Motoplanete
À la une des Actualités

WSBK / Argentine - Toprak Razgatlioglu tient presque le titre mondial.

WSBK / Argentine - Toprak Razgatlioglu tient presque le titre mondial.

          Cette fin de saison sourit particulièrement au pilote truc Razgatlioglu. Il a réussit à prendre l'ascendant sur le multiple champion du monde Jonathan Rea. Les deux hommes ne lâchent rien mais sauf rebondissement exceptionnel, on voit mal comment le pilote Kawasaki pourrait combler l'écart. Sur le circuit de San Juan, les performances ont mis à l'honneur les Yamaha, Kawasaki et Ducati.

          WSBK Argentine - Course 1

WSBK / Argentine - Toprak Razgatlioglu tient presque le titre mondial.

         Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with BRIXX WorldSBK) a gagné la première course de façon magistrale au Round Motul d’Argentine. Aucun de ses adversaires n’a pas lui tenir tête…

         Le ton est donné au départ

         Razgatlioglu et Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK), qui arborait des couleurs spéciales pour le 125eme anniversaire de Kawasaki, ont réalisé un excellent départ pour virer en tête au premier freinage. À l’inverse, Scott Redding (Aruba.it Racing - Ducati) est parti à la faute. Il a pu reprendre la piste pour se lancer dans une remontée fulgurante.

         Devant, Rea a mis la pression sur Razgatlioglu, mais le leader du général a vite creusé l’écart. Au huitième passage, il comptait déjà plus de trois secondes d’avance. La victoire de Razgatlioglu lui permet d’enregistrer le 50e podium de sa carrière. C’est aussi la première fois qu’une Yamaha figure parmi les trois premiers à San Juan. Rea s’est adjugé la deuxième place, offrant à la Grande-Bretagne son 810e Top 3 en WorldSBK.

WSBK / Argentine - Toprak Razgatlioglu tient presque le titre mondial.
          Michael Ruben Rinaldi (Aruba.it Racing - Ducati) s’est quant à lui hissé sur la troisième marche du podium après avoir dépassé Axel Bassani (Motocorsa Racing) à la mi-course. Bassani s’était élancé de la première ligne pour la première fois de sa carrière en WorldSBK, mais il a finalement échoué en cinquième position après une lutte acharnée avec Alex Lowes (Kawasaki Racing Team WorldSBK), qui portait les couleurs de la Kawasaki du film Top Gun.

         Une remontée à couper le souffle

         Andrea Locatelli (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK) a également pris un bon départ à l’extinction des feux, mais il s’est vite retrouvé en queue de peloton alors qu’il se battait avec Michael van der Mark (BMW Motorrad WorldSBK Team) et Garrett Gerloff (GRT Yamaha WorldSBK) ; le Néerlandais a pris la sixième place et Gerloff la septième. Locatelli a terminé la course en huitième position.

          Redding a conclu sa remontée au neuvième rang de la hiérarchie. Leon Haslam (Team HRC) complétait le top 10 après avoir résisté aux attaques de ses rivaux, mais sans pouvoir suivre Redding.

          Le Top 6 (Course 1)

1. Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK)
2. Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) +5.295s
3. Michael Ruben Rinaldi (Aruba.it Racing – Ducati) +9.417s
4. Alex Lowes (Kawasaki Racing Team WorldSBK) +12.808s
5. Axel Bassani (Motocorsa Racing) +13.980s
6. Michael van der Mark (BMW Motorrad WorldSBK Team) +15.007s

Meilleur tour : Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK) 1’38.052s

          WSBK Argentine - Course Superpole

          Le Turc a résisté durant le sprint de 10 tours pour rallier l’arrivée avec 46 millièmes d’avance sur Scott Redding.
Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with BRIXX WorldSBK) est bien parti pour signé le triplé à San Juan… Le Turc a en effet gagné la Course Tissot-Superpole du Round Motul d’Argentine.

          Chaud !

          Mais ça n’a pas été aussi facile que samedi pour le protégé de Kenan Sofuoglu qui a dû résister à Scott Redding (Aruba.it Racing - Ducati) jusque dans le dernier tour. Razgatlioglu a viré en tête au premier freinage et a immédiatement imprimé son rythme pour se mettre à l’abri de Redding lequel s’est ensuite retrouvé sous la menace de Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK).

          Mais après avoir franchi le cap de la mi-course, le pilote Ducati a pu se défaire de son rival Kawasaki pour se lancer à la poursuite de Razgatlioglu, établissant au passage un nouveau record du tour à San Juan.

WSBK / Argentine - Toprak Razgatlioglu tient presque le titre mondial.
          Malgré tous ses efforts et une tentative de dépassement sans succès dans la dernière boucle, Redding a finalement dû se contenter de la deuxième place sous le drapeau à damier. Pointé à plus de trois secondes, Rea perd cinq points de plus au général sur Razgatlioglu qui compte désormais 34 longueurs d’avance avant la Course 2. Mais que le Nord-Irlandais se rassure, peu importe l’issue de cette manche argentine, le titre se jouera en Indonésie fin novembre.

          Le Top 9 (Course Superpole)
1. Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with BRIXX WorldSBK)
2. Scott Redding (Aruba.it Racing – Ducati) +0.046s
3. Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) +3.419 s
4. Axel Bassani (Motocorsa Racing) +5.407 s
5. Michael van der Mark (BMW Motorrad WorldSBK Team) +8.556s
6. Andrea Locatelli (Pata Yamaha with BRIXX WorldSBK) +9.608s
7. Garrett Gerloff (GRT Yamaha WorldSBK Team) +9.821s
8. Michael Ruben Rinaldi (Aruba.it Racing – Ducati) +10.415s
9. Alex Lowes (Kawasaki Racing Team WorldSBK) +12.063s

Meilleur tour : Scott Redding (Ducati), 1’37.345s – nouveau record

          WSBK Argentine - Course 2

          La deuxième course du Round Motul d’Argentine a été l’occasion pour les trois premiers du Championnat de se livrer à une bataille acharnée. Scott Redding (Aruba.it Racing - Ducati) a tout compte fait eu le dernier mot en s’imposant pour la première fois depuis le Round de Catalogne. Le Britannique a résisté aux attaques de Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) et de Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK).

WSBK / Argentine - Toprak Razgatlioglu tient presque le titre mondial.
          Un duel au sommet

         Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) a réalisé un bon départ depuis la troisième place sur la grille, tandis que Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with BRIXX WorldSBK) a pris l’avantage en s’élançant de la pole position. Les deux pilotes se sont affrontés sur les trois premiers tours ; Rea prenant brièvement la tête de la course avant de se voir repoussé au troisième rang.

        Redding s’est hissé en deuxième position avant de doubler Razgatlioglu quelques instants plus tard pour filer vers la victoire laissant Razgatlioglu, Rea et Axel Bassani (Motocorsa Racing) se battre pour les deux dernières marches du podium. Au 16e tour, Rea a effectué un dépassement crucial au premier virage et si Razgatlioglu a tenté de résister, il a finalement dû se contenter de la troisième place sous le drapeau à damier.

        Le Top 6 (Course 2)

1. Scott Redding (Aruba.it Racing – Ducati)
2. Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) +2.428s
3. Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK) +3.834s
4. Axel Bassani (Motocorsa Racing) +5.390s
5. Michael Ruben Rinaldi (Aruba.it Racing – Ducati) +5.845s
6. Michael van der Mark (BMW Motorrad WorldSBK Team) +8.147s
Meilleur tour : Scott Redding, 1'37.615

         Championnat

1. Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK) 531
2. Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) 501
3. Scott Redding (Aruba.it Racing – Ducati) 465
4. Michael Ruben Rinaldi (Aruba.it Racing – Ducati) 278
5. Andrea Locatelli (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK) 270
6. Michael van der Mark (BMW Motorrad WorldSBK Team) 236

WSBK / Argentine - Toprak Razgatlioglu tient presque le titre mondial.
          SuperSport - Aegerter est Champion du Monde 2021

        Le Suisse est le deuxième rookie de suite à coiffer la couronne en WorldSSP et il permet à Ten Kate de renouer avec le sommet.
Dominique Aegerter (Ten Kate Racing Yamaha) rejoint Randy Krummenacher dans les annales du WorldSSP. Il est en effet devenu le deuxième pilote suisse à empocher le titre dans la catégorie après avoir fini troisième à l’occasion de la Course 2 du Round Motul d’Argentine et en profitant de l'abandon de son principal adversaire.

          Aegerter a suivi les pas d’Andrea Locatelli, qui court désormais pour Pata Yamaha with BRIXX WorldSBK en passant du Moto2™ et en s’adaptant instantanément au WorldSSP. Pour Aegerter, ce fut un gros changement après une décennie à officier en Moto2™ de 2010 à 2019 (et quelques courses en 2020) durant laquelle il s’est classé cinquième au général à deux reprises, en 2013 et 2014. Il a aussi rejoint la Coupe du Monde MotoE™ en 2020 et au cours des deux dernières années, il s’est battu pour la couronne à chaque fois.

WSBK / Argentine - Toprak Razgatlioglu tient presque le titre mondial.
          La première épreuve WorldSSP d’Aegerter s’est tenue au MotorLand Aragón, un circuit qu’il connaissait bien. Il a terminé deuxième place de la Course 1 et cinquième le lendemain ; une belle entrée en matière. Mais celui qui allait s’avérer être son principal rival, Steven Odendaal (Evan Bros. WorldSSP Yamaha team), a commencé sa saison tout comme Locatelli l’an passé lui aussi sous les couleurs Evan Bros. Deux victoires en Aragón, ainsi qu’une autre à Estoril une semaine plus tard, ont permis au Sud-Africain de porter à 31 points son avance sur Aegerter après deux rendez-vous.

          Mais c’est justement à Estoril qu’Aegerter a triomphé pour la première fois en WorldSSP (Course 2) avec seulement 0.375s d’avance sur la révélation de 2021 en la personne de Luca Bernardi (CM Racing). Avec l’abandon d’Odendaal, l’écart au général n’était plus que de six unités. Ce fut le début d’une série de cinq succès pour Aegerter, dont la Course 1 à Misano où il a mené chaque tour en partant de la pole position. La Course 2 a été différente puisqu’Odendaal a mené chaque tour, mais une pénalité de trois secondes pour ne pas avoir respecté un Long Lap (après avoir dépassé les limites de la piste) l’a repoussé en cinquième position, offrant la victoire à Aegerter sur tapis vert.

          À Assen, Aegerter a signé un nouveau doublé pour un cinquième triomphe d’affilée. Il n’est que le deuxième pilote à réaliser un tel exploit en WorldSSP après Locatelli et ses neuf succès de rang l’an dernier. Cette séquence s’est terminée par une quatrième place dans la Course 1 lors de la première épreuve du WorldSSP à Most ; une manche remportée par Odendaal qui a réduit l’écart de 44 à 32 points, même si celui-ci est repassé à 37 unités après la victoire d’Aegerter le dimanche.

          À Navarra, un circuit inconnu pour lui, Aegerter a relevé le défi de manière impeccable en gagnant les deux courses portant son total de succès à neuf et son avance à 47 points avant Magny-Cours. Une victoire et une deuxième place (après que sa moto ait été endommagée à la suite d’un incident avant la sortie du drapeau rouge) ont permis au représentant helvétique de compter 62 longueurs d’avance avant le Round de Catalogne sur lequel il a dû faire l’impasse pour se concentrer sur le titre en MotoE™. Odendaal a donc eu l’occasion de combler son retard, mais il n’y est pas parvenu puisqu’il a terminé huitième et septième. Aegerter avait alors toujours 45 points d’avance sur Odendaal.

          Aegerter a repris la piste à Jerez pour le Round d’Espagne qui n’a donné lieu qu’à une seule course après la disparition tragique de Dean Berta Viñales en WorldSSP300 le samedi. L’unique course WorldSSP a été remportée par Aegerter qui a dédié cette victoire à Berta Viñales, ses amis et sa famille. 62 points séparaient Aegerter d’Odendaal en amont du Round du Portugal.

          À Portimão, Aegerter avait une petite chance de coiffer le titre, mais sa troisième place et la sixième d’Odendaal dans la Course 1 ne lui ont pas parmi d’avoir une avance suffisante pour jouer la couronne le dimanche. Après une course 2 passionnante, Aegerter a fini cinquième tandis que son rival s’est imposé réduisant l’écart à 54 unités avant l’Argentine.

          Lors du Round Motul d’Argentine, Aegerter pouvait une fois de plus s’emparer du titre dès la première course, mais en terminant cinquième juste derrière Odendaal, il a dû patienter jusqu’au lendemain pour enfin s’asseoir sur le trône du World Supersport. C’est au premier freinage que tout s’est joué ; Odendaal s’est fait accrocher par Manuel González et s’il a pu reprendre la piste pour tenter une remontée, le Sud-Africain a commis une erreur en perdant l’avant un peu plus tard. Il a finalement dû rendre les armes. Aegerter était déjà assuré du titre, mais le Suisse était bien décidé à faire encore mieux. Il est peu à peu remonté dans la hiérarchie pour rallier l’arrivée au troisième rang et enregistré son 14e podium de l'année.

Crédits infos : worldSBK.com
Crédits images : Yamaha racing - Ducati Corse - Yamaha Racing

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire Motoblouz, avec des milliers de références disponibles.