Motoplanete
À la une des Actualités

Le championnat de France d'Enduro reprend ce week-end.

Le championnat de France d'Enduro reprend ce week-end.

championnat-france-enduro-banniere

         Les 28 et 29 avril 2012, la caravane du championnat de France d'enduro viendra sortir de sa quiétude la petite ville aveyronnaise de Requista.
Plus habituée aux bêlements des brebis, qui sont le symbole de la ville et l'une des pièces maitresses du célebre Roquefort, Requista vibrera le temps d'un week-end au rythme de la première manche du Championnat de France d'Enduro 2012.
 
En effet, au-delà du succès incontestable du célèbre fromage, l'organisation de belles épreuves d'enduro est aussi considérée dans cette région comme une tradition locale. Et cela grâce notamment au Requista Moto Sport, club dynamique, organisateur de l'épreuve, qui est à pied d'oeuvre depuis plusieurs mois afin de proposer aux pilotes un parcours à la hauteur du championnat de France d'Enduro et du niveau d'exigence qu'il a atteint aujourd'hui.
 
Ce parcours comprendra 1 tour de 65 km à boucler 3 fois chaque jour pour les pilotes élite. Il s'agit d'un tracé technique aux difficultés variées. Au programme, des successions de pierriers et devers qui pourraient s'avérer très usants, voire sélectifs si la météo n'était pas clémente.
 
         Pour les secteurs chronométrés, 3 spéciales banderolées au programme :
 
-La SP1 à Courviala, à 3 km de Requista – (SP1 – Point GPS – 44°02'04.65″N 2°28'46.78″E) sera une spéciale rapide et enverra les pilotes vers le 1er CH (CH unique à Requista – Point GPS – 44°01'59.35″N 2°32'09.61″E).
 
-La SP2 qui s'apparente à une ligne banderolée, plus technique et avec un passage dans les bois, se situe au lieu-dit « serieux » (SP2 – Point GPS – 4°03'19.40″N 2°32'45.44″E).
 
-Enfin, la dernière spéciale se situe au cœur de Requista, à une centaine de mètres du paddock. (SP3 – Point GPS – 4°02'13.91″N 2°32'22.47″E)
 
Bref, tous les éléments sont réunis pour offrir aux spectateurs, novices ou spécialistes, un spectacle de qualité. Cerise sur le gateau, la liste des pilotes inscrits témoigne du niveau exceptionnel de ce championnat. On y retrouve tout simplement une majorité des têtes d'affiche du mondial.
 
Pour ceux qui n'auraient pas suivi les transactions d'inter-saison, il y a eu beaucoup de mouvements dans les teams et de nombreux pilotes ont changé de couleur et/ou de catégorie. L'occasion pour nous de faire le point sur les forces en présence dans chacune de ces catégories :

championnat-france-enduro-2012-Requista-1

          Catégorie E1 :
 
         Antoine Méo (KTM) sera incontestablement l'attraction de cette course. Champion du monde et champion de France E2 en 2011, il a également prouvé par un début de saison sans faute (Après 2 épreuves, il mène le championnat du monde E1) qu'il était le grand favori de cette catégorie. Mais pas de quoi se reposer, car les challengers qui s'élanceront derrière lui sont également des animateurs très sérieux de la scène mondiale. Rodrig Thain (HM-Honda), et Marc Bourgeois (EEAT-Yamaha) sont trés rapides en ce début de saison (respectivement 3eme et 4eme du classement provisoire mondial). Fabien Planet (Sherco – Champion de France E1 sortant), Jeremy Joly (Yamaha) et Nicolas Deparrois (Kawasaki- Pulsion) seront également des candidats au podium.
 
         Catégorie E2 :
 
         Comme chez les E1, un favori logique s'impose dans cette catégorie par ses résultats de début de saison. Pela Renet (Husaberg) sera en effet l'homme à battre en E2. Attention cependant à Jeremy Tarroux (KTM), qui, après une arrivée en enduro la saison passée gâchée par une vilaine blessure, revient très en forme avec déjà 2 victoires de classique (La Grappe de Cyrano et la Val de Lorraine). Ce pourrait être la surprise de cette catégorie. D'autres habitués des podiums tels que Julien Gauthier (Kawasaki Pulsion), Antoine Basset (EEAT-Yamaha) ou Nicolas Paganon (GasGas) devraient lutter pour ce même podium. Enfin, Alexandre Queyreyre (EEAT-Yamaha – Champion de France Junior 2011) et Romain Dumontier (Husqvarna), auront à coeur de briller dans cette catégorie qu'ils découvrent.
 
         Catégorie E3 :

         Encore du grand spectacle en perspective dans cette catégorie avec la présence du phénoméne de ce début d'année. Christophe Nambotin (KTM- Champion de France E3) a montré en Amérique du sud qu'il était au sommet de l'enduro mondial et qu'il serait très difficile à battre cette saison. D'autant que son principal rival en E3, Sébastien Guillaume (GasGas), ne sait pas, à l'heure ou nous écrivons ce communiqué, s'il pourra participer à l'épreuve (Il se remet d'une hospitalisation pour un problème pulmonaire, il y a quelques semaines).
A noter, la présence d'Emmanuel Albepart (Beta) et le retour sur le championnat de France du spectaculaire Benoit Fortunato (GasGas).

championnat-france-enduro-2012-Requista-2

          Catégorie Junior :
 
         A l'image des 3 catégories Elite, la catégorie Junior présente, elle-aussi, un ultra-favori. Mathias Bellino (Husaberg), méne actuellement le championnat du Monde Junior avec une telle domination qu'il est sans conteste l'homme à battre cette saison. Attention tout de même à des pilotes comme Kevin Rohmer (EEAT-Yamaha), Romain Boucardey (KTM) ou encore Berenger CARRIER (Sherco), qui sauront profiter de la moindre faiblesse du pilote Husaberg.
Le jeune Jeremy Carpentier (HM-Honda), vainqueur de la catégorie Espoir l'an dernier, sera probablement aussi l'un des animateurs de cette catégorie.
 
         Catégorie féminine :
 
         Chez les filles, 10 engagées cette saison sur le Championnat de France d'Enduro. Ludivine Puy (GasGas) signera à Requista son retour dans cette catégorie, après s'être courageusement confronté aux garçons la saison précédente. Même si elle est, là encore, la grande favorite, nous pouvons compter sur des pilotes comme Blandine Dufrene (Husaberg- Championne en titre), Juliette Berrez (TM) ou Audrey Rossat (KTM) pour lui mener la vie dure. Le niveau n'ayant cessé de monter ces dernières années (les équipes de France féminines d'enduro ont depuis quelques années la main mise sur l'enduro mondial), cette catégorie est à suivre avec la plus grande attention.
 
         Catégorie espoir :
 
         Cette catégorie, née en 2011, a su séduire pilotes et constructeurs puisque ce sont cette année 44 engagés que nous retrouverons entre les banderoles, soit le double de la saison précédente.
 
         Catégorie 50cc :
 
         Cette saison encore, nous verrons évoluer une dizaine de pilotes dans cette catégorie des toutes petites cylindrées, qui permet à des jeunes à partir de 14 ans de s'élancer sur un championnat national.
 
         Challenge constructeur :
 
         Comme chaque année un challenge opposera les meilleurs représentants de chaque marque partenaire du championnat de France (chacune présentant 2 pilotes). 10 constructeurs participeront à ce challenge pour tenter de succéder à Husqvarna, lauréat en 2011. Un engouement qui témoigne de l'implication forte de ces constructeurs dans la discipline.
 
Enfin, les 3 catégories de pilotes nationaux et vétérans, qui complètent un plateau de 350 pilotes, devraient réserver de belles bagarres.
 
La Fédération Française de Moto et le Requista Moto Sport vous donnent donc rendez-vous en Aveyron dès le Vendredi 27 Avril à 13h pour les vérifications administratives et techniques de cette première manche du Championnat de France d' Enduro et vous invitent à suivre les actualités, infos pratiques et résultats de cette épreuve sur le site www.enduro-france.fr.

Communiqué de presse et images : enduro-france.fr

Avis

Les indispensables du motard

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
Dernières actus