Motoplanete
À la une des Actualités

Jonathan Rea sacré champion du monde Superbike 2019. Et de 5 !

          World Superbike course 2

          A Magny-Cours, Jonathan Rea a signé la 83e victoire de sa carrière et décroché sa cinquième couronne en WorldSBK.
Tant que la ligne d'arrivée n'est pas franchie, rien n'est joué... et la deuxième course du Round Pirelli de France en est l'illustration parfaite.

          Pour rappel, afin d'être sacré ce dimanche, Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team) se devait de gagner cette deuxième manche et Álvaro Bautista (Aruba.it Racing - Ducati) ne devait pas faire mieux que 11e... peu probable ? Et pourtant !
 
          Depuis la deuxième place sur la grille, c'est justement le Nord-Irlandais qui a réalisé le meilleur départ. Rapidement passé par Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK), Rea s'est vite retrouvé menacé par Álvaro Bautista (Aruba.it Racing - Ducati) et Toprak Razgatlioglu (Turkish Puccetti Racing), vainqueur des deux premières courses.
 
          Mais alors que la lutte faisait rage entre l'Espagnol et le Truc, ce dernier est parti à la faute sur la trajectoire du pilote Ducati laissant le champ libre à Rea dans la quête d'une cinquième couronne mondiale. Mais pour y parvenir, il doit d'abord se défaire de van der Mark, lequel figurait aux commandes hostilités après quatre tours.
 
          À moins de deux secondes, Alex Lowes (Pata Yamaha Official WorldSBK) pointait en troisième position avec quelques longueurs d'avance sur Loris Baz (Ten Kate Racing - Yamaha) et Chaz Davies (Aruba.it Racing - Ducati), premier représentant Ducati de la hiérarchie.
 
          Il faudra attendre le sixième tour pour assister à une première attaque de Rea sur van der Mark. Installé en tête, le pilote Kawasaki n'a pas tardé à tenter de creuser l'écart, en vain ; son rival néerlandais réussissant à reprendre l'avantage la boucle suivante à hauteur du freinage de l'épingle Adélaïde.
 
          Cette passe d'armes profitait à Lowes qui est revenu dans le sillage des leaders. Pris en tenaille par le duo du team Pata Yamaha Official WorldSBK, Rea a dû jouer des coudes pour s'en défaire.
 
          En tête, Rea s'est peu à peu mis à l'abri pour filer tout droit vers le 83e succès de sa carrière en WorldSBK et une cinquième couronne de suite.
 
          Van der Mark et Lowes complétaient le podium tandis que Davies échouait en quatrième position devant Baz qui enregistre un nouveau Top 5 à domicile.
 
          Marco Melandri (GRT Yamaha WorldSBK) devait se contenter de la sixième place devant Leon Haslam (Kawasaki Racing Team) et Tom Sykes (BMW Motorrad WorldSBK Team).
 
          Premier représentant Honda, Leon Camier (Moriwaki Althea Honda Team) se voyait crédité des points de la neuvième position tandis que Jordi Torres (Team Pedercini Racing) fermait les portes du Top 10.
 
          Dans le clan tricolore, Sylvain Barrier (Brixx Performance), wildcard, concluait son épreuve au 13e rang derrière une autre Panigale V4 R, celle d'Eugene Laverty (Team Goeleven).


          World Superbike course Superpôle

          Une autre victoire pour Toprak Razgatlioglu en ce dimanche matin. Les pilotes du WorldSBK ont été accueillis par le soleil sur la grille de départ de la Course Tissot-Superpole du Round Pirelli de France. Après être parti à la faute samedi, c'est Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK) qui a viré en tête au premier freinage devant le duo du Kawasaki Racing Team, Jonathan Rea et Leon Haslam.
 
          À l'entame de la deuxième boucle, Tom Sykes (BMW Motorrad WorldSBK) occupait la quatrième place à quelques encablures des leaders. Vainqueur de la première course, Toprak Razgatlioglu (Turkish Puccetti Racing) complétait pour sa part le Top 5, tandis que Loris Baz (Ten Kate Racing - Yamaha) se voyait repoussé au dixième rang de la hiérarchie.
 
          Malgré ses efforts, van der Mark n'est pas parvenu à contenir Rea. Alors que le Nord-Irlandais s'emparait des commandes de la course, son coéquipier Haslam devait s'incliner face à Razgatlioglu, puis face au premier représentant Ducati en la personne de Chaz Davies (Aruba.it Racing - Ducati).
 
          Parmi les plus rapides, Razgatlioglu est à son tour vite venu à bout de van der Mark pour se lancer à la poursuite de Rea lequel comptait alors un peu moins d'une demi-seconde d'avance.
 
          Passé le cap de la mi-course, le Turc a finalement pris le dessus sur Rea et n'a pas tardé à imprimer son rythme. Bien qu'ayant porté une attaque dans le dernier tour, le quadruple Champion du Monde devait rendre les armes et assurer la deuxième position au passage sous le drapeau à damier non loin devant van der Mark et Davies.
 
          Álvaro Bautista (Aruba.it Racing - Ducati) a pour sa part inscrit les points de la cinquième place devant Alex Lowes (Pata Yamaha Official WorldSBK).
 
          Battu par Sykes samedi, Baz a pris sa revanche dimanche matin en terminant septième devant le Britannique. Haslam, en difficulté en fin de course, était tout compte fait neuvième devant Michael Ruben Rinaldi (Barni Racing Team).


          World Superbike course 1

          C'est dans des conditions météorologiques optimales que le pilote turc Toprak Razgatlioglu s'est adjugé la victoire de la première course du Round Pirelli de France.
 
          Parti depuis la pole position,Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team) virait en tête au premier virage et manquait d'aller au contact avec Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK Team). Tom Sykes (BMW Motorrad WorldSBK Team) se hissait au troisième rang devant Leon Haslam (Kawasaki Racing Team) et Alex Lowes (Pata Yamaha Official WorldSBK Team) tandis que Chaz Davies (Aruba.it Racing - Ducati) prenait la sixième place devant Loris Baz (Ten Kate Racing - Yamaha).
 
          Toprak Razgatlioglu (Turkish Puccetti Racing) dépassait Baz au terme du premier tour tandis que Álvaro Bautista (Aruba.it Racing - Ducati) remontait à la neuvième position devant Eugene Laverty (Team GoEleven) qui fermait les portes du Top 10 à Leon Camier (Moriwaki Althea Honda Team). Le Britannique et Marco Melandri (GRT Yamaha WorldSBK) parvenaient à dépasser le représentant Ducati qui pointait alors 12e devant Alessandro Delbianco (Althea Mie Racing Team).

          Au deuxième tour, Sykes et Davies avait pris l'avantage sur Rea qui pointait troisième devant Van der Mark et Razgatlioglu avant que le Turc ne passe quatrième. Les six pilotes de tête continuaient d'échanger les positions, jouant des coudes à chaque virage et tentant de profiter de l'aspiration sur la ligne droite.
 
          Sykes ne parvenait pas à s'échapper et devait résister aux attaques répétées des pilotes Kawasaki, Razgatlioglu et Rea, alors que Davies partait à la faute au virage 15 après avoir percuté le pilote turc.
 
          Quelques tours plus tard, Van der Mark s'emparait de la tête de la course devant Sykes et Razgatlioglu tandis que Rea, quatrième, voyait Baz revenir dans sa roue après que le Français ait dépassé Haslam et Lowes. Bautista pointait à la huitième place à plus d'une seconde et demie du pilote Yamaha.
 
          Alors que Van der Mark s'éloignait un peu plus jusqu'à compter une seconde d'avance sur ses poursuivants, le quadruple Champion du Monde réussissait finalement à reprendre l'avantage sur Razgatlioglu tandis que Baz portait une attaque réussie sur Sykes pour la quatrième place.
 
          À la mi-course, le pilote néerlandais affichait une avance d'une seconde et demie sur Rea qui manquait de chuter, alors que Razgatlioglu se maintenant à une poignée de dixièmes de son homologue Kawasaki.
 
          Baz pointait toujours quatrième, libéré de toute menace de la part de Sykes qui comptait plus d'une seconde d'écart avec le Français. Lowes était sixième derrière le pilote BMW suivi par Bautista qui avait réussi à dépasser Haslam.
 
          Camier se maintenant au neuvième rang devant Melandri qui clôturait le Top 10 devant Sandro Cortese (GRT Yamaha WorldSBK) et Laverty. Bautista, qui avait rattrapé Lowes, glissait de l'avant mais parvenait à se maintenir en selle et devait redoubler d'effort pour rejoindre à nouveau le Britannique.
 
          Dans les dernières boucles, Haslam chutait au virage 17 tandis que Bautista dépassait finalement Lowes avant de se lancer à la poursuite de Sykes qui se retrouvait lui une nouvelle fois à la lutte avec Baz pour la quatrième place.
 
          À l'avant, Rea établissait le meilleur temps en course en 1'37.759 et réduisait l'écart avec Van der Mark à seulement quatre dixièmes avant que le Néerlandais ne parte à la faute au virage 5, laissant ainsi le champ libre à Rea qui pointait alors en tête avec plus d'une seconde d'avance sur Razgatlioglu.
 
          Mais le pilote turc n'avait pas dit son dernier mot et dans l'ultime tour, il se portait à la hauteur du Nord-Irlandais et le dépassait à quelques encablures de la ligne d'arrivée. Sous le drapeau à damier, Razgatlioglu décrochait la première victoire de sa carrière en WorldSBK avec deux dixièmes d'avance sur Rea.
 
          Sykes s'adjugeait la troisième place devant Baz tandis que Bautista était parvenu à remonter jusqu'à la cinquième place. Derrière l'Espagnol, Lowes décrochait les points de la sixième place suivi de Camier, qui enregistrait son meilleur résultat de la saison, et Melandri, huitième.
 
          Laverty se classait neuvième devant Cortese qui fermait les portes du Top 10 à Jordi Torres (Team Pedercini Racing) et Leandro Mercado (Orelac Racing VerdNatura). Ayant pu repartir après sa chute, Van der Mark terminait finalement 13 devant Michael Ruben Rinaldi (Barni Racing Team). 

Crédits infos : WorldSBK.com
Crédits images : Kawasaki Racing

Partager

Avis

Déposez votre avis sur la Jonathan Rea sacré champion du monde Superbike 2019. Et de 5 !
Notez cet article :
Dernières actus

Toutes les infos sur le moteur 1800 de la prochaine R 18.

29/11/2019
Toutes les infos sur le moteur 1800 de la prochaine R 18.

Plus gros twin de la marque, le flat '18' vient directement provoquer les mécaniques américaines. BMW le montre sous bien des angles et donne des données techniques pour entretenir les braises de la conviction.

#2019 #Actualités

Ducati s'engage dans le mondial d'Endurance.

28/11/2019
Ducati s'engage dans le mondial d'Endurance.

Le Team ERC Endurance passe chez Ducati et engagera une Panigale V4R dès les 8 Heures de Sepang. Les rouges sont face à un nouveau challenge, dans une discipline où la fiabilité joue plus que les performances.

#2019 #Actualités

2020, la dernière année de la Kawasaki ZZR 1400.

22/11/2019
2020, la dernière année de la Kawasaki ZZR 1400.

C'est la fin d'une époque, celle des grosses Sport-GT à la puissance et la cylindrée démoniaques. Kawasaki a annoncé que sa ZZR 1400 ne serait plus commercialisée après 2020.

#2019 #Actualités

Le Ducati Streetfighter V4 élu 'Plus belle moto' du Salon de Milan 2019.

15/11/2019
Le Ducati Streetfighter V4 élu 'Plus belle moto' du Salon de Milan 2019.

Comme quasiment chaque année, c'est une Ducati qui a été élu la plus belle moto du salon de Milan. Le surpuissant Streetfighter V4 remporte le vote du public avant de chauffer la route avec ses 208 chevaux.

#2019 #Actualités

Direction la Grèce pour le KTM Adventure Rally 2020.

15/11/2019
Direction la Grèce pour le KTM Adventure Rally 2020.

L'aventure et les Adventure se préparent pour la quatrième édition européenne du KTM Adventure Rally, qui se déroulera à Nafpaktos, en Grèce, du 9 au 12 juin 2020.

#2019 #Actualités

L'hiver vient pour les 8 heures de Sepang.

15/11/2019
L'hiver vient pour les 8 heures de Sepang.

D'ici un mois aura lieu la première édition des 8 'Hours of Sepang'. 150 pilotes au sein de 50 équipes ouvriront les portes de l'hiver à cette inédite épreuve d'Endurance.

#2019 #Actualités