Motoplanete

ActualitéRicky Brabec remporte le Dakar 2024 !

Ricky Brabec remporte le Dakar 2024 !

logo-dakar-2024


YANBU > YANBU


19/01/2024 - Étape 12
Liaison > 153 km - Spéciale > 175 km

dakar-2024-trace-etape12

La 46e édition du Dakar, la 5e organisée en Arabie Saoudite, s'est achevée après plus de 4700 kilomètres de spéciale et un total de près de 8000 kilomètres qui a éprouvé les pilotes depuis la cité antique d'AlUla jusqu'aux rivages de la mer Rouge à Yanbu, en passant par l'océan de dunes de l'Empty Quarter.
Parmi les favoris de chez Monster Energy Honda, Ricky Brabec remporte un deuxième titre après sa victoire en 2020, en résistant à Ross Branch sur sa Hero, la première moto indienne sur le podium du Dakar, qu'Adrien Van Beveren atteint pour la première fois de sa carrière (3e), lui aussi sur Honda.

En tête du rallye depuis les dunes de l'Empty Quarter et l'impitoyable étape 48h chrono qui a poussé de nombreux pilotes dans leurs derniers retranchements, Ricky Brabec n'a plus quitté la première place pour s'offrir à Yanbu sa deuxième victoire sur le Dakar. Un succès encore plus savoureux qu'il y a quatre ans puisque cette année, Branch l'a mis sous pression jusqu'au bout. Pour résister, Brabec a pu compter sur le soutien de ses coéquipiers, et notamment celui d'Adrien Van Beveren qui a souvent ouvert avec le Californien. Le Français en profite pour terminer troisième et grimper ainsi sur son premier podium en neuf participations. Une délivrance pour celui qui dit vivre et s'entraîner à longueur d'années pour le Dakar. Sa réussite, Van Beveren la doit tout autant à ses progrès dans les cailloux qu'à sa Honda qui lui a permis d'attaquer de bout en bout en toute confiance. Le constructeur japonais place deux de ses représentants sur le podium et remporte ainsi son huitième succès sur le Dakar. Et sans un problème de pompe à essence sur la fin du parcours, Nacho Cornejo aurait peut-être pu lui aussi rejoindre ses coéquipiers pour compléter un podium 100 % rouge. Encore aurait-il fallu pour cela que Van Beveren et lui parviennent à devancer l'héroïque Hero de Ross Branch. Intraitable, le Botswanais est resté jusqu'au bout un candidat à la victoire. Pourtant privé de ses coéquipiers, disparus les uns après les autres sur chute ou problème mécanique. Branch a mené la première semaine avant de s'incliner face à un Brabec des grands jours. Le Botswanais offre néanmoins au continent africain un podium que ce dernier n'avait plus connu depuis celui d'Alfie Cox en 2005 (3e). Par ailleurs, grâce à Ross Branch, Hero devient le premier constructeur indien à figurer sur le podium du Dakar.

Mauvaise édition en revanche pour la galaxie KTM au sens large. Les frères Benavides, Toby Price et Daniel Sanders n'auront cette année jamais été en mesure de contester la domination des pilotes Honda. Depuis 2020, KTM avait toujours placé l'un des siens sur le podium. Autant dire que le coup est dur. A noter que c'est la première fois depuis 1993 qu'aucun représentant d'un constructeur européen ne figure sur le podium final.

dakar-2024-podium-final

Les réactions :

