Motoplanete
À la une des Actualités

SBK à Imola - A la poursuite de Ben SPies.

SBK à Imola - A la poursuite de Ben SPies.

          Alors qu'il ne reste cette année plus que trois épreuves - donc six courses - à disputer, Ben Spies (Yamaha World Superbike) est le nouveau leader du Championnat du Monde Superbike avec 364 points. Il a 18 points d'avance sur Noriyuki Haga (Ducati Xerox), 75 sur Michel Fabrizio (Ducati Xerox), 120 sur Jonathan Rea (HANNspree Ten Kate Honda) et 140 sur Max Biaggi (Aprilia Racing). La lutte est donc très serrée pour le leadership du championnat, ce qui est un excellent gage de spectacle pour la course italienne.

          La dernière course du Championnat du Monde Superbike qui a eu lieu sur l'Autodrome international Enzo et Dino Ferrari d'Imola, près de Bologne en Emilie-Romagne, a été organisée en 2006. De gros travaux ont ensuite permis de construire de nouveaux stands et paddocks. Le circuit de 4 959 mètres a été partiellement modifié, en particulier au niveau de la chicane proche des stands, dite «variante bassa». Les pilotes ont eu l'occasion de découvrir celle-ci à l'occasion de tests qui ont eu lieu au mois de juillet. Les temps alors réalisés sont des indications utiles : Jonathan Rea a été le plus rapide en 1'48.670, devant Michel Fabrizio en 1'48.847. Ben Spies réalisait le quatrième temps en 1'49.392 et Matthieu Lagrive (Honda Althea Racing) le treizième en 1'50.265.

          Max Biaggi a superbement récompensé les concepteurs de l'Aprilia RSV4 en leur offrant la victoire en première manche à Brno, complétée par la deuxième place dans la seconde. La V4 succède ainsi dignement à la bicylindre RSV 1000 qui avait remporté huit victoires en mondial SBK, dont la dernière avec Régis Laconi, ici-même à Imola en 2001.

          Imola verra le possible retour de Ruben Xaus (BMW Motorrad Motorsport) dont le fémur droit à été fracturé en République tchèque: "Ma thérapie physique et ma réadaptation se sont bien passés, a précisé Ruben Xaus. Je pense que je serai en mesure de courir à Imola. Dans les premiers jours de la semaine, je vais rouler à moto pour voir comment se comporte ma jambe et comment je me sens quand j'en descends.»

          Les meilleures équipes privées italiennes auront à cœur de se mettre en valeur à domicile, avec notamment Lorenzo Lanzi (DFX Corse), Shane Byrne (Ducati Sterilgarda) et Jakub Smrz (Guandalini Racing). Mais elles auront fort à faire face aux teams officiels qui engagent par exemple Broc Parkes (Kawasaki World Superbike Racing Team) et Yukio Kagayama (Suzuki Alstare). Johan Stigefelt n'engagera que Leon Haslam (Stiggy Racing Honda) dont l'ex-coéquipier John Hopkins est forfait en raison d'un choc violent survenu lors de la dernière course au Nürburgring.

          L'Autodromo Enzo et Dino Ferrari a commencé son existence en 1950, constitué à l'origine d'un regroupement de routes publiques. En 1953 eut lieu la première course moto importante, le Grand Prix moto C.O.N.I. En 1979, le circuit devenait permanent et recevait la Formule 1 pour une épreuve hors championnat (une semaine après le GP d'Italie à Monza). Puis en 1980 avait lieu la première course de F1 comptant pour le championnat mondial.

          De grands moments du mondial Superbike ont été écrits à Imola, comme la fantastique lutte pour le titre suprême qui opposa en 2002 Colin Edwards (Castrol Honda VTR 1000 SP2) à Troy Bayliss (Infostrada Ducati 998 F 02) et qui vit une victoire au finish du champion américain. «Texas Tornado» remportait en effet chacune des deux manches avec moins d'une seconde d'avance sur l'Australien de Taree, en Nouvelle Galles du Sud.

          Imola est situé à 35 km au sud-est de Bologne (où se trouve l'usine Ducati), à 90 km de Florence, 16 de Faenza et 35 de Forli.

          Points (après 11 sur 14 rounds): 1. Spies 364; 2. Haga 336; 3. Fabrizio 289; 4. Rea 244; 5. Biaggi 224; 6. Haslam 201; 7. Checa 177; 8. Sykes 165; 9. Byrne 140; 10. Smrz 140.

          Constructeurs : 1. Ducati 439; 2. Yamaha 407; 3. Honda 347; 4. Aprilia 231; 5. Suzuki 143; 6. BMW 105; 7. Kawasaki 56


          Championnat du monde Supersport - Plus que trois pour le titre

          Il n'y a plus que trois courses pour décerner le titre mondial Supersport. Comme le vainqueur de chaque épreuve est récompensé par 25 points, il n'en reste donc plus que 75 à marquer. Cal Crutchlow (Yamaha World Supersport Team) est actuellement leader avec 210 points. La principale menace à son égard émane d'Eugene Laverty (Honda Parkalgar) qui totalise 22 points de retard sur Crutchlow. Le troisième Joan Lascorz (Kawasaki motocard.com) est à 72 points et il a encore mathématiquement une toute petite chance de s'emparer du titre mondial. Ce n'est par contre plus le cas pour le quatrième du classement provisoire Kenan Sofuoglu (Honda Ten Kate Racing) à 82 du leader, ni pour Fabien Foret (Yamaha World Supersport Team) cinquième à 111 unités de son coéquipier britannique. Une indication intéressante sur les forces en présence a été fournie lors des tests de juillet: Kenan Sofuoglu s'est alors avéré le plus rapide sur sa CBR600RR en 1'51.552, devant Cal Crutchlow et sa R6 en 1'51.705. Eugene Laverty réalisait la troisième performance en 1'51.890 devant Fabien Foret en 1'52.531.

          Parmi les nouveautés, Chaz Davies (ParkinGO Triumph BE 1) a pris la place de Gianluca Nannelli et effectue donc les trois dernières courses du mondial Supersport au sein du team ParkinGO Triumph BE1. Ayant auparavant piloté de 2002 à 2006 pour de modestes équipes en Grand Prix 125 et 250, Chaz Davies a traversé l'Atlantique avec succès, remportant notamment les 200 miles de Daytona en 2008. Anthony West (Stiggy Racing Honda) sera l'unique pilote de l'équipe suédoise. Du côté français, Olivier Four (Intermoto Czech) récent vainqueur du Bol d'Or le 13 septembre sur Suzuki avec Vincent Philippe et Freddy Foray, remplace Patrick Vostarek pour les trois dernières courses de la saison. Félicitations à Barry Veneman (George White Ten Kate Racing) qui depuis le jeudi 17 septembre est papa pour la seconde fois. Lisette, la femme de Barry, a accouché dans un hôpital de Zwolle d'une fille en bonne santé, nommé Star.

          Points (après 11 sur 14 rounds): 1. Crutchlow 210; 2. Laverty 188; 3. Lascorz 138; 4. Sofuoglu 128; 5. Foret 99; 6. West 96; 7. Pitt 94; 8. Aitchison 71; 9. McCoy 71; 10. Roccoli 62.

          Constructeurs : 1. Yamaha 235; 2. Honda 231; 3. Kawasaki 149; 4. Triumph 85; 5. Suzuki 30


          Coupe FIM Superstock 1000 - Siméon prend le large

          Le leader belge de la Coupe FIM Superstock 1000 Xavier Siméon (Ducati Xerox Junior Team) totalise 155 points, avec 40 unités d'avance sur son poursuivant immédiat Claudio Corti (Suzuki Alstare BRUX). Maxime Berger (Ten Kate Honda Racing) est troisième à 53 points, juste devant Javier Fores (Team Pedercini) qui n'est qu'à 2 points du Français. Sylvain Barrier (Garnier Racing Team Junior) est cinquième à 88 points de Xavier Siméon, et ne fait pas partie des quatre pilotes leaders encore en course pour le titre 2009.

          Lors des tests estivaux, c'est Corti qui avait été le plus rapide en 1'52.672 devant Berger en 1'53.133 et Siméon en 1'53.597. Loris Baz (MRS Racing) réalisait un chrono de 1'55.434 et Barrier 1'55.789. Il est à noter que Barrier aura un nouveau coéquipier pour les trois dernières courses en la personne de Julien Millet (Garnier Junior Racing Team) qui remplace Gregg Black. Julien Millet avait terminé sixième en Coupe FIM Superstock 1000 l'an dernier à Magny-Cours et treizième à Portimão.

          Points (après 7 sur 10 rounds): 1. Simeon 155; 2. Corti 115; 3. Berger 102; 4. Fores 100; 5. Barrier 67; 6. Beretta 66; 7. Jezek 56; 8. Giugliano 38; 9. Baz 35; 10. Savary 30.

          Constructeurs : 1. Ducati 155; 2. Honda 128: 3. Suzuki 117; 4. Kawasaki 100; 5. Yamaha 84; 6. MV Agusta 21; 7. Aprilia 12


          Championnat d'Europe Superstock 600 - Lutte serrée chez les jeunes

          L'Italien Danilo Petrucci (Yamaha Italia Jr Trasimeno) a 8 points d'avance sur le Belge Vincent Lonbois (MTM Racing Team), alors que Gino Rea (Ten Kate Honda Racing) est en troisième position à 24 points du leader. Marco Bussolotti (Yamaha Italia Trasimeno Jr) est quatrième à 26 points devant les Français Jeremy Guarnoni (MRS Racing) cinquième à 39 et Baptiste Guittet (Coutelle Racing Team) huitième à 66. A suivre la belle progression de Fredrik Karlsen (VD Heyden Motors Yamaha) cinquième à Brno à 1.08 du vainqueur, puis au Nürburgring à 1.7.

          Lors de la journée d'essais préliminaires qui a eu lieu au mois de juillet à Imola, Petrucci a été chronométré en 1'55.982 devant Bussolotti en 1'57.611, alors que Rea en 1'58.574 précédait Guarnoni en 1'58.765.

          Points (après 7 sur 10 rounds): 1. Petrucci 122; 2. Lonbois 114; 3. Rea 98: 4. Bussolotti 96; 5. Guarnoni 83; 6. La Marra 68; 7. Kerschbaumer 59; 8. Guittet 56; 9. Litjens 38; 10. Chmielewski 35

Crédits photos & infos : http://www.worldsbk.com

Avis

Les indispensables du motard

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire, avec des milliers de références disponibles.
Dernières actus