Se connecter
Actualité ACCUEIL > ACTUALITé
WSBK / Imola - Rea confirme son ascension vers l'Olympe.

WSBK / Imola - Rea confirme son ascension vers l'Olympe.

Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Jonathan Rea !!! Le broyeur du SBK. Le pilote Kawasaki signe un nouveau doublé, à Imola cette fois. En bonus, il égale le nombre de victoires de Carl Fogarty.

          World Superbike course 1

          Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) a signé sa première victoire à Imola depuis 2015 après avoir survolé les débats sur l'Autodromo Internazionale Enzo e Dino Ferrari di Imola, contrôlant la course dès le début et ne laissant aucune chance à ses rivaux en piste. Son coéquipier Tom Sykes (Kawasaki Racing Team WorldSBK) assure pour sa part le deuxième doublé KRT de la saison, avec Marco Melandri (Aruba.it Racing – Ducati) de retour sur le podium à la troisième place.

          Les pilotes Kawasaki ont bondi dès l'extinction des feux, creusant rapidement l'écart avec les pilotes derrière eux. Cet écart allait augmenter entre trois et quatre secondes entre le duo britannique à la mi-course, les deux hommes menant une course solitaire tout du long. Rea n'est désormais plus qu'à un succès du recordman de victoires dans la discipline, Carl Fogarty.

          Sykes a lui aussi clos rapidement le débat avec le reste du peloton, démontrant ainsi que son rythme à Assen n'était en rien usurpé. Lorsque qu'il est en position de prendre le large aux avant-postes, le rythme de sa ZX-10RR est incomparable. Il sera intéressant de voir comment le pilote du Yorkshire devra néanmoins se débrouiller avec un départ depuis la huitième place demain lors de la Course 2, ce qui ne sera pas chose facile compte tenu de ses problèmes dans le peloton par le passé. En attendant, l'Anglais grimpe à la quatrième place du championnat, alors que son coéquipier a pour sa part accru son avance à 42 points en tête du classement.

          Les deux premiers tours ont été un cauchemar pour Chaz Davies (Aruba.it Racing – Ducati), qui visait une cinquième victoire de suite ici. Dans la foulée de sa chute lors de la Superpole 2, le Gallois a rencontré des difficultés à l'extinction des feux, chutant de la troisième à la septième place. Après être remonté en quatrième position, Davies a tiré tout droit à la chicane de la Variante Bassa, perdant plusieurs positions en chemin et toute chance de victoire. Il a néanmoins fait son retour aux avant-postes grâce à deux magnifiques manœuvres de dépassement, toujours dans le virage 21, mais le podium fut ensuite hors de portée, en raison d’un formidable rythme affiché par Marco Melandri (Aruba.it Racing – Ducati) devant ses fans. L'Italien réitère ainsi son meilleur résultat à Imola en WorldSBK avec la troisième place, alors que la quatrième place de Davies pourra servir de lot de consolation au Gallois puisque celui-ci héritera de la pole position sur la grille demain.

          Derrière ces deux équipes qui dominent depuis le début du week-end, Xavi Forés (Barni Racing Team) a renouvelé son résultat acquis l'an dernier ici lors de la Course 1 en terminant à la cinquième place, trouvant les ressources nécessaires pour résister à Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK Team), finalement sixième. Le Néerlandais sera néanmoins ravi de sa performance, après un départ depuis la quatrième ligne.

          Michael Ruben Rinaldi (Aruba.it Racing – Junior Team) a pour sa part réalisé un départ extraordinaire lors de la Course 1, grimpant jusqu'en troisième position lors du premier tour. Il a ensuite rétrogradé au fil des tours, mais sa septième place à l'arrivée constitue tout de même son meilleur résultat à date en WorldSBK. Juste derrière, Lorenzo Savadori (Milwaukee Aprilia) a obtenu son meilleur résultat de la saison avec la huitième place.

          Leon Haslam (Kawasaki Puccetti Racing) a quant à lui réussi son retour en WorldSBK avec la neuvième place, devançant Alex Lowes (Pata Yamaha Official WorldSBK Team). Haslam a ainsi battu son coéquipier, Toprak Razgatlioglu (Kawasaki Puccetti Racing), 11e sous le drapeau à damier.


          World Superbike course 2

          C'est encore Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) a remporté la Course 2 sur l'Autodromo Internazionale Enzo e Dino Ferrari di Imola, égalant ainsi Carl Fogarty au rang des pilotes les plus prolifiques en termes de victoires dans le Championnat MOTUL FIM World Superbike. Sa 59e victoire est survenue suite à une formidable bataille avec Chaz Davies (Aruba.it Racing – Ducati), qui a contré plusieurs attaques de la part du Champion en titre avant de devoir se résoudre à la deuxième place.

          Cette bataille avait d'ailleurs été attendue tout le week-end, mais c'est d'abord Michael Ruben Rinaldi (Aruba.it Racing – Ducati) qui s'est porté en tête, s'extirpant de son emplacement sur la grille pour prendre l'avantage sur Davies. Le Gallois est resté proche derrière lui cependant, opérant une manœuvre de dépassement dans la Variante Bassa à la fin du troisième tour. Dans l'intervalle, Rea venait de remonter en troisième position, et quelques virages plus tard, à Tosa, il passait Rinaldi et se lançait à la poursuite de Davies.

          Dès lors, les deux hommes ont rivalisé pendant neuf tours, rarement plus d'un dixième les séparant. Durant de nombreux tours, Rea a mis la pression sur Davies, remplissant les rétros du Gallois et ajustant son plan en vue de l'estocade. Le Nord-Irlandais a grillé sa première cartouche à Tamburello dans le dixième tour, mais a viré large, laissant tout le loisir à Davies de décroiser dans la ligne droite suivante. Une deuxième est survenue à Tosa deux tours après, les deux hommes passant tout près du contact. Rea détenait un bon rythme dans Tosa, mais Davies restait à l'intérieur au prix d'un gros freinage pour préserver sa position.

          Mais la troisième fut la bonne pour Rea, un tour plus tard à l'entrée de la Variante Alta. Dès lors, le champion en titre a imprimé un rythme d'enfer, ne laissant aucune chance à Davies de répliquer, l'écart entre les deux homes s'élevant rapidement jusqu'à atteindre quatre secondes sous le drapeau à damier.

          Derrière le duo de tête, Tom Sykes (Kawasaki Racing Team WorldSBK) a assuré un top 3 100% britannique, une première cette saison. Sykes a livré une superbe bataille face à Xavi Forés (Barni Racing Team) tout au long de la course, parvenant à passer l'Espagnol, quatrième à l'arrivée, à trois tours du but.

          Avant cela, Marco Melandri (Aruba.it Racing – Ducati) et Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK Team), qui étaient en lice pour la troisième place, se sont télescopés dans le dixième tour à Rivazza. Les deux hommes sont en effet entrés en collision et ont fini leur course dans les graviers, aucun des deux n'étant ensuite en mesure de reprendre la piste.

          Jordi Torres (MV Agusta Reparto Corse) a signé son meilleur résultat de la saison avec une brillante cinquième place, après s'être élancé depuis la quatrième ligne. Il devance, tout comme sur la grille, Alex Lowes (Pata Yamaha Official WorldSBK Team), sixième et qui égale son meilleur résultat à Imola.

          Rinaldi a quant à lui égalé son résultat de la Course 1, avec une nouvelle fois la septième place à l'arrivée. L'Italien n'a pas été capable de maintenir son rythme initial, mais a terminé la course devant Toprak Razgatlioglu (Kawasaki Puccetti Racing), qui égale lui aussi son meilleur résultat en WorldSBK.

          Neuvième, Eugene Laverty (Milwaukee Aprilia) a fait de son retour de blessure une réussite. Leandro Mercado (Orelac Racing VerdNatura) boucle quant à lui le top 10, avec l'une de ses meilleures performances de la saison.

          World SuperSport - Course

          Il aura donc fallu un an et demi pour que Jules Cluzel (NRT) renoue avec la victoire à Assen. Mais pour son deuxième succès, 21 jours auront suffi, puisque le Français s'est imposé pour la deuxième fois d'affilée dans ce Championnat FIM World Supersport 2018. L'Autodromo Internazionale Enzo e Dino Ferrari di Imola a été le théâtre d'une course haletante, les Italiens Federico Caricasulo (GRT Yamaha Official WorldSSP Team) et Raffaele De Rosa (MV Agusta Reparto Corse by Vamag) terminant aux deuxième et troisième positions.

          Cette cinquième manche a rapidement revêtu un caractère émotionnel à Imola. Kenan Sofuoglu (Kawasaki Puccetti Racing), qui avait signé le troisième temps sur la grille, a décidé au dernier moment de ne pas prendre part à ce qui devait être la dernière course de sa carrière. La légende du WorldSSP a grimpé une dernière fois sur sa ZX-6R, a réalisé à un tour d'honneur et a ensuite rejoint les stands. Une dernière révérence en somme, de la part d'un champion inimitable.

          Bien sûr, il y a eu une course à Imola – au demeurant très spectaculaire, comme un ultime hommage à la carrière de Kenan. Dès le départ, cinq pilotes ont émergé aux avant-postes, Lucas Mahias (GRT Yamaha Official WorldSSP Team) préservant son avantage sur Cluzel et Caricasulo. Le Champion en titre s'est défendu brillamment jusqu'au sixième tour, lorsqu'une glissade à Rivazza l'a fait chuté à la 20e place.

          Les quatre leaders ont ensuite mené la course avec un rythme incroyable, quelques dixièmes de seconde les séparant alors qu'un écart de plusieurs secondes se constituait entre eux et le peloton. Caricasulo, qui s'est battu pour s'accrocher après une erreur dans le septième tour, a réussi à doubler Sandro Cortese (Kallio Racing) et De Rosa dans les derniers instants, mais c'est bien Cluzel qui s'est révélé être le plus rapide, demeurant en tête jusqu'au drapeau à damier.

          De Rosa a pour sa part réussi à placer sa MV Agusta sur le podium pour la deuxième fois de suite. Ce dernier commence à faire son trou au championnat, devançant cette fois-ci Cortese, quatrième à 0.084 seconde.

          Derrière les quatre leaders, on retrouve Randy Krummenacher (BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team), qui a réussi à tracer sa route depuis la 11e place sur la grille et devenir le nouveau leader du championnat, avec 81 points. Anthony West (EAB antwest Racing) a quant à lui réalisé un retour de blessure triomphant avec la sixième place, alors que Mahias, qui est parvenu à limiter les dégâts, a été devancé d'un millième de seconde par Niki Tuuli (CIA Landlord Insurance Honda). Le Français cède ainsi les rênes du championnat, mais n'est qu'à deux points de Krummenacher. À noter d'ailleurs que seulement 12 points séparent le top 5 au championnat.

          Luke Stapleford (Profile Racing) termine la course en neuvième position, inscrivant ainsi de précieux points pour rester à portée de tir des pilotes de tête, alors que Hikari Okubo (Kawasaki Puccetti Racing) s'empare de la dixième place.

          Le championnat World Supersport fera son retour dans deux semaines sur le Donington Park !

Crédits infos : WorldSBK.com
Crédits images : Kawasaki Racing - Ducati Racing

Ajouter vous aussi un commentaire sur "WSBK / Imola - Rea confirme son ascension vers l'Olympe."
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette actualité :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :
Rechercher une moto
Publicité
Les reconnaîtrez vous ?
L'actu sur MP
Dernière fiche moto
Notre comparateur moto
Comparez les modèles motos
A ne pas louper
Communauté Facebook
Communauté Google+
Plan du site - Un lien vers MP - Régie publicitaire