Motoplanete
À la une des Actualités

WSBK / Teruel – Trois vainqueurs et Rea qui prend le large.

WSBK / Teruel – Trois vainqueurs et Rea qui prend le large.

            World Superbike Aragon 2020 – Course 1

            Michael Ruben Rinaldi (Team GOELEVEN) n’avait encore jamais gagné en WorldSBK… mais c’est désormais chose faite pour l’Italien qui est devenu le premier pilote Ducati d’une structure indépendante à s’imposer dans la catégorie depuis Sylvain Guintoli à Magny-Cours (Course 1) en 2012. 

            Depuis la pole position, Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) a pourtant d’emblée signé un excellent départ lui permettant de négocier le premier freinage en tête devant les deux Ducati de Rinaldi et de Scott Redding (Aruba.it Racing - Ducati). Mais le pilote Kawasaki n’est pas parvenu à imprimer son rythme puisque Rinaldi s’est emparé des commandes à l’entame de la deuxième boucle. 

            Cette passe d’armes permettait à Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha Official WorldSBK Team), Álvaro Bautista (Team HRC) et à Chaz Davies (Aruba.it Racing - Ducati) de faire la jonction ; Tom Sykes (BMW Motorrad WorldSBK Team) menant le groupe des poursuivants en sixième position. 

            Voyant les trois leaders se détacher, Davies n’a pas tardé à prendre l’ascendant sur Razgatlioglu pour le gain de la cinquième place avant de se lancer à la poursuite de la Honda de Bautista. 

            En tête, Rinaldi enchaînait les chronos rapides, creusant peu à peu l’écart sur Rea. Aux prises avec un Bautista survolté et chaussé du pneu arrière SCX, Redding a finalement craqué sous la pression de l’Espagnol à 11 tours du drapeau à damier au freinage de virage n°4. Le représentant Honda se retrouvait alors en troisième position à quelques encablures de Rea. À la mi-course, Rinaldi faisait quant à lui cavalier seul avec près de 4 secondes d’avance. 

            Davies occupait la quatrième place, mais le Gallois, qui compte pas moins de sept succès, a vite fait la jonction sur Bautista pour le doubler à quatre tours de l’arrivée. Bautista, un peu trop optimiste, chutera quelques instants plus tard, laissant ses espoirs d’un deuxième podium à Alcañiz s’envoler au virage n°14 qui précède la longue ligne droite.

            Cette erreur faisait alors les affaires de Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK Team), quatrième sous le drapeau à damier devant son coéquipier Razgatlioglu et Alex Lowes (Kawasaki Racing Team WorldSBK), affecté par un virus intestinal depuis le début du week-end.

            Belle opération également pour le team BMW qui, après un premier rendez-vous en Aragón semé d’embûches, placent ses deux S1000RR parmi les dix premiers avec Eugene Laverty, huitième derrière Leon Haslam (Team HRC), et Sykes, 10e ; Federico Caricasulo (GRT Yamaha WorldSBK Junior Team) s’étant intercalé entre les deux représentants du constructeur germanique. 

            Garrett Gerloff (GRT Yamaha WorldSBK Junior Team) échouait aux portes du Top 10 devant Loris Baz (Ten Kate Racing - Yamaha), Xavi Forés (Kawasaki Puccetti Racing), Matteo Ferrari (Motocorsa Racing), remplaçant de Leandro Mercado à Teruel, et Takumi Takahashi (MIE Racing HONDA Team).

            Le Top 6 : 

1. Michael Ruben Rinaldi (Team GOELEVEN)2. Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) +5.888s
3. Chaz Davies (ARUBA.IT Racing – Ducati) +10.035s

4. Michael van der Mark (PATA YAMAHA WorldSBK Official Team) +15.965s

5. Toprak Razgatlioglu (PATA YAMAHA WorldSBK Official Team) +19.357s

6. Alex Lowes (Kawasaki Racing Team WorldSBK) +24.138s

            World Superbike Aragon 2020 – Course Superpôle

            Victime d’une chute durant la Course 1 alors qu’il se battait pour le podium, Scott Redding (Aruba.it Racing - Ducati) n’avait pas d’autres choix que de terminer devant Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) dimanche matin… et Redding a su relever le défi avec l’art et la manière en s’imposant au terme de la Course Tissot-Superpole.

            Pourtant, Rea a une fois encore réalisé un parfait envol depuis la pole position. Redding s’est quant à lui hissé au deuxième rang devant le vainqueur de la veille, Michael Ruben Rinaldi (Team GOELEVEN).

            Très vite, Redding a pris l’avantage sur Rea avant l’entame de la deuxième boucle, mais le Nord-Irlandais n’avait pas dit son dernier mot. Si Rea parvenait à se porter dans le sillage de son adversaire dans les parties sinueuses du MotorLand Aragón, il rencontrait davantage de difficulté à suivre la Panigale V4 R sur la longue ligne droite. 

            Pendant ce temps, Rinaldi se maintenait en troisième position, suivi par une autre Kawasaki, celle d’Alex Lowes (Kawasaki Racing Team WorldSBK), auteur d’une belle remontée depuis la neuvième place. Après cinq tours et malgré tous ses efforts pour se mettre à l’abri, Redding était toujours talonné par Rea. Rinaldi était pour sa part distancé. 

            Non loin derrière Lowes, la lutte faisait rage pour la cinquième place entre Álvaro Bautista (Team HRC), Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha Official WorldSBK Team) et Chaz Davies (Aruba.it Racing - Ducati). 

            Bautista est parvenu à se défaire du Turc pour se lancer à la poursuite de Lowes et le déloger de la quatrième position. Davies s’est inspiré de l’Espagnol en passant à son tour le pilote Yamaha. 

            À deux du drapeau à damier, Redding a produit un dernier effort pour s’envoler vers sa quatrième victoire de la saison. Le Britannique s’élancera donc de la pole position au départ de la Course 2 devant Rea et Rinaldi. Bautista, qui a su résister à Davies, mènera pour sa part la deuxième ligne accompagné du Gallois et de Lowes.

            Razgatlioglu partira de la septième position aux côtés de Leon Haslam (Team HRC) et de la première BMW de la hiérarchie, celle de Tom Sykes (BMW Motorrad WorldSBK Team).

            Le Top 6 : 

1. Scott Redding (ARUBA.IT Racing – Ducati) 
2. Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) +0.970s

3. Michael Ruben Rinaldi (Team GOELEVEN) +3.685s

4. Álvaro Bautista (Team HRC) +4.833s

5. Chaz Davies (ARUBA.IT Racing – Ducati) +5.097s

6. Alex Lowes (Kawasaki Racing Team WorldSBK) +5.725

            World Superbike Aragon 2020 – Course 2

            Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) a une fois encore montré qu’il était bel et bien le patron de la catégorie. Le pilote Kawasaki a en effet triomphé pour la sixième fois au MotorLand Aragón après avoir figuré sur le podium des deux premières courses du Round Pirelli de Teruel.

            À l’extinction des feux, Rea s’emparait des commandes, mais, sur le même schéma que lors de la course sprint, Scott Redding (Aruba.it Racing - Ducati) a repris les commandes avant même l’entame du deuxième tour. Cette passe d’armes a permis à Michal Ruben Rinaldi (Team GOELEVEN) et Álvaro Bautista (Team HRC) de refaire la jonction. Cinquième, Chaz Davies (Aruba.it Racing - Ducati) était en embuscade à quelques encablures. 

            Bautista partira finalement à la faute après quelques tours en tentant de suite le rythme des trois leaders. Et alors que Redding semblait sous contrôle des hostilités, à la suite d’une attaque de Rea, Rinaldi est parvenu à prendre l’avantage sur les deux prétendants à la couronne et à s’installer en tête. 

            À l’image de la Course 1, l’Italien, alors le plus rapide en piste, a ensuite imprimé un rythme soutenu pour tenter de se défaire de ses adversaires. Si cette technique a fonctionné sur Redding qui s’est vu peu à peu distancé, Rea n’avait pas l’intention de le laisser filer… 

            Le quintuple Champion du Monde n’a pas hésité à mettre la pression sur le pilote Ducati, lui montrant de temps à autre la roue avant de ZX-10RR. Ce n’est qu’à quatre tours de l’arrivée que le Nord-Irlandais tentera une première attaque. Un peu trop optimiste, il a dû légèrement sortir de sa trajectoire, ce qui a permis à Rinaldi de repasser. Au même endroit, le tour suivant, Rea portera finalement le coup de grâce qui lui permettra s’adjuger son huitième succès de la saison. 

            Pointé au deuxième rang de la hiérarchie, Rinaldi enregistrait toutefois son troisième podium de suite. Redding, en difficulté pour suivre le rythme de deux leaders, a dû se contenter de la troisième place. Leon Haslam (Team HRC) s’est classé quatrième au guidon de la Honda devant Alex Lowes (Kawasaki Racing Team WorldSBK). 

            Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK Team) menait pour sa part la horde Yamaha en sixième position devant son coéquipier Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha Official WorldSBK Team), Loris Baz (Ten Kate Racing - Yamaha), Federico Caricasulo (GRT Yamaha WorldSBK Junior Team) et Garrett Gerloff (GRT Yamaha WorldSBK Junior Team), lequel complétait le Top 10. 

            Unique représentant BMW de la hiérarchie à la suite de l’abandon de Tom Sykes (BMW Motorrad WorldSBK Team) en début de course, Eugene Laverty (BMW Motorrad WorldSBK Team) héritait de la 11e place devant Marco Melandri (Barni Racing Team) qui inscrit ses premiers points depuis la Course 1 du Round d’Aragón. 

            Grâce à cette victoire, Rea conforte son leadership au Championnat. Le Nord-Irlandais compte désormais 36 points d’avance sur Redding. À noter la chute de Chaz Davies (Aruba.it Racing - Ducati) qui perd une place pour se retrouver en quatrième position derrière Razgatlioglu.

            Le Top 6 :

1. Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK)
2. Michael Ruben Rinaldi (Team GOELEVEN) +1.244s

3. Scott Redding (ARUBA.IT Racing – Ducati) +5.326s

4. Leon Haslam (Team HRC) +9.357s

5. Alex Lowes (Kawasaki Racing Team WorldSBK) +10.761s

6. Michael van der Mark (PATA YAMAHA WorldSBK Official Team) +15.679s

            World SuperSport Aragon 2020 – Course

            Andrea Locatelli (BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team) semble visiblement imbattable puisque depuis l’ouverture de la saison à Phillip Island, le rookie n’a encore jamais été détrôné de la première marche du podium. En triomphant pour la neuvième fois de l’année, il est devenu le premier pilote à réaliser un tel exploit en WorldSSP, battant Eugene Laverty (2010) et Kenan Sofuoglu (2007) qui y étaient parvenus à huit reprises dans la même saison.

            Parti de la première ligne, c’est pourtant Isaac Viñales (Kallio Racing) qui a pris les commandes des hostilités, mais Jules Cluzel (GMT94 Yamaha) n’a pas tardé à lui voler la vedette. Locatelli occupait pour sa part la troisième position devant Lucas Mahias (Kawasaki Puccetti Racing) et Raffaele De Rosa (MV Agusta Reparto Corse). 

            Locatelli a réussi se défaire de Viñales à l’entame de la deuxième boucle pour revenir dans le sillage de Cluzel, son principal adversaire dans la course au titre. Derrière, De Rosa s’est hissé au quatrième rang tandis que Mahias se voyait repoussé en cinquième position. 

            Au troisième tour, alors que Locatelli se montrait menaçant sur Cluzel, De Rosa a porté une attaque sur son compatriote pour la gain de la deuxième place. Peut-être un peu trop optimiste, le représentant MV Agusta a immédiatement tenté une manœuvre sur Cluzel au premier virage… malheureusement, l’Italien est venu percuter le Français qui, après une première évaluation au centre médical, souffre d'une fracture tibia/péroné. Il a été transporté à l'hôpital d'Alcañiz pour d'autres examens. 

            Cet incident a fait les affaires de Locatelli et Mahias qui héritaient de la tête de la course. Malgré tous ses efforts, le Landais n’est parvenu à prendre le dessus sur son rival Yamaha qui a filé vers son neuvième succès de l’année. 

            Mahias, qui faisait cavalier seul, devait se contenter de la deuxième place devant Viñales et son coéquipier Philipp Öttl (Kawasaki Puccetti Racing), lequel n’a pas réussi à résister au pilote Yamaha dans le dernier tour. 

            À quelques encablures, Hannes Sommer (Kallio Racing) s’est quant à lui adjugé la sixième position au terme d’une passe d’armes intense face à Peter Sebestyen (OXXO Yamaha Team Toth) et Corentin Perolari (GMT94 Yamaha) qui franchiront l’arrivée dans cet ordre. 

            Manuel González (Kawasaki ParkinGO Team), Steven Odendaal (EAB Ten Kate Racing) et Danny Webb (WRP Wepol Racing) complétaient pour leur part le Top 10. 

            Classé 11e, Alejandro Ruiz Carranza (EMPERADOR Racing Team) est le meilleur pilote WorldSSP Challenge. L’Espagnol a terminé devant Galang Hendra Pratama (bLU cRU WorldSSP by MS Racing), Axel Bassani (Soradis Yamaha Motoxracing), Federico Fuligni (MV Agusta Reparto Corse) et Andy Verdoïa (bLU cRU WorldSSP by MS Racing), qui inscrit le point de la 15e place. 

            Au classement provisoire, Locatelli compte désormais 79 longueurs d’avance sur Cluzel et 106 sur Mahias avant le prochain rendez-vous à Barcelone. 

            Le Top 6 : 

1. Andrea Locatelli (BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team)
2. Lucas Mahias (Kawasaki Puccetti Racing) +6.286s

3. Isaac Viñales (Kallio Racing) +7.876s

4. Philipp Oettl (Kawasaki Puccetti Racing) +7.908s

5. Hannes Soomer (Kallio Racing) +9.420s6. Peter Sebestyen (OXXO Yamaha Team Toth) +9.607

Crédits infos : WorldSBK.com
Crédits images : Kawasaki Racing - Ducati Aruba - Team GOELEVEN - BARDAHL Evan Bros Team

Avis

Les indispensables du motard

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
Dernières actus