Motoplanete

Victory1700 HARD-BALL 2012

Présentation Technique à retenir Concurrentes Galerie Millésimes Avis Indispensables Occasions

Bagger aux bras en l'air

Routière & GT

          Victory enrichit sa gamme d’un Bagger à la fâcheuse tendance aux mauvaises manières : le Hard-Ball. Avec son guidon ape-hanger, sa peinture sombre, ses jantes à rayons et son minuscule bloc compteur, ce custom cultive son genre, toutefois assez proche du style ‘Dark Custom’ de son principal concurrent. Pléthorique déclinaison autour du gros twin de 1731 cm3, le Hard-Ball est en fait une version touring du High-Ball auquel on a rajouté la partie arrière d’un Cross Country, soit une parie de valises rigides, une selle allongée pour accueillir plus dignement un passager,  deux sorties d’échappement modifiées en un unique élément, et un habillage complet autour de la roue arrière. Le garde-boue minimaliste du 8-ball est lui aussi remplacé par celui du X-country.

          Chez Victory, les ‘Ball’ sont les versions accessibles d’un modèle défini. Pas pour ce ‘hard’, mais son appellation justifie une présentation plus austère mais non dénuée d’intérêt, affichant volontiers une tendance bad boy qui lui sied fortement. Du style et du voyage, voici de quoi intéressé ceux qui plantent des clous avec leurs poings et soucieux de découvrir une autre version de la moto américaine.
Le Hard-Ball est motorisé par l’unique moteur maison, soit un bicylindre refroidi par air de 106 cubic inches. Il sort 97 chevaux aux States, 89 chez nous. La valeur de couple ne souffre quasiment pas du passage à la frontière, s ‘établissant à 15 mkg. Un gros réservoir de 22 litres permet d’envisager de longues étapes tout en cruising, l’ABS est en série, comme la position très typée et la conduite plutôt intrinsèque. Avec les mains au même niveau que le nez, les pieds pas très loin du pneu avant, un empattement d’1 m 67 et un poids de 345 kilos, inutile d’espérer agilité et facilité, même si le châssis Victory peut se vanter d’une efficacité bien supérieure aux productions de Milwaukee.

M.B - Photos constructeur

L'aspect technique

Victory 1700 HARD-BALL 2012
  • Chassis
  • Cadre : cadre moulé en aluminium
  • Réservoir : 22 litres
  • Hauteur de selle : 667 mm
  • Longueur : 2 652 mm
  • Empattement : 1 670 mm
  • Poids à sec : 345 kg
  • Train avant
  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 43 mm, déb : 130 mm
  • 2 disques Ø 300 mm, étriers 4 pistons
  • Roue AV : 130 / 70 - 18
Victory 1700 HARD-BALL 2012
  • Transmission
  • Boîte à 6 rapports
  • Transmission secondaire par courroie
  • Train arrière
  • Mono-amortisseur, déb : 120 mm
  • 1 disque Ø 300 mm, étrier 2 pistons
  • Roue AR : 180 / 60 - 16
  • Moteur
  • Bicylindre en V à 50° , 4 temps
  • Refroidissement : Refroidissement par air
  • Injection Ø 45 mm
  • 1 ACT par cylindre
  • 4 soupapes par cylindre
  • 1 731 cc (101 x 108 mm)
  • 89 ch à 4 950 tr/min
  • 15 mkg à 2 900 tr/min
  • Rapport poids / puissance : 3,88 kg/ch
  • Crit'air :

Ce qu'il faut retenir

Lesplus

    Lesmoins

      Tarifs

      19 490
      Prix neuf

      Avis

      sur 0 avis d'utilisateurs Lire les avis
      Modèle commercialisé en

      Performances

      Assurez votreVictory 1700 HARD-BALL 2012

      Estimez, calculez et comparez le coût de l'assurance de votre moto.
      Calculez le coût de l'assurance Comparez avec le tarif AMV

      Galerie

      Millésimes

      Avis

      Déposez votre avis sur la Victory 1700 HARD-BALL 2012
      Notez cette moto :

      Indispensables

      Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
      Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.

      Occasions

      Comparateur
      Comparer des motos