Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > KAWASAKI > 1200 ZZR 2002 > Essai
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Cap sur le tourisme

Kawasaki 1200 ZZR
 
Kawasaki

Essai de la Kawasaki 1200 ZZR

           Par ce bel après-midi de juin, où nous cherchions désespérement des cligno pour la nouvelle ZX-6R de Nono, le hasard nous porte chez Kawasaki pour finaliser nos recherches. Devant la concession trône une ZZR 1200, dans une robe noire qui lui confère une classe respectueuse... mais excitante à mes yeux ! Quelques instants après, les clés sont dans ma main gauche et les conseils du concessionnaire dans mon oreille droite - " Fais gaffe, elle est débridée". Tilt - un peu plus de 150 bourrins, on va se régaler ! Le 4 cylindres s'ébroue joyeusement et flatte les oreilles. A l'heure des moulins modernes et policés, la mécanique Kawa s'exprime avec plus de caractère, un parfum plus nostagilque, comme si on avait enlevé pas mal de silent-blocks. La machine est imposante mais manoeuvrable. Evoluant avec calme et respect pour la mise en chauffe, je découvre un engin souple, confortable, avec une position de conduite qui préserve le pilote et semble avoir été conçu pour tailler des kilomètres. La direction est neutre, sans effort à vitesse normalisée, et l'on se sent à l'aise en se baladant sur les petites routes de la... de l'Allemagne.

 

           Mais le piège menace : une ligne droite bien dégagée, l'envie de savoir ce que le moulin a dans le ventre... Je ne tiens plus ! Lachez les Chevaaaaaaauuuuuuuxxxxxxx........ Formidable ! le 4 pattes pousse avec une joie et une puissance des plus jouissives. Une main énorme vous pousse dans le dos sur n'importe quel rapport et les vibrations, la mélodie, l'engouement du moteur vous font palpiter le coeur aussi vite que s'affolent les aiguilles. La partie-cycle est très stable jusqu'à 250 km/h ( on arrive à cette vitesse sans s'en rendre compte ) mais la fourche semble trop légère au-delà. Ca pousse avec allégresse et même rage jusqu'à 270-280, puis, les kmh suivants sont un peu plus dur à aller chercher. Mais cette kawa n'avait encore que peu de km et le moteur n'était pas totalement libéré. La bonne protection du carénage vous évite de jouer à la limande dans la seconde moitié du compteur. Revers de la médaille de ce gros moulbif, les calories s'évacuent sur les genoux, et je peux vous garantir que ça chauffe ! Partons voir l'agilité de la Kawa dans la montagne. Dans les petites enfilades, le poids conséquent se fait sentir et les enchainements manquent de vivacité. Il est clair qu'une sport-GT ne peut avoir le comportement d'une R6, et la kawa se défend quand même bien grâce au coffre impressionnant de son moteur. En enroulant plutôt qu'en attaquant comme un demeuré, on prend un plaisir immense à sentir la poussée démoniaque à chaque sortie de virage. Virage qu'il faut attaquer avec respect car la ZZR exige une certaine poigne et du doigté. Le freinage est déconcertant de facilité, de puissance et de feeling. Un régal, même si le poids vous invite à ne pas attaquer à outrance comme sur un circuit. Un régal, cette 1200 ZZR ! Un moteur plein de vie et qui vous rappelle sa présence (essayez, vous comprendrez pourquoi ! ) un comportement très sain, une ligne majestueuse... Les quelques défauts qu'on pourra lui trouver le seront par ceux qui ont une philosophie de rouler différente ; ceux pour qui puissance et agilité ne font qu'un. Messieurs, si vous restez chez Kawa, ne vous trompez pas : prenez alors la ZX-9R.

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Kawasaki 1200 ZZR 2002"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :