Motoplanete

ActualitéOnze abandons à la mi-course

Onze abandons à la mi-course

       Voilà maintenant douze heures que les 46 équipages se sont élancés pour ces 24h du Mans moto, mais onze équipes ont été contraintes de déclarer forfait suite a de nombreuses chutes et à des problèmes mécaniques. Le temps sur le circuit est très variable, avec des averses de plus en plus violentes, rendant les runs de plus en plus difficile pour les pilotes dans la nuit noire.

       Dans l’ordre, la Suzuki du team MCS Racing abandonne après une chute de son pilote, Stibilz Jure. La Yamaha repair motos 41 abandonne à cause d’une surchauffe du moteur, il semblerait que cela soit récurrent sur cette nouvelle Yamaha R1 2009. A 22h40, la JPP Racing signe la feuille de retrait après s’être arracher les cheveux sur un problème moteur insoluble. A 23h15, après une chute violente de Henry, le team jette l’éponge, la moto est trop endommagée, d’autant plus que ce dernier ne pourra pas reprendre la piste, ses blessures sont trop importantes pour espérer finir la course.

Onze abandons à la mi-course

       Passé 1h du matin, c’est au tour de la 119 de plier bagage, M. Lecouturier a chuté, et les réparations étaient là encore trop compliquées pour repartir. Quelques instants plus tôt c’était la Suzuki 110 qui jetait l’éponge, encore une chute qui a occasionné une fissure sur le cadre.

       Une heure après (à 2 heures du matin), c’est au tour de la Metiss, son pilote perd le contrôle, et chute violement, la moto est irréparable, elle ne pourra donc pas repartir.

       Les intempéries s’intensifies sur les coups de 2h45/3h, les pilotes commencent à être fatiguer de cette difficultés supplémentaires, et ils partent beaucoup facilement à la faute, ce qui est le cas de trois motos en l’espace d’un quart d’heure. Olivier Four au guidon de sa Honda National Moto chute, son équipe décide donc d’abandonner. James Pridmore sur sa Yamaha BK Maco Moto racing part à la faute alors qu’il était très bien placé. En enfin, Tristan Guyot, sur la Kawasaki 116.

       Personne n’est épargné par ce temps très difficile, entre la pluie, le vent, et le froid, les pilotes, ainsi que les machines sont soumises à de rudes épreuves, même les meilleurs partent à la faute, c’est le cas de la Suzuki du SERT, avec Barry Veneman, par chance, sans incidence pour lui, ni pour la machine, il reprend la piste aussitôt.

       Certains subissent les problèmes météorologiques, d’autre le règlement du championnat, c’est le cas de deux teams, qui n’ont pas respecté les temps de repos de leurs pilotes. Le français Zef Enault est contraint d’effectuer un Stop and Go de 15 minutes. La sanction est encore plus dure pour la Suzuki N°84 qui doit s’arrêter pendant 25 minutes, après que son pilote, Dragonslav Perisic ait fait un relais de trois heures non-stop. La sentence est directe et ils sont relégués à la 33ème place.

Onze abandons à la mi-course

       Ces difficultés permettent en revanche à certain de tirer leur épingle du jeu, et de revenir sur les leaders, ce qui est le cas de la Honda officielle numérotée 111 qui se hisse à la seconde place, tout juste à six tours de la Yamaha du YART qui mène la course sereinement en bouclant des tours en 2’05. Mathieu Lagrive, juste derrière prend de plus en plus de risques pour revenir, et pour prendre les reines de cette première course de l’année, il boucle ses tours 4 à 5 secondes plus vite que ses concurrents.
 
       Il reste cependant encore 12 heures à tenir, et la lueur du petit matin risque d’être très difficile pour tous ces pilotes qui sont obligés de se surpasser pour tenir leurs relais nocturnes.

Suivre l'actualité

Vous voulez en savoir plus sur l’actualité moto, recevez les informations dans votre boite mail.

Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société qui gère le site Motoplanete sur le fondement de votre consentement et sont utilisées pour la gestion de vos alertes. Pour en savoir plus et pour exercer vos droits, consultez notre politique de données personnelles.

Indispensables

La sécurité du pilote et les performances de votre moto sont primordiales. Chez nos partenaires 'Motoblouz' et 'la Bécanerie', vous découvrirez tout ce dont vous avez besoin, de l'équipement aux pièces détachées, pour entretenir votre machine à la perfection.

Question du jour

Quelle tronche de ouf ! Mais qui est-ce ?

Quelle tronche de ouf ! Mais qui est-ce ?