Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > DERBI > 659 MULHACEN 2006 > Essai
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Perfume las carreteras España !

Derbi 659 MULHACEN
 
Derbi

Essai de la Derbi 659 MULHACEN

             Un peu de soleil, une température clémente et un passage en ville, voilà le menu de ce début d’essai.
Les regards amusés (mais jamais moqueurs !) me permettent de jauger le capital sympathie de cette Derby Mulhacén.
Entre technologie et conformisme, innovation et histoire, cette moto attire, tel un aimant, l’interrogation.

             Comment donc se faire des amis ?

Première (et seule pour l'instant) grosse cylindrée proposée au catalogue Derby, la Mulhacén emprunte le mono 660 de la gamme XTX/R de Yamaha. Pour se démarquer, cette machine s'appuie sur des solutions techniques et esthétiques assez singulières.

Quels sont donc les détails qui peuvent ainsi attirer les regards ?

D’abord, les pneus à galet Pirelli Scorpion 110/80-18 à l’avant et 150/70-18 à l’arrière.

DERBI 659 MULHACENEt ensuite : le disque pétale pincé à l’avant par un étrier brembo à fixation radiale et commandé par un levier taillé dans la masse,
Le tableau de bord digital à luminosité réglable. Ce tableau de bord intelligemment commandé par un bouton se trouvant au dessus des clignotants permet également de faire défiler les fonctions : compteur kilométrique, compte-tours, trip et heure. Une anecdote sur ce compteur : roulant sans forcer et sans rechercher une position favorisant la vitesse, ou bien il (le compteur) est quelque peu optimiste, ou le moteur marchait particulièrement bien car les 47 ch/din du mono me permettaient de croiser à un bon 170 km/h !!
Le design spectaculaire, la ligne de pot barrant horizontalement le flanc gauche de la moto qui rappelle les Triumph Scrambler et autres trails des années 60 et se terminant par un méga trombone.
Et pour terminer cette longue énumération des « détails » positifs, nous ne pouvons qu’applaudir la poupe de cette moto, matérialisée par un arrière en pointe qui renferme deux feux à diodes du plus bel effet.

Par ailleurs, on peut regretter la température du pot qui chauffe le genou gauche, la cuisse et le fessier du pilote.

             Contact :

             Dès le contact sur « on », le tableau de bord fait défiler fièrement les différents témoins et autres compteurs du panneau digital. Malheureusement, cette DERBI 659 MULHACENdébauche d’électronique sera ternie par la panne des clignotants et du klaxon survenue seulement après quelques kilomètres.
Le son du moteur n’est pas particulièrement sexy, entre le bruit d’un gros scooter à l’accélération et de quelques flatulences à la décélération, no comment !!
Par contre comme je l’ai dit plus haut, ce moteur envoie à haut régime et vous gratifie d’un petit « coup de pied au cul » vers 4500-4750 tr/min.
Vraiment, les ingénieurs de chez Derbi ont fait un travail énorme. Bien entendu, ce peps à l’approche de la zone rouge se paye par un léger manque de couple à bas régime. Le moteur souffrant pour tenir un régime constant à 3000 tr/min … peut-être un problème d’injection ?

             En selle :

             Monoplace! … le capot arrière permet de découvrir lors de son dépôt, qu’il n’y a rien en dessous de prévu pour un passager.
La fourche inversée de 43mm guide la moto sans soucis et les pirellis à galet ont une accroche étonnante.
Le comportement sur bonne route est irréprochable et les malheureux repose-pieds sont les premiers à souffrir de cet équilibre. Par contre sur revêtement plus belge (nids de poule, plaques d’égout, etc …), il n’est pas rare de se prendre un méchant coup de raquette du court amortisseur arrière (débattement avant de 120 mm et un petit 110 mm pour l'arrière). Heureusement les repose-pieds et le guidon permettent de se relever lors de ces situations délicates.
La vocation citadine lui permet d'avoir un comportement facile et prévisible à vitesse modérée.
L'espagnole reste très vive et le moteur nerveux pour un mono 660 qui aime les évolutions dynamiques.

Revers de la médaille, la faible autonomie et la consommation montant en flèche avec la vitesse vous forcerons à régulièrement passer à la pompe. Ne tablez pas sur des étapes supérieures à150 km.

             Et pour conclure :

             J’ai la sensation que cette moto ne s’adresse pas à un motard comme je pense être, mais plutôt à quelqu’un qui souhaite rouler différemment sur de petits trajets en profitant d’un design hors du commun.
L’intitulé de cet article « Comment se faire des amis ?» se justifie amplement car ce look spectaculaire ne rime pas avec esbroufe même si cette ligne Baba Cool amène beaucoup de personnes à venir vous parler et à poser des questions
.
En conclusion, si vous avez envie d’élargir votre cercle d’amis il vous reste à investir : 7.500 Euros dans une Mulhacén !!

A+

Oli le Belge
(photos : constructeur)

 
DERBI 659 MULHACEN
Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Derbi 659 MULHACEN 2006"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :