Motoplanete
À la une des Actualités

La FFMC dénonce la diabolisation médiatique des motards.

La FFMC dénonce la diabolisation médiatique des motards.

Communique de presse FFMC du 6 Mai 2009 : 

La FFMC dénonce la diabolisation médiatique des motards.           Alors que Michèle Merli, déléguée interministérielle à la Sécurité routière, multiplie ses annonces en faveur de l’ouverture prochaine de rencontres de concertation avec les motards, les médias reprennent en cœur leurs vieilles rengaines : la moto, c’est dangereux, ça fait des morts et d’ailleurs, voyez comme les utilisateurs de 2-roues motorisés (2-RM) prennent des risques et roulent n’importe comment. Et hop, c’est parti pour des reportages montrant des ados sur des cyclos débridés, des coursiers qui prennent des risques énormes, des motards qui slaloment entre les files des voies rapides, des médecins qui déplorent l’hécatombe, des familles de victimes témoignant leur douleur… la recette est toujours la même : une rasade de diabolisation et une louche de culpabilisation pour faire mijoter le tout dans le moule de la répression.

            Depuis le début de l’année 2009, les chaînes de télé M6 et TF1 ont diffusé ce genre de reportage. Au lendemain des manifestations de la FFMC qui ont rassemblé près de 30 000 participants dans toute la France à la suite de l’abandon du projet de décret de la loi dite « procédure VE », le journal Le Parisien a consacré deux pleines pages aux 2-RM… non pas pour évoquer nos manifs, mais pour annoncer davantage de contrôles et de verbalisation à l’encontre des usagers du 2-roues motorisés encore une fois montrés du doigt suivant les méthodes habituelles : paroles de représentants des pouvoirs publics justifiant la répression par l’énoncé de chiffres mortifères et témoignage du chauffeur de taxi pestant contre les motards qui remontent les files et transgressent le Code de la route. Et ce n’est pas fini : au mois de mai, la chaîne France-2 va diffuser son émission d’information intitulée « ils font bouger la France » consacrée à la Sécurité routière… la FFMC a été contacté par une de ses journalistes : pour parler de son action en faveur de l’éducation routière auprès des jeunes ? Pour nous interroger sur notre vision citoyenne du partage de la route ? Pour nous faire parler de l’Assurance Mutuelle des Motards, de l’Association pour la Formation Des Motards, de nos propositions pour améliorer la sécurité des usagers du 2-roues motorisés ? Pas du tout ! France-2 voulait juste savoir si nous pouvions lui transmettre les coordonnées de motards roulant sans permis pour illustrer un des reportages de l’émission présentée par Béatrice Schönberg. Pour France-2, la messe est dite : une émission consacrée à la sécurité routière passe forcément par la démonstration des comportements délictueux et les motards qui les intéresse sont ceux qui roulent sans permis… nous avons évidemment refusé de souscrire à cet amalgame aussi navrant que révélateur.

            En tout cas, cela confirme que le pouvoir politique se livre à une véritable préparation d’artillerie à notre encontre… la lessiveuse à cerveaux tourne à plein régime ! Dans le même temps, des députés favorables à l’allégement des sanctions pour les auteurs de petits excès de vitesse et contre la verbalisation à la volée se sont vu opposer une fin de non-recevoir, on nous annonce toujours plus de radars, les flics nous traquent sur des motos banalisés et ça et là, des couloirs réservés aux taxis et interdits aux motos fleurissent sur les voies rapides, réduisant un peu plus la place des usagers lambdas au prétexte d’une meilleure fluidité du trafic… Pendant ce temps-là, l’état des routes se dégrade, le réseau des Messieurs Moto part à vau-l’eau alors que les besoins n’ont jamais été aussi grands. Le nombre de 2-roues-motorisés ne cesse d’augmenter, les salariés sont contraints à de plus en plus de mobilité pour échapper à l’immobilité du chômage, les actions de solidarité des citoyens se retrouvent pénalisées par toujours plus de lois et la moindre discussion avec les représentants des forces de l’ordre conduit de plus en plus vite au tribunal pour outrage et rébellion…

            Et madame Merli qui nous promet des discussions « sans tabou », qui se déclare favorable à discuter des remontées de files, de la circulation dans les couloirs de bus… pour quand ? On nous avait dit avril… rien vu venir. En mai, peut-être ? Nous y sommes. En juin, sûrement, histoire de faire connaissance, que chacun s’exprime… en gros, comprenez que ça ne démarrera vraiment qu’après les grandes vacances, justement quand les pics d’accidents seront au maximum !

            Alors d’ici là, restons vigilants et plus que jamais, n’oublions pas que nous sommes les usagers les plus vulnérables tout en étant les plus stigmatisés comme principaux responsables de notre accidentalité. Alors ne donnons pas aux pouvoirs publics le bâton avec lequel ils veulent nous battre et ne nous comportons pas comme des victimes consentantes. Les beaux jours arrivent, profitons-en à vitesse raisonnable… Madame Merli nous attend au tournant !

La FFMC dénonce la diabolisation médiatique des motards.

Avis

Bonjour,<br />Je répond au 3eme commentaire et au dernier celui d'arnaud:<br />j'en connais un deuxième, moi même je cède le passage au piéton, je me considère comme en voiture... et j'ai autant de respect en voiture qu'en moto...<br /><br />Pour le commentaire d'arnaud, je tien à appuyer cette demande de devoir faire une nouvelle étude sur les citoyens possédant le permis moto et ceux qui ne le possèdent pas... l'indicateur changera énormément. Je ne tien pas a montré du doigt les 50cm3 et les 125cm3 mais il faut avoué que conduire un 2roue sans formation pose plus de problème...ainsi qu'un tenu adéquat (cuir coque dorsale botte) les 125cm3 sont souvent en pince, veste de costume, caban . Il est aussi vrai que certain non pas les moyens... mais cette raison n'est pas valable! si on tien à sa vie, on investi... le 2 roue est de plus en plus utilisé pour des déplacements rapide et non pour le plaisir... d'où le danger.<br /><br />Cordialement. Répondre à Alexis

Il ne faut pas non plus oublier que dans ces chiffres, les motos sont mélangées avec les 125 et les cyclos. Alors que ces utilisateurs ci n ont (pour la plupart) meme pas le permis moto... Comment peut on les mettre dans la meme catégorie que les motards??? Si on fesai 2 études avec des chiffres d'accidents, en séparant ces 2 catégories, je pense qu on aurait des surprises... Répondre à Arnaud

Je réponds au troisième commentaire, consacré au motard qui stoppe pour laisser passer un piéton. J'en connais au moins un : moi. <br />J'ai enrichi les staistiques de gamelle il y a quatre ans : envoyé dans le fossé par une voiture dont le conducteur ne "m'avait pas vu". Rapport de police : chute inopinée. Il m'a fallu six mois pour avoir raison, grâce aux témoins. <br />Je suis un exemplaire de ces coupables désignés d'office.<br />La connerie est meurtrière...il est difficile de la combattre. Répondre à Anberrée Jean-M

LA FFMC A DU METTRE UN CASQUE POUR NE PAS ENTENDRE LES CHIFFRES DE L'HéCATOMBE DES TUéS ET BLEESéS SUR LES ROUTES FRANçAISES ,suite au comportement idnamissible d'une quasi généralité d'entre eux.<br />exemple :avez vous vu un motard stoppé son engin pou laisser passer les piétons'il passe soit a sa droite ou a sa gauche. Répondre à LEGAIGNEUR

Effectivement, notre comportement de tous les jours fait que nous sommes souvent montré du doigt. <br />Un exemple, les fenêtres de mon bureau donnent sur une 4 voies située à 200 m. Ce matin encore, et comme tous les jours, plusieurs fois par jour, j'ai entendu un neuneu (d'autres mots ?) qui a poussé jusqu'au rupteur les 4 premiers rapports de sa bécane, qui, comme de bien entendu avec cette race d'abruti, était en échappement quasi libre. <br />Vu le niveau sonore et la vitesse de déplacement perçue, c'était de la grosse artillerie, façon R1 ou Gex 1000. <br /><br />Le problème, c'est que cette 4 voies est en....ville, et est limitée à 70 km/h. <br />Certains diront qu'une 4 voies bien dégagée limitée à 70, c'est du n'importe quoi. C'est Pas faux. <br />Mais si je peux admettre un léger excès de vitesse dans ces conditions, nous savons tous qu'une bécane de ce style en 4eme au rupteur, ça fait un bon 200, voire plus. <br />Moi qui suis motard, cela m'hérisse au plus haut point. Alors un non motard ne pourra qu'être d'accord avec le média qui tombe dans la caricature et dans l'excès pour recueillir la plus grande part de marché. <br /><br />Alors, je suis d’accord, pleinement d’accord avec la FFMC, il faut fustiger ces médias qui font du sensationnel sur notre dos. Mais il ne faudrait pas non plus oublier de fustiger les connards qui sont quand même à l’origine de cette situation. <br /><br />Mort aux cons ! Répondre à Motorman34

"Alors ne donnons pas aux pouvoirs publics le bâton avec lequel ils veulent nous battre " ... et respectons le code de la route ...pour une fois je suis d'accords avec la FFMC ... les temps changent ... Répondre à BART

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire Motoblouz, avec des milliers de références disponibles.
Dernières actus