Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > HONDA > GL 1800 GOLDWING ? 2018 > Présentation
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

La croisière interstellaire

Honda GL 1800 GOLDWING  ?

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Honda

Nouveauté : Honda GL 1800 GOLDWING ? 2018

Routière & Grand Tourisme
Fiche créée le 21/09/2017
Honda GL 1800 GOLDWING  ?

          La toile s'anime, la toile s'affole, la Goldwing s'envole. L'efficacité et l'essaimage des réseaux sociaux aurait-il mis fin aux mystères de la plus sénatoriale des Honda ? Sommes-nous vraiment en présence de la nouvelle génération de Goldwing ?
Tout porte à croire que oui. Bien que le constructeur n'officialise pas ces clichés, il y a fort à parier que ceux-ci révèlent véritablement la nouvelle GL 1800... Ou alors, un infographiste chevronné a passé de sacrés nuits blanches pour livrer de telles projections. Quoi qu'il en soit, la Goldwing 2018 est en approche, et ceci nous en apprendrait beaucoup sur l'une des plus majestueuses GT du marché.

          Superbe, comme de coutume. Et dynamisée. La nouvelle Goldwing a tendu ses lignes, adoptée quelques arêtes et visuellement allégé sa silhouette. Son regard composé d'une foule de LEDs semble s'inspirer de celui de l'ex CTX 1300. On est dans l'élégance et le raffinement, point barre.
Et dans l'ode au voyage. L'équipage sera comme toujours particulièrement choyé avec les grands classiques. Un duo siège + fauteuil, un jeu de valises et top-case pour les bagages, un équipement à l'avenant, et pas mal de nouveautés qui font basculer la Goldwing dans une génération bien plus technologique.

          Cela commence par un pare-brise réglable électriquement, que les amateurs réclamaient depuis longtemps. Ensuite, c'est coté suspensions que ça progresse fortement. Honda délaisse l'éternelle fourche classique pour un modèle à bras longitudinaux, similaire à celui employé par BMW pour ses K 1600, et héritage du système Fior (français). Cette cinématique permet de séparer les fonctions d'amortissement et de guidage, et de fortement limiter la plongée au freinage. Sur la photo « dénudée », on peut apercevoir l'énorme pièce de suspension et spéculer sur l'ensemble de la partie-cycle.
Les étriers de frein deviennent radiaux, et de ce que l'on en voit, devrait accueillir 6 pistons chacun. Le cadre périmétrique en aluminium est reconduit (retouché ?) et il a fort parier que l'on retrouvera le monobras, evidemment assaisonné de la transmission par cardan. Et bien sûr, le 6 cylindres.
Souple, onctueux, magistral, ce velouté de puissance est une pièce maitresse de la Goldwing. Les photos ne nous permettent que d'affirmer sa présence mais pas ses spécificités. Même cylindrée ou en hausse ? Plus de puissance ou de couple ? Quels évolutions reçoit-il ? Mystère. Enfin, pas complètement. Car un petit coup d'œil au tableau de bord permet de découvrir la feuille de route aérospatiale de la Honda.

         Le cockpit d'un avion de chasse. Et il était temps. De Ducati à KTM en passant par BMW et Aprilia, puis..... Bref, le numérique et le digital ont sérieusement envahi le tableau de bord sur de nombreuses machines de caractère. La Goldwing était nettement en retard, limite à la ramasse. Ce temps est fini car désormais le pilote aura à sa disposition un ensemble analogico-numérique de premier plan. Et beau en plus. Un large écran TFT (tactile ?) aura la meilleure place pour donner infos et divertissements quand le regard s'y penchera. Autour de lui, la vitesse et le régime seront chacun contrôlés par un cadran à aiguille. Les petites fenêtres en périphérie sont des plus intéressantes : elles nous permettent de concevoir une forte invitation de l'électronique. Plusieurs gestions moteur ? Certainement, car ici, la Goldwing s'emmène sur le mode « Tour », typé voyage et confort. Grâce aux joies des microprocesseurs et autres babioles en silicium, la nouvelle Goldwing devrait offrir des comportements moteur jouants sur plusieurs partitions, de l'enjoué au canapé. Mais ce n'est pas tout. Le petit pictogramme représentant un personnage augure une suspension pilotée. Indispensable de nos jours sur une machine de cette vocation. La combinaison de ces éléments aboutira certainement à des Modes de Conduite permettant à chacun et aux envies de varier les plaisirs de roulage.

         En attendant les infos officielles, cet aperçu nous permet déjà de bien cerner le futur vaisseau amiral de Honda. Ainsi rehaussée technologiquement, la Goldwing retrouvera une place de choix dans le cœur des grands rouleurs. Mais que ces clichés soit vrais ou faux, cette GT ne manquera pas de marquer les esprits. Et avec beaucoup de classe.

Les indispensables pour la moto et le motard
Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.

Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
L'aspect technique de la

Honda GL 1800 GOLDWING ? 2018

Honda GL 1800 GOLDWING  ?
  • Chassis :
  • Cadre : Double poutre alu, type Diamant
  • Train avant :
  • Fourche quadrilatère double bras longitudinaux
  • 2 disques Ø nc, étriers radiaux 6 pistons
  • Transmission :
  • Transmission secondaire par cardan
  • Train arrière :
  • 1 disque Ø nc
  • Moteur :
  • 6 cylindres à plat, 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement liquide
  • Injection PGM-FI
  • 130 ch
Ce qu'il faut retenir de la

Honda GL 1800 GOLDWING ? 2018

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Honda GL 1800 GOLDWING ? 2018"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :