Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > KTM > 1190 RC8 R 2009 > Essai
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

L'envie ne fait pas tout

KTM 1190 RC8 R
 
KTM

Essai de la KTM 1190 RC8 R

         J'ai eu l'opportunité de pouvoir comparer la KTM 1190 RC8R à ses principales concurrentes sur le circuit d'Almeria en Espagne. Je dois bien avouer que les KTM sont réputées dans le monde entier. Mais est-ce suffisant pour convaincre?

         La RC8 de KTM est longtemps restée au stade de prototype, d'abord avec un V4 puis finalement un V2, si bien que nul ne savait vraiment si cette machine orange au design fou allait voir le jour. Pour ma part, j'ai été heureux d'enfin la voir dans sa robe d'origine après son lancement mondial en 2008 à Ascari. On se demande d'ailleurs si KTM n'est pas un grand fan de Ducati car, de la configuration du bi-cylindre en L (V75-V90), au lancement à Ascari et maintenant la présentation à Portimao, tout s'est fait dans les pas du géant rouge de Bologne. Mais était-ce une sage décision, chers amis autrichiens? Le futur n'est-il pas dans le V4 ?

         Quoi qu'il en soit, ces questions resteront sans réponse mais je suis maintenant en mesure de dire si la RC8R 1190 est une tueuse de Ducati ou non.
La réponse est non donc, je la comparerai plutôt aux meilleurs 600cc quatre-cylindres actuels.

         J'entends déjà l'audience qui s'émeut. Bon d'accord, ce n'est pas si évident que ça. A l'aise sur la tranche des nouveaux Bridgestone BT-003RS, la RC8R se penche avec beaucoup de volonté Plonger d'un gauche extrême à un droite tout aussi sévère est la chose la plus simple au monde. Seule la Kawasaki ZX-6R 2009 se comporte mieux sur cette portion du circuit d'Almeria. Les étriers Brembo monobloc de la RC8R offre un freinage très précis et un très gros mordant initial. La fouche de 43 mm réagit bien, mais manque un peu de retour d'informations. Le nouveau mono-amortisseur entièrement réglable est efficace et le train arrière de la RC8R ne bronche pas même en ouvrant très fort en sortie de virage. La RC8R se révèle aussi efficace qu'une 600 supersport sur ce circuit qui peut être gérer en seconde entre deux lignes droites. Bien sur, le V-twin offre un bon gros couple à bas régime.

         Si l'on considère le fait que la RC8R 1190 perd énormément son avantage face au 600 dès que le troisième rapport est enclenché en ligne droite, les capacités de freinage doivent être bonnes pour espérer avoir une chance. Heureusement pour ses possesseurs,  la RC8R fait de la viande hachée de toutes les 600 sur ce critère.

         La KTM développe 170 chevaux à 10 250 tr/min et 123 Nm à 8 000tr/min, ce qui aurait du être suffisant pour ne trop se faire distancer par la puissante ZX-10R en ligne droite. Mais la RC8R est laissée pour morte après 3 rapports, le système Ram-air de la Kawa rajoutant 12 chevaux supplémentaires pour un total de 200 chevaux. La CBR 1000 RR et la GSX-R 1000 surpasse également la RC8R. On finit par se demander si les données techniques annoncées par Kawa ne sont pas plus fiables que celles de KTM mais seul un passage sur un banc dyno pourrait le prouver. Avec un alésage plus large de 2 mm par rapport à la RC8 standard, le moteur V75 de 1195 cc de la RC8R m'a emmené jusqu'à 240km/h sur des tronçons où j'ai atteint 270 kmh avec une ZX-10R.

         La position de conduite rappelle celle des sport tourer mais l'arrière peut être relevé de 20 mm pour qui le souhaite. En comparaison aux autres machines visibles dans le paddock, la RC8 R paraît la plus sportive et la plus agressive, un sentiment qui s'estompe une fois installé sur la selle. Ceux qui connaissent un peu l'histoire de KTM savent que la marque a longtemps été spécialisée dans la production de moto d'enduro très performante. Puis KTM a souhaité se lancer dans la production d'une superbike plus douce que peut l'être une Honda Fireblade. De là est née la RC8.

         La KTM 1190 RC8R 2009 reste une moto très rapide, mais dans le segment ultra-concurrentiel des hyper-sports, elle ne tiens pas la cadence. Elle jouit cependant d'une bonne popularité même si elle n'est engagée dans aucune compétition de grande envergure en raison de ses performances.

         Conclusion :

         La RC8 R est une très bonne sportive, mais elle souffre de la comparaison avec ses principales concurrentes. J'ai le sentiment que KTM s'est lancé dans l'aventure en étant à court de temps et d'argent mais j'espère faire fausse route. Prise comme une machine unique, je n'aurai pas de mal à me laisser tenter par l'achat d'une telle moto car j'aime ses performances et son design tourmenté. Ceux qui souhaiterait remplacer leur 600 supersport ne seront pas déçu par la RC8R mais elle n'est définitivement pas une alternative sérieuse aux  ténors son segment d'origine : les hypersports. Malheureusement pour KTM, je ne pense pas qu'ils pourront sortir de l'ombre de Ducati avec ce V75. Bonne chance quand même.

Par Tor Sagen - Tradaptation : Sébastien de Malfin

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la KTM 1190 RC8 R 2009"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :