Motoplanete
À la une des Actualités

WSBK - Aragon lance la deuxieme mi-temps de la saison.

         Le Championnat du Monde FIM de Superbike fera escale au Motorland d' Aragón du 29 juin au 1er juillet pour la huitième manche de la saison. Le Team BMW Motorrad Motorsport en a profité pour y faire deux jours d'essais la semaine dernière.

        Après sa double victoire à Misano il y a quinze jours, Max Biaggi (Aprilia Racing Team) arrive sur le circuit de Motorland Aragon avec le moral gonflé. Il a de quoi, le Romain possède 38,5 points d’avance sur son dauphin au classement provisoire du championnat Jonathan Rea (Honda World Superbike Team) et a mis un écart conséquent entre lui et ses deux plus sérieux rivaux. Il devance ainsi Marco Melandri (BMW Motorrad Motorsport) de 55 points et Carlos Checa (Althea Racing) de 60 points.

        Une mise de départ qui pourrait s’accroître dès ce week-end avec le rendez-vous Espagnol d’Aragon. Pour la seconde fois de son histoire, le Championnat du Monde Superbike eni FIM fait étape sur le tracé de Motorland qui avait souri l’an passé à Biaggi et à Melandri auteurs d’une victoire et d’une seconde place chacun. Les deux Italiens seront sans aucun doute les deux favoris du week-end, même si Melandri est depuis passé de Yamaha à BMW. Des BMW qui étaient tout juste entrées dans le top 10 au classement des deux courses en 2011. Tout comme Ducati d’ailleurs, qui avait vu la chute de Carlos Checa en première manche. L’Espagnol devant son public, et alors qu’il dominait le championnat, n’avait pas réussi à faire mieux qu’une troisième place en seconde manche. Sylvain Guintoli (Team Effenbert Liberty Racing) avait lui aussi souffert en plaçant sa Ducati par deux fois à la onzième place.

WSBK-preview-aragon-2012-1

        Si Aprilia semble très bien armé pour le rendez-vous d’Aragon, Ducati pourrait avoir du mal et rien n’est sûr du côté de BMW. Reste les deux constructeurs Japonais Kawasaki et Honda. Le premier avec Tom Sykes (Kawasaki Racing Team) et Loris Baz (Kawasaki Racing Team) pourrait créer la surprise. Le team s’est beaucoup entrainé à Aragon, pas plus tard que la semaine dernière en compagnie de nombreux autres teams, et la ZX-10R a tous les atouts pour s’y montrer performantes. C’est un peu moins évident pour Honda, même si la CBR a nettement progressé. Jonthan Rea était absent à Aragon l’an dernier pour cause de blessure et il découvrira le circuit en course avec ses nombreuses spécificités.

        Un rendez-vous qui pourrait être aussi assez décisif pour la suite de l’histoire entre Aprilia et Eugene Laverty (Aprilia Racing Team). L’an passé, le coéquipier de Biaggi, Leon Camier, avait réussi à gravir la troisième marche du podium en première course. Cette année, on attend au moins aussi bien de Laverty qui le remplace. L’Irlandais est prévenu.

        Classement du championnat (7 courses sur 14) : 1. Biaggi 210,5; 2. Rea 172; 3. Sykes 164,5; 4. Melandri 155,5; 5. Checa 150,5; 6. Haslam 123; 7. Guintoli 103; 8. Laverty 95; 9. Giugliano 80; 10. Smrz 75,5; etc. Classement constructeur : 1. Ducati 222,5; 2. Aprilia 221; 3. BMW 197; 4. Honda 176; 5. Kawasaki 170,5; 6. Suzuki 56,5.

WSBK-preview-aragon-2012-2

        Supersport

        Après la victoire de Kenan Sofuoglu (Kawasaki Deltafin Lorenzini) à Misano devant Jules Cluzel (PTR Honda), le pilote Turc possède dorénavant 22 points d’avance sur le Français. C’est un capital qui commence à devenir intéressant au moment où le championnat franchit le cap de la mi-saison. Le duel entre les deux hommes risque une nouvelle fois d’être intense le week-end prochain, qui ont en commun de ne jamais avoir disputé la moindre course du championnat Supersport sur ce tracé. Ils étaient tous les deux en catégorie Moto2 l’an dernier. En revanche, Sam Lowes (Bogdanka PTR Honda) était bel et bien là en 2011, et il a terminé la course en seconde position à 0,5 second du vainqueur et futur champion du monde Chaz Davies. Lowes sera une nouvelle fois un client très sérieux dimanche pour la victoire en Supersport. Tout comme Fabien Foret (Kawasaki Intermoto Step) qui mettra un point d’honeur à gommer sa très forte déconvenue de Misano où il s’est vu doublement pénalisé en course, alors qu’il avait les moyens de se battre avec les deux leaders. Toujours quatrième du championnat, le Français visera un coup d’éclat à Aragon. Un coup d’éclat, c’est bien de cela dont a besoin l’Australien Broc Parkes (Ten Kate Honda) qui enregistre un seul podium depuis le début de la saison avec une modeste troisième place en Australie. Côté Français, on surveillera la course de Valentin Debise (SMS Racing) qui poursuit son aventure en championnat du monde Supersport avec la structure italienne SMS, et Romain Lanusse (Kawasaki Intermoto Step) qui bénéficie dorénavant des précieux conseils du double champion du monde Supersport Andrew Pitt.

        Classement du championnat (6 courses sur 13) : 1. Sofuoglu 106; 2. Cluzel 84; 3. Lowes 76; 4. Foret 63; 5. Baldolini 54; 6. Parkes 53; 7. Tamburini 38; 8. Morais 37; 9. Quarmby 34; 10. Iannuzzo 32; etc. Classement constructeur : 1. Kawasaki 131; 2. Honda 131; 3. Triumph 67; 4. Yamaha 52; 5. Suzuki 6.


        Superstock 1000

        Héroïque au terme de la course de Misano, une nouvelle fois interrompue sur drapeau rouge cette année, Sylvain Barrier (BMW Motorrad Italia Golbet) a remporté une victoire remarquable malgré la douleur persistante à son épaule fraichement opérée. En Espagne, le tricolore qui a remporté toutes les courses qu’il a couru cette saison, se montrera une nouvelle fois le grand favori de la catégorie et devrait bénéficier d’un potentiel physique accru. Mais à ses trousses, l’armada italienne ne lui fera aucun cadeau, à commencer par son propre équipier chez BMW, Lorenzo Baroni (BMW Motorrad Italia Golbet), second à Misano derrière le Français. Mais au classement général provisoire, c’est Lorenzo Savadori (Barni Racing Team) sur la Ducati Panigale qui reste le plus menaçant. Il compte simplement onze points de retard au championnat sur Sylvain. On surveillera évidemment l’autre Français en forme de la catégorie, le toulousain Jérémy Guarnoni (MRS) qui avait fait forte impression lors des essais à Misano mais qui n’avait malheureusement pas pu transformer en course du fait d’un problème au départ. Jérémy connapit très bien la piste d’Aragon pour y avoir effectué de nombreux entrainement, et il a les moyens de se mêler à la lutte en tête. Parmi les autre pilotes en forme de la catégorie, on retiendra évidemment Markus Reiterberger (Team Alpha Racing), mais aussi Eddi La Marra (Barni Racing Team Italia), très régulier depuis le début de la saison au guidon de la nouvelle Ducati Panigale.

        Classement du championnat (4 courses sur 10) : 1. Barrier 75; 2. Savadori 64; 3. La Marra 61; 4. Reiterberger 41; 5. Baroni 40; 6. Bergman 33; 7. Baz 30; 8. Massei 30; 9. Guarnoni 26; 10. Coghlan 22; etc. Classement constructeur : 1. BMW 84; 2. Ducati 74; 3. Kawasaki 60; 4. Honda 30; 5. Aprilia 15.

WSBK-preview-aragon-2012-3

         Aragón du point de vue des pilotes :

        Marco Melandri :

"Pour moi , Aragón est une des meilleures pistes du calendrier, je l'apprécie vraiment. C'est très rapide et lisse, nous pouvons utiliser la pleine puissance du moteur BMW dans les longues lignes droites. Le circuit est très technique car il y a une combinaison d'un peu tout. Il y a des virages très lents, des changements de direction, et des longues lignes droites. Je pense également que c'est une piste propice aux dépassements.

Tout est réuni pour produire un beau spectacle. Nous avons réaliser de très bons essais la semaine dernière. Ce ne sera certainement pas une course facile pour les pneumatiques et les pilotes car les températures seront très chaudes. Cependant, notre objectif sera de décrocher un podium. Nous devons maintenant penser course après course. Nous avons besoin d'être le plus proche possible du podium et pourquoi pas gagner quelques courses.
"
 
        Leon Haslam :

        "Aragón est une nouvelle piste; l'an dernier c'était la première fois pour tout le monde. La plupart des équipes ont maintenant trouvé les bons réglages. Beaucoup d'équipes les ont testé ici c'est pourquoi nous sommes venus la semaine dernière. L'an dernier ce n'était pas notre meilleur week-end de la saison, Troy s'était cassé un bras. La piste demande beaucoup de concentration, il y a beaucoup de virages. Il faut être très précis au niveau des réglages et s'ils sont bons, vous ferez une bonne course.
 
Il y a eu des hauts et des bas lors de la première partie de saison. Nous avons perdu de nombreux points mais nous sommes proches de la tête. Nous sommes confiant quant à notre capacité de construire en vue de la deuxième partie de saison. Nous savons que nous pouvons nous battre pour le podium et pour la victoire lors de chaque Grand Prix.
"

 
        Aragón d'un point de vue technique :

        Andrea Dosoli (Chef des opérations de course) :

        "Nous avons déjà signé neuf podiums dont deux victoires grâce aux performances de nos deux pilotes et l'amélioration du package technique. C'est maintenant que les difficultés commencent. Nous avons beaucoup de travail et il faudra rester concentré jusqu'au bout afin de se battre pour le podium lors de chaque course. Cette piste demande beaucoup aux pilotes, particulièrement avec les hautes températures. Nous sommes confiant suite aux derniers essais passés ici."
 
        Aragón du point de vue de Pirelli :

        Sur une piste plus abrasive que celle de Misano, le composé super tendre ne sera pas pas idéal en vue des fortes températures attendues. L'objectif pour les pilotes sera de trouver le juste équilibre entre la stabilité et la rigidité des pneus.

         Informations :

        Le "Motorland Aragón" situé dans le nord-est de l'Espagne est l'un des centres les plus modernes. Inscrit au calendrier MotoGP depuis la saison 2010, le Championnat 2011 avait débuté sur la piste Ibère.

 "Motorland Aragón" est situé à un peu plus de trois heures de Barcelone, dans la région d' Alcañiz, petite ville de 16 000 habitants réputé pour sa tradition du sport automobile. La nouvelle installation a été conçue par l'architecte allemand Hermann Tilke, en collaboration avec la firme britannique Foster and Partners. En plus d'un hippodrome, le complexe comprend également un circuit de karting, un centre de technologie et un centre de loisirs.
 
Long de 5.344 kilomètres, le circuit demande beaucoup d'aptitudes et de concentration de la part des pilotes. Marco Melandri avait signé, l'an dernier, la pole position avant de décrocher la victoire dans la première course et de terminer derrière Max Biaggi dans la seconde.

Crédit infos : FIM-live.com
Crédit photos : FIM-live et teams

Avis

Déposez votre avis sur la WSBK - Aragon lance la deuxieme mi-temps de la saison.
Notez cet article :
Dernières actus