Motoplanete
À la une des Actualités

Le Superbike a Magny-Cours - Un rendez-vous a ne pas manquer !

Le Superbike a Magny-Cours - Un rendez-vous a ne pas manquer !

logo_sbk-hannspree.gif

              Le treizième rendez-vous du championnat du monde Superbike est un rendez-vous à ne pas rater. Il existe plusieurs raisons à cela. La première concerne le seigneur des lieux, Monsieur Troy Bayliss (Ducati Xerox) qui, sauf incident majeur, devrait être sacré champion du monde Superbike pour la troisième fois dimanche prochain en terre nivernaise. L'Australien parachèvera alors une carrière exemplaire puisque, à bientôt quarante ans, il a décidé de se retirer et de raccrocher définitivement le cuir à la fin de la saison.

              Ce treizième rendez-vous de la saison, qui fêtera sans aucun doute les nombreux pilotes superstitieux qui composent le paddock du championnat, est immanquable car il se passe en France. Avant-dernier rendez-vous de la saison, il sera le théâtre de dénouements extraordinaires où se dessinent déjà les traits de la saison 2009. Bayliss à la retraite, place aux autres seigneurs de la catégorie. A commencer par Noriyuki Haga (Yamaha Motor Italia) auteur d'un époustouflant doublé à Vallelunga il y a dix jours et qui remplacera l'Australien l'an prochain au guidon de la Ducati officielle. Face à lui, on retrouvera forcément Max Biaggi (Ducati Sterilgarda) dont la signature chez Aprilia fait déjà grand bruit en Italie et Troy Corser (Yamaha Motor Italia) qui a annoncé officiellement son arrivée chez BMW en 2009. Ce sont les trois hommes forts de cette fin de saison et tous mettront un point d'honneur à briller en course.

              Quant à Carlos Checa (Hannspree Ten Kate Honda) et Max Neukirchner (Suzuki Alstare), ils restent en place chez Honda et Suzuki en 2009. Neukirchner a démontré à Vallelunga en terminant deux fois au pied du podium, qu'il fallait toujours compter sur lui pour la lutte en tête. Pour sa part, Carlos Checa doit encore convaincre. Décevant cette saison si l'on met à part ses deux victoires à Salt Lake City début juin, le pilote Espagnol confirmé l'an prochain au guidon de la Honda officielle Ten Kate sera certainement libéré pour se concentrer sur sa course. Même si Magny-Cours fait parti, comme Vallelunga ou Monza, des circuits qu'il ne connaît pas.

              Ryuichi Kiyonari (Hannspree Ten Kate Honda) sera absent à Magny-Cours. Le double vaiqueur de Donington, lui aussi confirmé chez Ten Kate l'an prochain aux côtés de Checa, s'est fracturé la clavicule droite vendredi dernier lors de tests qu'il effectuait avec son team sur le tracé nivernais. Il est remplacé par l'Allemand Martin Bauer (Hannspree Ten Kate Honda).

              Magny-Cours est enfin un rendez-vous à ne pas manquer pour venir encourager les pilotes Français, à commencer par Régis Laconi (Kawasaki PSG-1). Sa neuvième place en course à Vallelunga a redonné le sourire au plus populaire des pilotes tricolores et il n'hésitera pas à offrir le maximum au public d'Adélaïde dimanche durant les deux courses Superbike. Malheureux lors du dernier Bol d'Or, Sébastien Gimbert (Yamaha GMT94) et son coéquipier David Checa (Yamaha GMT94) auront à cœur de conjurer le sort et d'offrir le meilleur au public Français.

SBK-magny-cours.jpg

              Magny-Cours accueille depuis plusieurs années cette superbe compétition, grâce aux efforts et au travail de toute une équipe, mais aussi grâce à la passion d'un homme. Aimé et respecté par l'ensemble des pilotes et du paddock Superbike, Monsieur Gérard Dumas est décédé cet été des suites d'un cancer. Cette sixième édition sera l'occasion de rendre hommage à cet homme qui a beaucoup œuvré pour le succès du sport moto en France. 

              Mondial Supersport

              On peut compter sur la fougue, l'énergie, le métier, le talent et la détermination de Matthieu Lagrive (Honda Intermoto) pour animer la catégorie Supersport. Après ses deux pole positions à Brands Hatch puis à Donington, le quadruple champion du monde d'endurance, récemment couronné à Magny-Cours à l'occasion de sa victoire au Bol d'Or 2008, sera forcément l'un des animateurs du rendez-vous Français en catégorie 600. Du fait de l'absence de Fabien Foret (Yamaha World Supersport) toujours convalescent suite à son accident de Brno en juillet dernier, Lagrive sera le seul représentant Français capable de venir troubler les débats en tête.

              Débats qui auront très certainement lieu entre les deux coéquipiers Andrew Pitt (Hannspree Ten Kate Honda) et Jonathan Rea (Hannspree Ten Kate Honda). Si le premier est pour le moment le mieux classé au provisoire avec onze points d'avance, le second a une emprise psychologique évidente sur cette fin de saison. Son team lui a promis à 21 ans un guidon officiel en Superbike en 2009. Guidon qui devait logiquement revenir à Pitt. Du coup, l'Australien qui se sent trahit accuse le coup sur la piste en accumulant des erreurs qui lui coûtent chères et qui vont même peut-être lui coûter la couronne mondiale, la seconde de sa carrière.

              Attention aussi à Joshua Brookes (Honda Stiggy) et à Broc Parkes (Yamaha World Supersport) capables de jouer les premières places. Quant à Eugene Laverty (Yamaha World Supersport) qui remplace Foret, il a prouvé avec une troisième place à Vallelunga, qu'il avait sa place au sommet de la hiérarchie mondiale. Bref, cela fait beaucoup de monde pour un podium qui ne possède que trois places et la course s'annonce très rude. A noter aussi la présence de David Perret (Berry Racing) qui fait depuis Vallelunga, ses premiers pas en mondial.

               Superstock 1000

              Troisième du classement provisoire du championnat, Maxime Berger (Hannspree IDS Ten Kate Honda) ne possède que trois petits points de retard sur Xavier Simeon (Suzuki Alstare) installé en tête du provisoire depuis sa victoire sur le circuit de Donington en Angleterre. Maxime est capable de faire retentir la Marseillaise ce week-end et de retrouver la tête du championnat. Mais la concurrence sera rude entre les deux pilotes Honda et Suzuki. Un duel que pourrait bien arbitrer l'actuel second du classement provisoire, l'Australien Brendan Roberts (Ducati Xerox Junior Team). La catégorie 1000, véritable pépinière de jeunes talents, est plus disputée que jamais et la course de Magny-Cours revêt une importance considérable dans la jeune carrière de ces pilotes. Alors, accrochez-vous, car il va y avoir du spectacle.

               Superstock 600

              Si le titre Superstock 1000 semble vouloir entretenir le suspense jusqu'à la fin de la saison, celui du Superstock 600 pourrait bien être attribué dès ce week-end au jeune Français Loris Baz (YZF Yamaha Junior Team). A quinze ans, ce petit surdoué du guidon d'1m85 est en passe d'accomplir un véritable exploit en devenant le plus jeune champion de la catégorie depuis sa création. Il faudra simplement qu'il réussisse à dépasser la pression et à faire sa course comme à son habitude. On surveillera néanmoins son plus rude adversaire, le tchèque Patrick Vostarek (Intermoto Czech) qui a fait ses débuts en Supersport à Vallelunga. Baz possède toujours 25 points d'avance sur Vostareck. Il lui suffit de terminer devant le Tchèque pour remporter sa première couronne. Et on risque bien de retrouver ses deux jeunes pousses très prometteuses très vite en lutte pour la première place.

Crédits infos et images : http://www.worldsbk.com/

Avis

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
Dernières actus