Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > YAMAHA > FZ1 1000 FAZER 2013 > Essai
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Le jour ou j'ai tout basculé

Yamaha FZ1 1000 FAZER

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Yamaha

Essai de la Yamaha FZ1 1000 FAZER

10H15 du mat, les quelques heures de sommeil après ma prestation de DJ de cette nuit ont un peu rechargé mes batteries. Mais les 10°C et la pluie fine de ce mois de mai combiné à mon cuir piste ne me réchauffe pas vraiment.
Ce qui me réchauffe par contre, c'est la perspective des quelques 20 minutes de plaisir sur le circuit de Mettet au guidon d'une Fazer 1000.

L'arrivée sur le circuit au guidon de mon FJR se passe pratiquement sans encombre, surtout grâce à la bonne volonté d'un gardien de parking qui me laisse passer (la moto et moi). Cela m'évite de transporter mes 2 Gopro, les deux casques (chacun équipés pour prendre deux vues différentes de la piste), mon gilet Airbag, etc… Je me dirige directement vers la tente Yamaha pour découvrir ma monture du jour. L'arrêt pipi sera remis à plus tard, vu qu'en conjuguant le cuir une pièce (et sa tirette infernale) et le froid matinal, j'ai peur que l'escargot ne soit rentré dans sa coquille !
Accueilli par le responsable presse de la marque, j'aperçois derrière lui une toute nouvelle Fazer dans un blanc immaculé. Génial, mon nouvel AGV est blanc aussi ! J'essaie d'équiper le plus vite possible la moto d'une caméra sur le réservoir, vu que je roule dans moins de 10 minutes. Petit soucis, on m'annonce qu'il faut quand même au préalable, que m'inscrive, que je fasse vérifier mon casque, que je signe les décharges et que je participe à un briefing expresse. Le speaker annonce le départ de mon groupe et je suis toujours entrain de courir après mes autorisations. Chaud, chaud, je me calme en pensant que Tom m'a annoncé que je participais à un run supplémentaire (et surprise) cet après midi. Ok, j'ai tout, je fonce vers la FZ, je l'enjambe et poum la Gopro tombe du réservoir ! Non, la ventouse ne tient pas lorsqu'elle est appliquée sur une surface mélangeant plastique et métal… Tant pis, je la confie au responsable du stand et je me dirige vers la piste.

En piste, sous la pluie ;-(

Essai Yamaha FZ1 Fazer 2013 par Oli le Belge

Je sors des stands en me remémorant le circuit, il reste 9 minutes pour ce run, donc calmos, pas besoin de mettre la Fazer au tas dès le départ. Les premiers virages se négocie sur des œufs. La moto me met directement en confiance et profitant du couple de 9,3 mkg, j'enroule. Les pneus d'origines et pratiquement neufs semblent tenir. J'accélère un peu le mouvement, là, les 150 chevaux commencent à donner de la voix. 4 minutes, le goudron s'assèche par endroit, les mouvements sur la moto deviennent plus fluide, je prends de plus en plus de plaisir au guidon de la 1000.
En négociant le gauche dans la montée (à 180 quand même !) je perds l'avant, et voyant le bac à gravier foncer sur moi, je prends la décision de prier tous les saints que je connaisse et m'en remettre à la protection de mon gilet airbag Hélite. Finalement, ça passe, c'était chaud !
Première leçon de la journée, le mouillé c'est dans la tête, certes, mais sa glisse quand même.
Je termine très tranquillement le premier run en faisant un tour visuel du cockpit de la moto. La position en selle reste la même que lors de mes premiers essai, le tableau de bord à peu changé, je remarque juste que l'assise n'a pas l'air plus confortable qu'avant.

Clap, deuxième run…

Programme de cette deuxième sortie de la journée : J'ai comme lièvre un très bon pilote d'endurance nationale sur une R1 et mon but est de le suivre sans me planter. Je choisis d'implanter une seule Gopro sur le guidon de la Fazer pour gêner mes mouvements au minimum. J'abandonne l'idée d'en mettre une seconde sur mon casque, la résistance au vent à plus de 200 km/h est trop importante. Mon lièvre du jour doit peser un p'tit 70 kg et sur une R1 de près de 190ch avec un niveau de pilotage très élevé, je pense qu'il va s'ennuyer dans les 20 prochaines minutes. Tant pis, on s'avance dans le parc fermé et le commissaire donne le signal de départ.
La piste est à 90% sèche, mais mon pilote préfère faire un tour de chauffe et de reconnaissance. Dès le second passage devant les stands (et devant mon « femmes » club) j'enclenche la Gopro. Ouais, évidemment, le pilote, lui , ne m'attend pas. Après 3 virages, je me rends compte que la Gopro commence à pencher, elle n'est pas assez serrée. Profitant d'une courte ligne droite, j'essaie de la remettre droite. Très bonne idée, je découvrirais plus tard que je l'ai éteinte !
En attendant, j'essaie de recoller au pilote. C'est assez incroyable, mais suivre un autre (bon) pilote me permet de rouler plus fluide. Je me concentre sur lui, et du coup, les mouvements deviennent plus naturel. Les reposes pieds sont à l'agonie et je commence à me servir de mes sliders. Les 35 chevaux supplémentaires par rapport à la FZ8 de l'année dernière, me donne près de 20 bornes de mieux en bout de ligne droite. Le plaisir est au rendez vous et les pneus commencent à chauffer. Mes avants bras, eux, donnent des signes de fatigues. La R1 s'éloigne, il faut que je me reprenne. Je décide d'en remettre un peu plus à l'entrée de la ligne droite. Je suis encore plein angle qu'en je visse à fond. Le Mille regorge de puissance à bas régime, et évidemment, je décroche l'arrière. Je viens de découvrir le fameux « highslide ». La chance, et mes 100kg, me laisse l'opportunité de rester sur les roues. Je remarque que je prends plus d'angles dans les virages à droite. En effet lors de discutions avec d'autres pilotes, j'avais déjà entendu que l'on a toujours un coté de préférence. Effectivement, je dépose le genoux sans soucis malgré que le slider de ma botte frotte de plus en plus. Je découvrirais en rentrant au stand que j'avais « terminé » les protections du repose-pied et que j'attaquais le caoutchouc et donc ma botte...

A Faire les amis !

Cette seconde journée de piste n'a fait que renforcer ma position face à cet investissement. Du plaisir à l'état pur, une évolution visible dans le niveau de pilotage (enfin, j'espère!) et surtout une conduite plus safe sur la route. Bientôt votre anniversaire ? Vous savez se qu'il vous reste à faire...

A bientôt,
Oli le belge

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Yamaha FZ1 1000 FAZER 2013"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :