Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > DUCATI > 944 ST2 1997 > Essai
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Des valises pour Ducatistes

Ducati 944 ST2
 
Ducati

Essai de la Ducati 944 ST2

      Il fait beau, il fait chaud, tous au boulot, sauf ma pomme... qui a le derrière posé sur une Ducati 944 ST2. Choc des yeux : cette ducat' est d'un design étonnamant doux de la part du constructeur italien ; s'inspirant de la philosophie sport-GT, le dessin est sobre, léger, mais agréable à voir... plaisant, tout simplement. Mais le choc essentiel sur une ST est la position de conduite : très confortable par rapport au reste de la production italienne. On se croirait presque sur une sport-GT japonaise, mais avec une selle ferme et un certain appui sur l'avant qui ne se ressent qu'au bout de quelques km... musclés sur les routes de montagnes ! Très fine au niveau des jambes, on peut serrer la machine dans une étreinte qui est indispensable car les Ducati ont besoin d'un pilotage particulier où le pilote ne doit faire qu'un avec la machine ( cf l'essai de la 900 SS )Le twin à 2 soupapes par cylindre émet la symphonie habituel des desmo : un son rauque, caverneux, mais étonnament discret (philosophie sport-GT). Les vibrations sont présentes mais agréables. Ducati, quoi ! Sortons de la ville. C'est une petite épreuve car un twin n'est par définition pas très souple dans les très bas régimes, surtout un italien qui a du caractère ; de plus, le rayon de braquage n'est pas très formidable ( vive les leçons du plateau ). Heuresement se profile la route de Currienne qui va réveiller le bestiau. BBRROOAAA...!!! Le twin est particulièrement coupleux et vous assène un bon coup de pied au cul à chaque changement de rapport. La boîte est excellente et les suspensions filtre assez bien la route tant que celle-ci n'est pas trop pourrie ! Bon sang, ça envoie du gros... mais le moulin n'a pas envie d'etre pousser dans le haut du compte-tours... il faut un desmoquattro pour aller chercher les chevaux en haut donc une ST4. La partie-cycle est rigide à souhait, la machine se comporte comme sur un rail lorsque l'on a inscrite dans le virage. Le freinage est efficace, moins que sur une hyper-sport mais très largement suffisant pour les performances de la bête. Même si la commande manque un peu de douceur, elle permet un très bon senti et un bon dosage du frein avant. Oubliez l'arrière ; sur un twin, on s'en sert très peu. Au fur et à mesure des virages, la stabilité de la machine vous met en confiance et cette promptitude de l'engin à se placer là où votre regard le décide est véritablement jouissif. Cette partie-cycle est un régal ! Une fois sur l'autoroute, la protection offerte permet de tenir une honorable vitesse de croisière ( sup à 160 ) mais le manque de puissance se fait sentir au-selà des 200 km/h et la machine devient alors paresseuse... mais ceux qui achètent des ST2 ne recherchent les performances d'une hayabusa ou d'un blackbird. Une bonne machine la ST2 ? Certainement ; elle offre le caractère de l'italie avec une certaine idée du tourisme... elle ne marche pas sur les traces de la VFR car, bien que se positionnant sur un créneau similaire, elle affiche un tarif et une puissance bien inférieures mais un caractère inégalalée.

M.B - Photos constructeur

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Ducati 944 ST2 1997"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :