Se connecter
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Pourquoi les autres reculent ?

Suzuki 1300 GSX-R Hayabusa 2008 / Kawasaki 1400 ZZR 2008

            « Faucon !» s’exclame Wen, une collègue asiatique, en passant devant l’Hayabusa.
            Etonné de l’intérêt, de l’engouement et surtout de la perspicacité de son jugement, je lui demande d’où vient cette connaissance de la GSX 1300 R.
            Tout simplement, le mot dessiné en japonais sur le carénage voudrait dire fusée ! Je me disais aussi que si Wen commençait à s’intéresser à la moto … !

                                      Pourquoi les autres reculent ? - Comparatif GSX 1300 R vs ZZR 1400
                                                                                                   Par Oli le Belge

            "Un peu moins de 200ch et un peu plus de 300km/h" combien ai-je répété cette phrase tout au long de cette semaine d’essai ?
            Ces deux chiffres résument bien la philosophie de ces bombes.
           
            LOOK :

La Kawasaki ZZR 1400 contre la nouvelle Suzuki 1300 GSX-R Hayabusa.            Pour le look d’ensemble, pas de surprise, l’Hayabusa l’emporte sans soucis. Il suffit de voir l’attroupement entourant la Suzuki lorsque Fred qui pilotait la ZZR et moi étions arrêtés pour faire le plein.  « «  Je crois qu’il aurait pu se mettre tout nu sur la moto que ça n’aurait rien changé !"
            Dans le détail, on note un tableau de bord plus cosy sur la Suzuki, un arrière beaucoup plus réussi sur la Kawa (l’arrière plongeant sur la Suz, beurk !).
            Par contre la ZZR dans sa robe grise laisse une impression de sérieux et de luxe alors que la GSXR se distingue par un look de sportive agressive. 

            MOTEUR :

            1.340 cc et 197 ch pour la GSX-R et 1.352 cc et 193 ch pour la Kawa.
            Dans les 2 cas, je ne vous étonnerai pas en vous disant que ça tire ! Mais à ce niveau, on ne parle plus d’accélération mais plutôt de décollage à l’horizontale.
            Jusqu’à présent, quand je roulais avec une moto de 130-150 ch, j’avais souvent l’impression que les autres usagés faisaient du sur place lorsque j’accélérais. Avec ces 2 missiles, on a l’impression qu’ils reculent !!
La Kawasaki ZZR 1400 contre la nouvelle Suzuki 1300 GSX-R Hayabusa.            Plusieurs fois pendant cette semaine de vie commune, j’ai hurlé dans mon casque : « On va tous mourir ! » ( la moto et moi !) et ce, tellement le sentiment de puissance et d’accéleration constante est impressionnant.
            Les moteurs ne délivrent pourtant pas leurs chevaux de la même manière : Dès la mise en route, le moteur de la Kawa tourne de manière saccadée, un peu comme un moteur de course, couvrant de son chant le discret ronronnement du moteur Suzuki.
            Les deux gros quatre pattes profitent de leurs couples pour les évolutions lentes, et le ventilo de la Kawa (tournant en continu en ville) chasse l’air chaud vers les bottes de son pilote. La Suzuki a plutôt les pots qui chauffent. Et donc, dans les deux cas, la ville n’est pas leur terrain de jeu préféré.

            PERFORMANCES : ?

            Contrairement à ce que sa robe discrète pourrait laisser penser, le moteur de la Kawa est le plus souvent au centre du compte-tours.
            Cogneur à bas régimes, rien ne sert de le pousser à la limite de la zone rouge. Mais entre les deux, c’est LE festival ! Les 50 chevaux La Kawasaki ZZR 1400 contre la nouvelle Suzuki 1300 GSX-R Hayabusa.de différences par rapport aux restes du marché moto se font surtout ressentir lors de remises de gaz à + de 230/240 km/h. Là où beaucoup de moteur doivent rechercher un second souffle, ces missiles accèlèrent sans faiblir. C'est hallucinnant de voir à quelle vitesse l'aiguille du compteur monte !
            L’haya, elle, donne déjà du gros à bas régime tandis que le léger creux avant 7.500 tr/min vous laisse un petit répit avant l’arrachage de bas jusqu’à 11.000 tr. Je n’ai jamais osé tirer la deuxième, mais sur les deux machines, la troisième monte à + 235, la quatrième à 250 et la cinquième à plus de 270 km/h.
            Et j’oublie la 6ième ! oui, il y a une sixième aussi mais ça …
            Je me dois de parler du génial « Suzuki Drive Mode Selector » qui m’a sauvé la mise lors d’une averse apocalyptique. 200 ch sous la pluie, ça refroidit, mais là, miracle ! On passe en phase C : la puissance diminue instantanément à 40%, et surtout, le moteur, au lieu d’aboyer à bas régime, miaule. Et c’est réel, je n’ai pas rêvé.

            AU QUOTIDIEN :

            Les positions de conduite très différentes vous obligeront à affronter le quotidien de deux manières : Sur la GSXR, le corps est assez balancé vers l’avant. Je sais que beaucoup de mes confrères trouvent que la Suzuki n’a pas une position extrême, mais, moi, je trouve cela fatiguant … La ZZR gâte son pilote : le buste est plus droit, les jambes moins repliées, et j’ai même eu l’impression que la selle était plus confortable.
            Seule la grande bulle de la Suzuki protège mieux les épaules du pilote. Pour la tête, c’est kif-kif.

            200 ch : POURQUOI ?

La Kawasaki ZZR 1400 contre la nouvelle Suzuki 1300 GSX-R Hayabusa.            Ces deux machines ont été développées pour le marché des States. Malgré leurs limitations de vitesses encore plus draconiennes que chez nous, les américains adorent les chevaux à profusion. 
            Pour l’Europe, leur souhait est plus difficile à défendre.
            Bien entendu, si votre but est de faire le tour de l’Allemagne par autoroute le plus vite possible, l’Haya sera la plus à l’aise. La vitesse de croisière, en position limande, doit s’établir aux environs des 255 km/h. Le moteur ronronnant en sixième à 8.200 tr/min (zone rouge à 11.000 tr/min). Seuls les arrêts à la pompe rythmeront votre voyage (autonomie de 220 km en conduite normale).
            Pour des évolutions quotidiennes, le couple, l’ABS et la position de conduite de la ZZR seront des alliés de choix. Malgré tout, l’Haya sort vraiment son épingle du jeu grâce à son génial S.D.M.S. qui vous permet d’appréhender plus sereinement les conditions météo difficiles ou simplement l'envie de rouler plus sereinement.

Je pense de toutes façons que ce style d’engin existe principalement pour flatter l’ego de leur pilote. Quel plaisir de se gargariser avec des : « elle est limitée à 300 », « oui, oui 200ch », etc …
            J’étais impressionné au moment où j’ai été chercher le premier de ces deux monstres, puis étonné de pouvoir l’utiliser quotidiennement. Mais, même après 10 jours de vie commune, le petit diable noir caché dans mon casque me « forçait » encore à tirer une dernière fois dedans, juste pour pouvoir m’écraser les yeux  au fond de ma boite crânienne et dépasser tout ce qui bouge !!

            Je n’ai plus les motos et je suis toujours vivant !

            Merci !

A+

Oli le belge - photos constructeur

Rechercher une moto
Publicité
Les reconnaîtrez vous ?
L'actu sur MP
Dernière fiche moto
Notre comparateur moto
Comparez les modèles motos
A ne pas louper
Communauté Facebook
Plan du site - Un lien vers MP - Régie publicitaire