Se connecter
Article ACCUEIL > LES FICHES > Fiche 6 - La Moto, ses risques

Fiche 6 - La Moto, ses risques

Comparaison des risques voiture/moto
En moto, le risque d'être accidenté corporellement est 3 fois plus important qu'en voiture. Cela du fait que la moto est plus instable, moins visible et qu'aucune carrosserie ne protège le conducteur.
1/ Instable par nature du fait de ses 2 roues placées sur le même axe, la moto est soumise à d'autres facteurs augmentant encore le risque :
  • une chaussé humide, avec des taches de gazole, des nids de poule et autres trous
  • le vent
  • la force centrifuge qui s'exerce dans les virages
  • les mouvements du passager
  • une accélération mal contrôler
  • un dosage du frein mal calculé pouvant entraîné un blocage de roue
  • une crevaison ou des incidents techniques.
2/ Sans carrosserie, le motard est beaucoup moins protégé contre le mauvais temps (il se fatigue plus vite et ses gestes sont moins précis et efficace). Il est soumis à diverses projections comme des gravillons, des insectes, des grêlons. Surtout, en cas de choc, son corps n'est protégé que par son casque et, le cas échéant, son équipement.
3/ Comme la moto est moins encombrante, qu'elle accélère plus fortement et que son éclairage est moins efficace, elle est bien moins visible qu'une voiture.
Équilibre d'une moto
L'équilibre d'une moto est obtenu grâce à une combinaison de forces, en variation constante. La vitesse de déplacement et la géométrie de la partie-cycle entraîne une force dite gyroscopique qui provoque l'équilibre de la machine.
Certaines forces perturbent en permanence cet équilibre :
  • Celles entraînées par le déplacement du véhicule, le lacet, le roulis et le tangage ;
  • la force centrifuge;
  • les rafales et le vent latéral.
L'adhérence et les efforts de stabilisation du motard permettent à la moto de garder son équilibre.
A vitesse réduite, la moto est instable, le risque de chute est important si les roues se bloquent, surtout l'avant. La moto est aussi particulièrement sensible aux changements d'adhérence et aux forces latérales.
Conséquences de l'absence de carrosserie
Quand le temps se dégrade, le motard est particulièrement exposé à la pluie, au froid et à d'autres facteurs :
  • faible visibilité (brouillard, visière embuée) ;
  • engourdissement des doigts, des pieds;
  • augmentation de la fatigue;
  • lorsqu'on s'arrete, le repos est moins efficace;
  • déjà peu visible, la moto l'est encore moins ;
  • il faut faire encore plus attention, être plus concentré
Si le motard chute ou heurte un obstacle, il n'y a que son casque et ce qu'il porte pour le protéger.
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :
Rechercher une moto
Publicité
Les reconnaîtrez vous ?
L'actu sur MP
Dernière fiche moto
Notre comparateur moto
Comparez les modèles motos
A ne pas louper
Communauté Facebook
Communauté Google+
Plan du site - Un lien vers MP - Régie publicitaire