Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > YAMAHA > XJR 1300 2015 > Essai
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Forever young

Yamaha XJR 1300

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Yamaha

Essai de la Yamaha XJR 1300

Par
Yamaha XJR 1300

     Il faut remonter en 1993 pour voir la naissance de la Yamaha XJR. A l'époque les constructeurs produisaient des motos de 400 cm³. En 1999 les premières XJR à 1300 cc font leur apparition, la cylindrée est donc considérablement augmentée et de légères retouches esthétiques y sont apportées.
 
     Faisons un énorme bond en avant de plus ou moins 20 ans .....on est en 2015 et la Yamaha XJR 1300 fait son come back sur le devant de la scène.
Quand Oli le Belge me présente cette moto, je me suis soudainement transportée dans les années '70 où la moto sentait la liberté et la rebelle attitude. Je me voyais déjà partir au boulot avec une tenue vintage et un casque jet rétro .....

Voici donc mon avis :

     Design

     La première chose qui frappe est cet énorme moteur mis en valeur par le réservoir, la large selle mais surtout ces plaques latérales à trois prises d'air grillagées. La forme du réservoir est à la fois unique et iconique, il est beaucoup plus plat que sur les modèles antérieurs et la ligne de base rentre vers l’intérieur et est interrompue par le cadre pour que la machine soit la plus étroite possible au niveau des genoux.
L’arrière de la moto a été raccourci avec une selle nettement plus petite.
Les deux amortisseurs jaunes Öhlins à l’arrière ainsi que le pot d’échappement qui accueille les 4 cylindres sont impressionnants.
L'instrumentation comporte un compteur de vitesse et compte-tours analogiques et au centre un petit écran numérique qui annonce l'heure, les trips partiels, la jauge de réservoir avec témoin de réserve et le décompte kilométrique. Sobre mais efficace et très lisible.
La finition est par ailleurs top de chez top....!!!!

     La position de conduite

     La nouvelle XJR réserve un accueil confortable au pilote, et ce dû à la selle qui est généreusement rembourrée et joliment matelassée. Son style monoplace et sa partie arrière fine et tombante n'incite pas aux balades en duo. Le pauvre passager n’a plus qu’un pouf sans poignées de maintien à l'arrière mais doit essayer de se maintenir sur la machine à l'aide d'une sangle placée après la partie matelassée.
Les petits gabarits poseront plus facilement les pieds à plat grâce à la selle et son réservoir affinés. Lors de la conduite, les jambes sont bien repliées du fait de repose-pieds assez hauts et reculés.
 Le grand guidon rehaussé offre un meilleur bras de levier et une position très relax.
La position de conduite est assez droite, ce qui fait oublier le poids de la moto (230 kg). La répartition des masses et la disposition du moteur qui rend le centre de gravité assez bas facilitent les déplacements en milieu urbain.

     Les commandes au guidon

     Pas besoin d'aller chercher le mode d'emploi pour comprendre le fonctionnement des commodos au guidon. Le commodo électrique gauche comprend la sélection lumière 2 positions, le bouton appel de phares, l'avertisseur, le clignotant et celui de droit est muni du démarreur et du coupe contact. Voilà,....tout est dit.

     La conduite

     En poussant sur le démarreur je suis séduite par la sonorité du moteur qui est pleine, feutrée, et vraiment mélodieuse.
Ce 4-cylindres avec sa boîte de vitesses à cinq rapports répond avec douceur mais conviction à la demande de ce qu'on lui demande. Il n'est pas nécessaire de s'acharner sur la boîte, tourner simplement la poignée de gaz et l'allure variera. De plus, ce qui est très appréciable, c'est que le point mort tombe tout seul sous le pied ce qui est loin d'être le cas de toutes les motos.
L'onctuosité du moteur permet de soigner ses trajectoires, de profiter pleinement des sensations et de l'ambiance au guidon. Bref, cette moto permet de se concentrer sur le plaisir de conduite, plutôt que sur les performances pures. Grâce aux suspensions, je dandine joyeusement dans les virages.
Le freinage, progressif et puissant, rassure.
L'absence de coupe-vent ne pose aucune problème, même à haute vitesse.
Bref question stabilité et confort, cette moto est top !

     Les petits défauts

     La XJR n'a selon moi pas vraiment de défauts mais si je devais malgré tout en citer ce serait tout d'abord l'absence de l'ABS et les rétroviseurs qui vibrent à certains régimes.

     Conclusion

     La Yamaha XJR1300 est un roadster qu’on pourrait qualifier de Grand Tourisme pour ses aptitudes à la balade et au confort de roulage. C'est une moto attachante qui incite vraiment à un usage au quotidien. Elle est doté d’un moteur dont la générosité est proportionnelle à sa cylindrée. Une sorte de dinosaure en voie d’expansion dans ce grand Yamaha Parc ......

Scalle

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Yamaha XJR 1300 2015"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :