Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > YAMAHA > XSR 900 2016 > Essai
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Back to the future

Yamaha XSR 900

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Yamaha

Essai de la Yamaha XSR 900

Par
Yamaha XSR 900

         La saison d'essais 2016 s'annonce très intense car à peine la Suzuki SV 650 rapportée, je découvre la Yamaha XSR 900 stationnée devant le garage d'Oli le Belge.

         J'ai commencé depuis peu à m'intéresser de plus près aux différentes abréviations utilisées pour les différentes motos d'essais telles que SV, GSX, MT, etc...  

         J'ai donc voulu comprendre d'où venaient le X, le S et le R de cette "nouvelle" Yamaha et voici ce qu'a donné ma recherche : le X pour Xtreme, le S pour Street et le R pour Racing, ... rien de bien étonnant quand on regarde et qu'on conduit cette bécane...
 
         Voici donc mon avis :

         Design

         C'est indéniable......le design de la MT-09 est omniprésent....!!! Alors que le Roadster MT-09 est relativement brut et mordant, le modèle XSR est un mélange subtil entre élégance et caractère.  La partie supérieure est un bel hommage aux superbikes américaines des années 80  alors que le bloc inférieur dispose des techniques les plus récentes. Le cadre et le petit bout d'échappement contrastent étonnamment avec le réservoir très allongé. Le phare rond à l'avant et celui plus petit à l'arrière à diodes, ainsi que la selle très rétro aux surimpressions discrètes, lui donnent un vrai look à l'ancienne. Le compteur est tout mignon tout rond et affiche digitalement les trips partiels, l'heure, la jauge à essence à segments et un indicateur de rapport engagé.
Dans l'ensemble, je suis toujours terriblement impressionnée par cette finition qui fait la réputation de Yamaha.

         La position de conduite

         Comparée à celle de la MT-09, la position de conduite de la XSR 900 est relativement différente. Vu que la hauteur de selle est légèrement plus élevée, que la distance entre le guidon et la selle est plus grande, cela implique dès lors que le buste bascule vers l'avant et que le centre de gravité s'élève légèrement. Le positionnement des mains et des pieds sur le guidon et les repose-pieds reste en revanche inchangé si ce n'est que les jambes sont peut=être un peu moins repliées.

         Les commandes au guidon

         Les commandes de la XSR 900 tombent naturellement sous la main. A gauche, le commodo intègre un bouton permettant de modifier ou désactiver l'anti-patinage qu'Oli m'a gentiment activé vu les conditions météorologiques typiquement belges. On y trouve également le bouton de klaxon ainsi que les indicateurs de direction.

         A droite, on actionne le démarreur électronique et un autre bouton permet de sélectionner, tout comme sur la MT-09, l'une des trois cartographies d'injection : A ("A fond la caisse"), Std ("standard") ou B ("Baba cool").

         La conduite

         J'actionne le démarreur et me demande si le bruit de ce 3 cylindres est semblable à celui de ma MT-09 ? Pas de surprise, le moteur craque aussi virilement, est agréable à l'oreille et incite fortement au chahut.

         Après quelques kilomètres parcourus, je me rends compte de plusieurs choses : la première étant que le moteur est démonstratif et propulse nerveusement, la deuxième, et même si ça me fait un peu mal de l'avouer, les montées en régime sont plus fluides et plus soft que sur la 09. La troisième constatation est que l'embrayage est un modèle de douceur voire même soyeux. Quand j'ouvre les gaz, le dosage est au micro-poil, ce qui permet une conduite très sereine tant sur la nationale que sur autoroute ou en ville.

         Mais qu'en est-il des trois modes me demanderez-vous ? En ce qui me concerne, je suis sagement restée en mode Standard qui reflète toute l'efficacité du moteur et permet de tirer le meilleur de la machine sans crainte de me faire déborder.

         Les suspensions avant et arrière apportent une bonne maîtrise de la conduite et une liberté de mouvement. La seule chose est que, comparé à la MT-09, l'avant de la XSR donne l'impression de ne pas être rivé au bitume, ce qui donne à la direction une sensation de légèreté parfois non contrôlée.
Les freins sont puissants, tant au levier qu'au pied, presque trop sur les freinages réflexes.

         Les petits défauts

         Un petit bémol est que la multitude d'informations affichée sur cette petite surface est seulement lisible si l'on regarde avec insistance et le deuxième petit défaut est qu'il faut enlever une main du guidon pour changer d'affichage : une commande au guidon aurait été plus pratique... mais je l'accorde,... moins "rétro" !  

         En ce qui concerne les commodos, le bouton de klaxon reste, malgré qu'il ait été légèrement reculé, trop proche des indicateurs de direction.

         Conclusion

         La XSR 900 a un goût de nostalgie mixé à la sauce d'aujourd'hui. C'est le genre de moto qui vous fait aimer les réveils du matin, qui vous donne envie d'ouvrir la porte du garage et d'avaler des kilomètres que ce soit pour aller bosser ou se balader.

SCALLE

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Yamaha XSR 900 2016"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :