Motoplanete
À la une des Actualités

Marc Coma remporte sa première étape au rallye de Tunisie 2010.

Marc Coma remporte sa première étape au rallye de Tunisie 2010.

 

RallyTunisie

3ème étape : Boucle Nekrif/ Nekrif - Mardi 4 mai 2010 :

          L’invité surprise de cette troisième étape du Rallye OiLibya de Tunisie autour de Nekrif fut un chaud et violent vent de sable. En véritables prédateurs, Marc Coma et Jean-Louis Schlesser ont traqué avec finesse le chrono. Sur deux roues, Chaleco Lopez tient solidement les rennes devant Helder Rodrigues et Jakub Przygonski. Vainqueur de cette étape, Marc Coma reprend trois places au général et pointe cinquième. Chez les quads, Rafal Sonik accroît encore un peu plus son avance sur Dimitry Pavlov et Vincent Albira. Impériale, Elisabete Jacinto apparaît à présent à la 11ème place du classement général. Une performance remarquable pour la Portugaise.

         Intense, brûlant et perturbant, le vent de sable qui s’est levé ce matin sur Nékrif a quelque peu gêné la progression des concurrents du 28ème rallye OiLibya de Tunisie.
Cette première boucle de l’édition 2010 se déroulait entre Nékrif, Birtlatine et Rémada. Un parcours très varié alternant les canyons, les fonds d’oueds, les pistes sinueuses et caillouteuses, les grands plateaux rapides, les pistes ensablées, les dunettes et les langues de sables. Chacun aurait pu y trouver son plaisir si le sirocco, vent chaud d’Afrique, n’était venu jouer les trouble-fête.

         Et d’une pour Coma !

         Avec maîtrise, Chaleco Lopez a joué de prudence aujourd’hui au guidon de sa légère Aprilia. En ouvrant la piste, le Chilien termine troisième de l’étape et conforte sa place de leader de la catégorie moto. Dans ses traces, le Portugais Helder Rodrigues n’a pas non plus pris de risques, solidement accroché à sa deuxième place. Jakub Przygonski a préféré rouler avec l’expérimenté David Casteu en sachant parfaitement que tenter un quelconque exploit serait hypothétique dans de telles conditions de visibilité. Grâce à sa victoire aujourd’hui, Marc Coma installe sa KTM dans le Top 5. Avec un court arrêt à l’assistance pour changer son pneu arrière, le Catalan a utilisé à bon escient le potentiel de sa machine, peut-être moins sensible aux humeurs du vent que les 450cc. Réguliers depuis le début de l’épreuve, Marek Dabrowski, Emmanuel Gyenes, Jacek Czachor et Michael Pisano complètent les dix premières places du général. En Enduro Cup, Romain Souvignet a pris une sérieuse option dans la course à la victoire et devance Mathieu Serradori de 50 minutes. Rafal Sonik au guidon de son quad signe une nouvelle victoire d’étape au terme d’une course parfaite malgré la faible visibilité en se concentrant au maximum sur son road-book. Dimitry Pavlov et Vincent Albira se suivaient de près, mais au général, c’est le Russe qui précède le Français. Karim Dilou est toujours le meilleur pilote Tunisien dans la catégorie motos/quads.




         ILS ONT DIT….

« Chaleco » LOPEZ : GIOFIL APRILIA

« Les conditions étaient difficiles et la visibilité réduite. Ce n’était pas évident de piloter aujourd’hui. De plus, il m’a fallu faire attention aux chameaux qui se promenaient un peu partout. J’ai même pensé que la spéciale allait être annulée. Mais finalement, je suis très content de mon classement ! »


Helder RODRIGUEZ : RED BULL

« Avec ce vent, il ne fallait pas se faire surprendre par une rafale. La 450 cc est une moto relativement légère et il n’est pas rare de se faire chahuter…Je suis très satisfait de rouler sur le même rythme que Chaleco qui est un peu « le » spécialiste de la catégorie. »


Marc COMA : KTM

« Après l’assistance, où je me suis arrêté pour changer ma roue arrière…la deuxième partie de la spéciale était relativement compliquée. Dans les chotts et les dunes, il y avait beaucoup de vent et une visibilité relative. Cette victoire d’étape me fait plaisir ! »


David CASTEU : TEAM CASTEU

« Les conditions changent vite sur un rallye…la preuve ! Avec le vent, sur les ondulations, il faut garder la moto bien en mains car une 450 cc dans du rapide et dans le vent…ça bouge beaucoup ! Pour le moment tout se passe bien et en prévision de la nouvelle réglementation du Dakar 2011, nous testons les organes mécaniques et principalement, ici, la boite de vitesses.


Marek DABROWSKI – ORLEN TEAM

« Le vent était la difficulté majeure sur cette spéciale. Je ne voyais rien. Nous nous sommes donc regroupés pour rallier l’arrivée ensemble. J’essaie de faire mon maximum pour mon fils. Je sais qu’il me regarde en ce moment et je veux qu’il soit fier de moi. »


Retrouvez toutes les informations et images du Rallye OiLibya Tunisie 2010 sur www.npolive.com

Avis

Les indispensables du motard

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
Dernières actus