour Maître du couple), un éloge aux motorisations rondes et pêchues. La nouvelle génération semble être aussi boulimique et cogneuse que la précédente. Effectivement, le trois pattes qui lui donne sa foulée furieuse, le fameux block « CP3 », demeure inchangé. Même constat pour son cadre périmétrique en alu moulé sous pression. Les trois modes moteurs apparus sur la dernière mise à jour du modèle ont été retravaillé. Par conséquent, on est en droit de croire que l’injection ai également été peaufiné. Le traction control TCS débarqué en 2016 complète sa panoplie électronique. 

         Vous l’aurez compris le trois cylindres de la gamme MT a été achevé et bonifié pour notre plus grand bonheur. Déjà objet de louanges dans son première version, elle revient encore plus aboutie. Le tarif devrait demeurer similaire et Yamaha tient potentiellement l’une des offres les plus alléchantes du marché.  La 09’ n’a pas fini de caracoler (sur la roue arrière) à la tête des ventes de sa catégorie.

Rémima - Médias constructeur

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Yamaha MT-09 850 2017

Yamaha MT-09 850
  • Chassis :
  • Cadre : périmétrique en aluminium
  • Réservoir : 14 litres
  • Hauteur de selle : 815 mm
  • Longueur : 2045 mm
  • Largeur : 815 mm
  • Hauteur : 1135 mm
  • Empattement : 1440 mm
  • Poids à sec : 174 kg
  • Poids en ordre de marche : 191 kg
  • Train avant :
  • Fourche télé-hydraulique inversée réglable de 41 mm, déb : 137 mm
  • 2 disques, étrier radiaux 4 pistons
  • Roue AV : 120/70 - 17"
  • Transmission :
  • Boite à 6 rapports
  • secondaire par chaîne
  • Train arrière :
  • Mono-amortisseur, déb : 130 mm
  • 1 disque, étrier 1 piston
  • Roue AR : 180/55 - 17"
  • Moteur :
  • 3 Cylindres en ligne, 4 temps
  • Refroidissement : par eau
  • Injection
  • 2 ACT
  • 4 soupapes
  • 847 cc (78 x 59.1 mm)
  • 115 ch à 10000 tr/min
  • 8.9 mkg à 8500 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 1.51 kg/ch
Ce qu'il faut retenir de la

Yamaha MT-09 850 2017

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Yamaha MT-09 850 2017"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :