Se connecter
Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

3 monos dans l'arêne

Yamaha MT-03 2009 / Yamaha XT 660 R 2009 / Yamaha XT 660 Z Ténéré 2009

A la fin des 250 km de cette journée de comparo, Speedy, Jérôme et moi étions bien d’accord sur l’intérêt de faire des bornes avec les motos d’essai. En effet, à chaque arrêt les avis évoluent et changent. Jugez plutôt :

Par Oli le belge
Avec la collaboration de Speedy et Jérôme

Présentation :

Commençons par la doyenne, sortie il y a déjà quelques années, la lignée XTR/X a fait le bonheur des amateurs d’enduro et de SM à prix serré.
Apparue un an plus tard, la MT03 a voulu profiter de l’engouement (esthétique mais qui n’a étonnamment pas été suivie au niveau des ventes) de la MT01.
La Ténéré, elle, a surpris tout le monde lors de sa sortie. Pari osé de la part de Yamaha (une habitude chez eux). Les gros trails bicylindres se sont en effet de plus en plus transformés en routières et les trails monos sont revenus au look original, le dépouillement total.

Esthétique :

Pour parler famille, on pourrait représenter les parents par les XTR/X, la R étant la maman avec de beaux restes, vaillante, multi usage mais subissant quand même les outrages du temps. Le père, la X, look remis au goût du jour, allant même jusqu’à arborer l’orange KTM (merci à Fabrice pour le prêt, au pied levé, de son XTX orange), musclée et arrogante
La Ténéré, la grande sœur, élancée, sportive, aventurière mais arborant un visage (le phare) qui rappelle un "Transformers".
Et puis, il y a l’enfant terrible, la MT03, trapue, virile (voire violente) et impossible à calmer. Elle peut passer d’un visage d’ange à l’arrêt à un tempérament indiscipliné en roulant.

Motorisation :

En partant du même mono 660, les différences se font sentir par l’adéquation entre le poids (172kg pour la R, 175kg pour la MT et 183kg pour la Ténéré), les rapports de transmission (moins 2 dents sur la MT03) et un peu de puissance (-3ch pour la MT03).
Lors de test de reprise, en 3ème ou en 4ème, la XTR tirait chaque fois son épingle du jeu, le pneu arrière sucé par la MT03. Avec son aérodynamisme de caillou et sa transmission plus longue, la Ténéré marquait, quand à elle, le pas.

Prise en main :

Voilà encore un moment où un essai ne reflète pas toujours les chiffres bruts des fiches techniques. Les hauteurs de selle sont de 805mm pour la MT03, 875mm pour la XTR et 895mm pour la Ténéré. Aux dires de Jérôme, le plus petit et le plus léger d’entre nous, il avait autant de mal à l’arrêt avec la XTR qu’avec la Ténéré. La forme du réservoir plus celle de la selle impose d’écarter les jambes sur la XTR. Parlant selle, nous arrivons au chapitre du …

Confort :

Bon, là, y a pas photo … Que ce soit pour le pilote ou pour le passager, la Ténéré gâte tout le monde. La tête de la fourche droite impose un casque enduro (grosses turbulences avec un intégral) mais protège très bien jusqu’à 150km/h. La selle creusée et les jambes droites amènent une position très confortable. De longue étapes sont tout à fait possible, de plus, le passager profitera de son assise rehaussée pour voir au dessus du pilote, bien cramponné sur les grosses poignées passager.
A l’opposé en termes de confort, on trouve la MT03. Le buste en avant, cramponné au guidon au cintre ouvert avec un réservoir vibrant entre les jambes, deux envies s’opposent : soit attaquer et se concentrer sur le pilotage, soit s’arrêter à une terrasse et profiter de la plastique parfaite de la bête. La double selle noire surpiquée de fil rouge est de toute beauté, mais assez dure.
Et malgré que les trois machines soient toutes équipées de pots sous la selle, mon trio d’essayeurs des places duo (mes enfants) m’a dit à l’unanimité que c’était la selle de la MT03 qui "chauffait" le plus.
Et la XTR dans tout cela ? Le petit saute vent au dessus du phare protège le pilote jusqu’à 100km/h, la position de conduite est naturelle et reposante (malgré un guidon qui vibrait beaucoup), et la selle moelleuse et longue invite à la ballade tranquille en duo.

Autonomie :

Chapitre également ouvert aux chiffres : réservoir de 15l pour la XTR et la MT03 et 22l pour la Ténéré.
Le caractère moteur et partie cycle de la MT03 vous amène à adopter une conduite plus énergique. Bilan : n’espérez pas dépasser les 150 bornes avant d’avoir le témoin de réserve qui s’allume.
La XTR dépasse facilement les 170km avant témoin.
La Ténéré, elle, m’a, pendant les 900 bornes de l’essai, gratifié de 280km avec un plein. Et à chaque fois, il me restait une brique avant réserve, donc 300-320km par plein doivent être réalisables.
En moyenne de consommations, la Ténéré a fait du 5,8l, comme la XTR et comptez un bon 6l pour la MT03.

Pilotage :

Là, on touche une notion plus personnelle, il suffit d’écouter les avis à chaque arrêt. En début de journée, tout le monde est d’accord pour dire que le MT03 est la plus fun, mais après 150km cette belle majorité éclate.
Speedy suit le rythme avec la XTR, et ce, malgré le pneu à la gomme très dure et au profil très enduro. Il est sûr qu’au guidon de son XTX perso, les choses auraient été différentes, mais il apprécie le caractère joueur et stable de la R.
Quant à Jérôme, son cœur balance entre les 3. Roulant avec la XTR depuis 2 jours, il s’est emparé de la MT03 dès que l’occasion s’est présentée ! La Ténéré l’intrigue mais la hauteur de la selle lui fait peur. Peur qui est dissipée dès les premiers tours de roue, car l’équilibre naturel de la XTZ fait bien son œuvre.
Et moi dans tout cela ? Je suis finalement arrivé au guidon de la Ténéré, moto que j’avais déjà depuis une semaine et avec laquelle j’avais effectué 450 bornes. J’attendais avec impatience les retrouvailles avec la MT03, que j’avais déjà eu la chance de recevoir tout au long d’une semaine un mois auparavant. Je reconnais avoir un faible pour elle, certainement en mémoire de la MT01 qui reste ma moto préférée : la transmission courte, la suspension ferme et la position "à l’attaque" amènent un pilotage vif. La moto aime être amenée sur l’angle, la position se rapprochant d’un Supermotard. Lorsque je reprends donc le guidon de la Ténéré, la fourche plus inclinée, donnant un avant plus flou, le rythme se fluidifie, ce qui n’empêche pas (au dire des suiveurs) de mettre de l’angle.
Chose étonnante, la Ténéré rupte avant la zone rouge, alors que la MT03, elle, la dépasse allègrement (la zone rouge !)
Pour la XTR, pas de soucis de zone rouge, il n’y a pas de compte tours !
Je reconnais avoir pris la XTR en fin de journée, après m’être défoulé sur les deux autres. Speedy m’avait prévenu que la montée pneumatique était assez glissante et, bien entendu, à la première mise sur l’angle, je perd l’arrière, … Pas bon pour la confiance ça ! Malgré cela, la XTR reste la plus douce au niveau des commandes (boîte, embrayage, etc…)

Conclusion :

Au moment de clore cet essai, je comprends mieux pourquoi mes deux passions sont la moto et le vin. En partant d’un même cépage ou d’un même moteur, on arrive à des résultats si différents, c’est magique !
La Ténéré m’a vraiment séduit. Multi usages (pour les grands quand même !), elle ravira les amateurs de voyages tranquilles souhaitant peut-être faire un peu de hors pistes.
La XTR, quant à elle, est vraiment la reine des villes, haute, souple de suspension, confortable, elle s’adresse au citadin qui aimerait faire une petite sortie enduro le week-end.
Et la MT03 ? Elle restera un cas à part ; speedée, vive, difficile de rester sérieux à son guidon.
Oserais-je faire le parallèle au niveau comportement avec une KTM Superduke ? En deux fois moins puissante bien sûr !
En tous cas, voilà une famille de monos à découvrir ou à redécouvrir. Surtout à l’heure actuelle des grandes répressions sur les routes.

A +

Oli le belge

Rechercher une moto
Publicité
Les reconnaîtrez vous ?
L'actu sur MP
Dernière fiche moto
Notre comparateur moto
Comparez les modèles motos
A ne pas louper
Communauté Facebook
Communauté Google+
Plan du site - Un lien vers MP - Régie publicitaire