Fiche moto ACCUEIL > FICHES MOTO > YAMAHA > XV 950 Racer 2016 > Essai
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

''Born to break the rules''

Yamaha XV 950 Racer

Cliquez sur l'image pour la visualiser en grand format

 
Yamaha

Essai de la Yamaha XV 950 Racer

Par
Yamaha XV 950 Racer

        Août 2016... 10:00 h, Oli et moi partons à Tubize pour aller chercher les 2 Yamaha pour la semaine d'essai. Nous arrivons trempés et transis de froid, nous sommes en Belgique, ne l'oublions pas....!!!!

        Dans le garage les 2 bécanes nous attendent et en voyant la moto de couleur bleue, juste à côté de la MT-07 Tracer, je me dis ; "Tiens, bizarre, Harley Davidson est venue déposer une Sportser chez Yamaha....!!??" Et bien, il n'en est rien, je suis belle et bien en face d'une Yamaha XV 950 Racer.

        Je tombe immédiatement sous le charme et n'ai d'yeux que pour elle. Oli me propose de prendre la Tracer afin de me sentir plus à l'aise sous cette pluie battante, mais je décline gentiment l'offre.

        Après une vingtaine de kilomètres, j'en veux encore et je me réjouis déjà de la balade en compagnie des 'Blue Knights' le dimanche prochain..... plus ou moins 500 km à travers les Ardennes Belges.

        Voici donc mon avis :

        Design

        Il n'y a pas à dire, la XV 950 Racer en jette, elle attire le regard de par ses proportions sans en faire trop. Le noir est de mise à peu près partout : moteur, cadre, roues, garde-boues, échappement... sauf le réservoir qui est Bleu Glacier et le capot de selle incurvé. Si vous cherchez du chrome vous en trouverez uniquement sur le cerclage de phare. En parlant de phare, celui à l'arrière est identique à celui de la XSR 900 ; rond, à la fois rétro et moderne avec sa technologie LED.

        Le guidon bracelet avancé de 156 mm et abaissé de 78 mm face aux versions standards, les rétroviseurs montés aux extrémités du guidon, les soufflets de fourche, le mini carénage avant arrondi ou encore ses plaques latérales en aluminium, donnent à la Yamaha un look Café Racer.

        De nouveaux commodos plus compacts ont été également installés autour du compteur LCD dont les informations défilent grâce à un bouton installé sur le commodo droit. Il  affiche le  strict nécessaire ; la vitesse et, au choix, l’heure, le kilométrage total ou un des deux totalisateurs partiels.  On ne retrouve ni tachymètre ni jauge à essence (un témoin s’allumera avant la panne) ni indicateur de température.

        Les jantes noires à bâtons ajoute au look Café Racer le côté néo rétro.

        La selle sculptée, dont le revêtement présente une finition daim, est très basse et reçoit un capot couvrant la partie passagère. Ce capot s’enlève en deux temps trois mouvements  à l’aide d’une clé allen.
 
        Je pourrais encore écrire de très nombreuses lignes concernant le design, mais je terminerai en vantant cette finition bluffante tellement propre à la marque.

        La position de conduite

        Un peu sceptique en enfourchant la XV, j'ai été agréablement surprise de la position de conduite après 450 km.

        En prenant place sur la selle très basse et en posant les mains sur le guidon bracelet, on est porté vers l'avant, et le buste frôle légèrement le réservoir sans exagération.

        Je suis assise au ras des pâquerettes et les jambes relativement repliées sur des repose-pieds un peu hauts et un peu trop en arrière à mon goût, néanmoins, ce Bobber offre une excellente garde au sol. La seule chose, c'est la longue boîte à air qui gêne un peu le positionnement du genou droit.

        En conclusion, la position de conduite est plutôt confortable ce qui m'offre un réel sentiment de sécurité. J'ai confiance en la machine ce qui me donne envie de hausser le rythme et l'inclinaison d'angle sur les petites routes des Ardennes. Certes, les pilotes aguerris pesteront contre la garde au sol ridicule, mais la "bande de peur" ce n'est pas trop mon truc, donc cela ne me pose aucun problème.

        Les commandes au guidon

        Sur le commodo droit, on trouve le bouton "select" qui permet de naviguer dans le menu du compteur ainsi que l'allumage électronique et le bouton actionnant les indicateurs de danger. Du côté gauche, se trouvent les commandes pour les indicateurs de direction, les phares et le claxon. Les commandes sont très accessibles et facile à actionner même avec des gants.

        La conduite

        Je cherche en vain du côté du compteur le barillet pour y introduire la clé de contact. On me signale que celui-ci se situe à droite sous le réservoir. Je me penche alors au-dessus du réservoir pour atteindre le contacteur. A noter également que le verrouillage de direction est indépendant du contacteur d'ailleurs. Donc, tourner la clef ne suffit pas à bloquer la direction, un autre barillet prévu à cet effet se trouve à proximité de la fourche ! Etrange !!

        Je pousse délicatement sur le bouton de démarreur, et suis curieuse d'entendre le bruit du moteur bicylindre. Je suis très étonnée et m'attendais à ce que le moteur rugisse 10 fois plus, pensant qu'une ligne complète Akra avait été montée sur la machine, mais il n'en est rien. Il s'agit en fait juste d'un silencieux qui donne au moteur qu'une sonorité légèrement grave. Curieuse de savoir ce que le moteur émet comme son en ouvrant les gaz en position neutre, je constate qu'au niveau sonorité rien ne change mais je ressens des "good vibrations" au niveau des mains, des pieds. On sent que le moteur en veut...!

        Passé le léger à-coup de transmission, on perçoit un couple bien présent dès les plus bas régimes, en particulier sur les trois premiers rapports.

        Quant au freinage de la Yamaha XV 950, il n'y a rien à dire, les disques mordent bien et se maîtrisent du bout des doigts.

        Pour avoir roulé plus de 2 heures sur autoroute (moyenne de vitesse 130 km/h), je peux certifier que la tenue de route est irréprochable même si je me suis sentie "drapeau" et complètement aérée en arrivant. Le moteur n'a jamais "souffert" à cette vitesse là et je sentais que le moteur avec ses 52 chevaux pouvait encore donner plus.... mais ne voulant pas vexer un pilote de BMW qui me précédait, je me suis abstenue !! ;-) d'autant plus que la consommation grimpe alors notablement.

        La conduite sur les petites routes sinueuses fut un véritable bonheur et je me suis sentie totalement à l'aise dans les virages et ce grâce à la fluidité de la commande d'embrayage qui est très souple et la transmission par courroie, ce qui pour moi était une grande première à essayer.
 
        Au registre de l’usage quotidien, on notera tout de même que si le poids se fait oublier à la conduite, il ne s’oublie pas quand on doit manoeuvrer. J'ai failli en faire les frais en voulant stationner la custom... sans aide moteur, on sent bien les 251 kilos.

        Les petits défauts

        Le passager est encore une fois lésé, il ne dispose que d'un mini strapontin qui ne lui offrira le confort que de la maison à la boulangerie, mais certainement pas pour de longs trajets.

        Les 2 barillets différents, un pour le contact et un pour bloquer le guidon m'ont sérieusement interpellés. De plus, leur positionnement sous le réservoir et près de la fourche côté droit oblige le pilote à se plier en 2.

        Les repose-pieds du pilote sont très longs et dépassent largement de part et d'autre de la machine, ce qui ne facilite pas les manoeuvres.

        Conclusion

        Si vous me demandez ce que je pense de cette XV 950 R ?

        Je vous répondrai tout simplement que je suis totalement tombée sous le charme. J'ai trouvé en elle une moto docile et facile à vivre avec du chien qui m'a donné un réel plaisir de conduite rempli de sensations sans jamais me faire peur. Comme elle n'est pas vilaine à regarder, elle attire le regard et est la reine en terrasse.

        Je suis tombée tellement raide dingue, que d'ici pas longtemps j'échange ma MT-09 contre ce bobber. Je tiens d'ailleurs à remercier Baele Moto Store à Woluwé St Lambert - Belgique (http://www.yamaha-center-brussels.be/) pour leur amabilité, conseils et service et un grand merci tout particulièrement à Jonathan (sales manager) qui a pris le temps de tout m'expliquer et de me guider dans les différentes démarches à suivre.

Ajouter vous aussi un commentaire sur "la Yamaha XV 950 Racer 2016"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette moto :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :