Motoplanete
À la une des Actualités

Jonathan Rea remporte son 6ème titre mondial en Superbike.

Jonathan Rea remporte son 6ème titre mondial en Superbike.

             Jonathan Rea a confirmé qu’il était un pilote hors du commun dans le championnat du monde Superbike. Véritable ogre de victoire, le Nord-Irlandais a décroché son sixième titre consécutif, un exploit sans précédent en Championnat MOTUL FIM World Superbike.

            13 ans après son arrivée dans le paddock WorldSBK, il compte plus de titres et de victoires que quiconque dans l’histoire du Championnat. Le natif de Ballymena en Irlande du Nord continue de dominer la plus haute catégorie du WorldSBK et s’est adjugé une nouvelle couronne mondiale en 2020. À 33 ans, Rea a une nouvelle fois prouvé son ambition, son talent et sa résilience.

            Malgré l'arrivée de nouveaux rivaux et l'émergence d'une nouvelle génération de pilotes, malgré le changement de format du calendrier imposé par la crise sanitaire… malgré tout cela, l'ère de Rea se prolonge. En 2020, il a franchi une étape jusqu'alors impensable, le sixième titre mondial consécutif, et n'est qu'à un succès de compter 100 victoires en WorldSBK, un exploit accessible à très peu de pilotes, du jamais vu dans ce Championnat. Un succès sans limites ni frontières, uniquement accessible à celui qui est déjà le meilleur pilote de l’histoire du WorldSBK.

            Week-end de courses à Estoril

           La dernière manche du Championnat MOTUL FIM World Superbike 2020 est terminée et les préparatifs pour 2021 ont déjà commencé dans le paddock du WorldSBK. Cependant, avant de nous laisser emporter par la frénésie de l'intersaison, revenons sur la dernière manche d'une saison 2020 mémorable qui nous a donné matière à réflexion pendant les mois sans course à venir. De Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) à Scott Redding (ARUBA.IT Racing - Ducati), en passant par la domination de Yamaha à Estoril et la nouvelle star qu'est l'Américain Garrett Gerloff (GRT Yamaha WorldSBK Junior Team), il y a beaucoup à dire.

           L’écart pour le titre était grand, mais l’ultime épreuve aura été pleine de drame.

           En courses motos, on ne peut jamais être sûr à 100 % de quoi que ce soit. Cela n'a jamais été aussi clair que lors de la session Tissot-Superpole, où Redding était victime d’un énorme highside. Jusqu'alors le plus rapide de toutes les sessions, il faisait ce qu'il fallait mais la chute l'a placé en dernière position sur la grille de départ. Les choses auraient pu être simple pour Jonathan Rea mais le Nord-Irlandais chutait à son tour au virage 4, après un premier tour de piste, le plaçant 15e pour le départ de la Course 1 - sa pire Superpole en 10 ans. Mais que se serait-il passé si Redding n'avait pas chuté, ou si Redding avait mené la course au titre. Malgré l'écart qui s'était creusé, les chutes et le drame ont fait de la Course 1 une manche imprévisible. Après une année 2020 pleine de surprises, on aurait pu parier sur l'homme le plus rapide du week-end alors que le Champion du Monde faisait face à quelques problèmes. Cela n’a pas été le cas, mais une fois de plus, l'imprévisibilité met les choses en perspective...

            Le superbe week-end de Yamaha à Estoril

            Le week-end de Yamaha au Portugal a été sans doute l'un des meilleurs du constructeur en WorldSBK ; Toprak Razgatlioglu (équipe officielle PATA YAMAHA WorldSBK) a remporté sa première pole position et celle de la Turquie dans la catégorie, tandis que le constructeur a réalisé un tout premier doublé et un podium composé de trois de ses machines au terme de la Course Tissot Superpole avec Garrett Gerloff et le coéquipier de Razgatlioglu, Michael van der Mark, derrière le pilote turc. De plus, Razgatlioglu est devenu le premier pilote Yamaha depuis Marco Melandri en 2011 à remporter plus de deux courses pour la marque japonaise. Avec Razgatlioglu et Gerloff restant chez Yamaha en 2021, cela pourrait-il devenir récurrent ?

           En parlant de Yamaha...

           Une chose que nous n'avons pas seulement apprise à Estoril, mais aussi lors des trois derniers rounds de 2020, c'est que Garrett Gerloff est le pilote à surveiller à l’avenir. Son premier podium en Catalogne n'était pas un hasard et, sur un circuit qu'il n'avait jamais vu auparavant, il est remonté une nouvelle fois sur le podium à Estoril - pas une mais deux fois, et depuis la première ligne. Peu de pilotes peuvent dire qu'au cours de leur première saison, sur deux circuits qu'ils n'avaient JAMAIS vus, ils ont pu se battre pour le podium. Trois podiums en 2020 et une mise à niveau bien méritée en 2021 avec une machine d'usine pour la saison prochaine, Gerloff sera sûrement capable de se battre pour des victoires...

          La première saison de Honda est terminée et c'est assez équilibré !

           Après 24 courses, huit rounds et une saison de folie, Álvaro Bautista (Team HRC) et son coéquipier Leon Haslam sont à égalité de points à la fin de la saison 2020. Avec 113 points chacun, Bautista est classé devant Haslam grâce à son podium décroché au MotorLand Aragón en août. Pour un tout nouveau projet et pour le retour de l'usine du HRC pour la première fois depuis 2002, ce n'est pas mal. Ils ont marqué des points dans toutes les courses sauf deux en 2020 et ont recueilli des données précieuses avant la prochaine campagne durant laquelle les deux pilotes resteront avec l'équipe. Avec la régularité et le potentiel de victoire dont Bautista a fait preuve en Catalogne, Honda pourrait bien être prête à se battre aux avant-postes en 2021.

          Chaz Davies part sur un succès.

          Avec plus de 30 victoires à son actif, dont la plupart chez Ducati, Chaz Davies (ARUBA.IT Racing - Ducati) s'est efforcé de montrer au paddock WorldSBK ce dont il était capable une dernière fois en remportant une victoire éclatante à l’issue de la Course 2 à Estoril. Troisième du Championnat et plus proche de son coéquipier Redding que Redding ne l'était Rea, Davies sera remplacé dans l'équipe par Michael Ruben Rinaldi en 2021. Toujours sans contrat, le Gallois sera un atout précieux pour toute équipe et, à 33 ans, il a montré qu'il était toujours capable de gagner.

Crédits infos : WorldSBK.com
Crédits images : Kawasaki Racing - Ducati Corse - Yamaha Racing

Avis

Les indispensables du motard

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
Dernières actus