Ricky Brabec (Monster Energy Honda Team) :
Une victoire, c'est une belle façon de commencer l'année. Cela n'a pas été facile, la course a été serrée. J'ai été soutenu par mon équipe face à Ross, mais la course s'est jouée jusqu'à la fin. La sensation est différente que pour ma première victoire. En 2020 j'avais une avance plus confortable, là moi et Ross sommes restés durant trois jours à quelques secondes, c'était serré. Entre la première et la troisième place il y a quelque chose comme onze minutes, dix minutes en rallye ce n'est pas grand-chose. La différence ? J'ai eu deux bonnes journées où j'ai réussi à attaquer, mais l'étape 11 a été celle de tous les dangers pour moi car je savais que Ross partait derrière moi, il m'a rattrapé après dix-huit minutes, cela a été dur pour moi, mais je suis resté concentré et j'ai réussi à franchir la ligne d'arrivée sans perdre trop de temps. Je suis content pour nous tous, on a fait un super travail durant deux semaines. Le numéro 9 ? Je pense qu'il va devenir mon numéro définitif.
Ross Branch (Hero Motosports Team Rally) :
 Je me sens sur le toit du monde. C'est probablement le rallye le plus dur que j'ai disputé. Surtout parce que Ricky a réalisé une superbe course. Il y a quelques jours il a réussi à faire la différence, mais c'est incroyable d'avoir bataillé comme ça, c'est bon d'être ici, je suis heureux pour l'équipe qui mérite ce résultat, c'est formidable pour une équipe aussi jeune. C'était leur but et je suis chanceux d'avoir profité de tout leur travail. On va rentrer et continuer à développer la moto, mais je suis très content pour eux. Je sais que personnellement j'ai péché dans les herbes à chameaux, spécialement ces derniers jours, je dois rentrer à la maison et travailler sur ce point, c'est juste moi qui ai ce travail à faire. Ricky a été bon tous les jours, il mérite cette victoire, il a été meilleur que moi, mais j'ai douze mois pour me préparer et revenir meilleur l'année prochaine.
Adrien Van Beveren (Monster Energy Honda Team) :
 C'est un peu une délivrance. Je vis pour ça. Je m'entraine physiquement, je roule pour ça, pour tous les jours m'améliorer. Le podium, c'est particulièrement savoureux pour moi après les années précédentes, les accidents, parfois les échecs qui m'ont empêché de monter dessus. Enfin pouvoir monter sur le podium c'est énorme, c'est un pas de plus vers le rêve, cela me donne envie, me montre que le travail peut payer, que tous ces efforts sont enfin récompensés. J'ai été en mesure de gagner, ce n'est pas une troisième place offerte, je me suis battu, je suis allé la chercher jusqu'au dernier moment. La Honda me donne beaucoup de confiance, je suis capable de rouler sur tous les types de terrain. Hier j'étais en bagarre avec Ross dans une spéciale où il n'y avait que de la caillasse donc vraiment je suis fier de mon travail, fier de moi. J'ai peut-être gagné trop d'étapes, les deux autres pilotes ont su rester en retrait pour partir derrière et gagner plus de temps. Je suis souvent parti devant eux, j'ai parfois fait la différence en navigation en ne me perdant pas, mais si on regarde le global je suis parti plus souvent devant. Mais cela fait partie de la course, ce n'est pas une excuse, c'est une explication. Je pense que je ferais différemment si on reprenait le départ de ce Dakar 2024. Parfois je serais moins devant pour partir plus derrière le lendemain. Mais c'est super difficile à contrôler, on donne le meilleur à chaque instant et je pense que c'est un peu une spirale. Au global je suis super content du niveau que j'ai pu exprimer sur la course. Etre bon à l'entrainement, beaucoup y arrive, mais le réaliser en course c'est une autre histoire. Ce podium restera marqué, mais c'est surtout un Dakar où je me suis battu pour la victoire. 


Classement de la 12ème étape du Dakar 2024 :
Vendredi 19 janvier 2024

Pos. N Exp. Pilote-Equipe Équipe Temps Écart Pénalité
1 47
(arg) KEVIN BENAVIDES
RED BULL KTM FACTORY RACING 01h 48' 40''


2 2
(aus) TOBY PRICE
RED BULL KTM FACTORY RACING 01h 49' 40''
+ 00h 01' 00''
3 1
(arg) LUCIANO BENAVIDES
HUSQVARNA FACTORY RACING 01h 49' 54''
+ 00h 01' 14'' 00h 01' 00''
4 42
(fra) ADRIEN VAN BEVEREN
MONSTER ENERGY HONDA TEAM 01h 50' 05''
+ 00h 01' 25''
5 41
(arg) DIEGO GAMALIEL LLANOS
XRAIDS EXPERIENCE 01h 51' 54''
+ 00h 03' 14''
6 16
(fra) ROMAIN DUMONTIER
TEAM DUMONTIER RACING 01h 52' 03''
+ 00h 03' 23''
7 9
(usa) RICKY BRABEC
MONSTER ENERGY HONDA TEAM 01h 52' 11''
+ 00h 03' 31''
8 28
(fra) MATHIEU DOVEZE
BAS WORLD KTM RACING TEAM 01h 52' 16''
+ 00h 03' 36''
9 46
(bwa) ROSS BRANCH
HERO MOTOSPORTS TEAM RALLY 01h 52' 42''
+ 00h 04' 02''
10 18
(zaf) BRADLEY COX
BAS WORLD KTM RACING TEAM 01h 52' 59''
+ 00h 04' 19''

Classement général provisoire Dakar 2024 :
Au 19 janvier 202
4

Pos. N Exp. Pilote-Equipe Équipe Temps Écart Pénalité
1 9
(usa) RICKY BRABEC
MONSTER ENERGY HONDA TEAM 51h 30' 08''

00h 01' 00''
2 46
(bwa) ROSS BRANCH
HERO MOTOSPORTS TEAM RALLY 51h 41' 01''
+ 00h 10' 53'' 00h 01' 00''
3 42
(fra) ADRIEN VAN BEVEREN
MONSTER ENERGY HONDA TEAM 51h 42' 33''
+ 00h 12' 25''
4 47
(arg) KEVIN BENAVIDES
RED BULL KTM FACTORY RACING 52h 08' 56''
+ 00h 38' 48'' 00h 04' 00''
5 2
(aus) TOBY PRICE
RED BULL KTM FACTORY RACING 52h 15' 36''
+ 00h 45' 28''
6 11
(chl) JOSE IGNACIO CORNEJO FLORIMO
MONSTER ENERGY HONDA TEAM 52h 16' 46''
+ 00h 46' 38'' 00h 06' 00''
7 1
(arg) LUCIANO BENAVIDES
HUSQVARNA FACTORY RACING 52h 23' 39''
+ 00h 53' 31'' 00h 16' 00''
8 5
(aus) DANIEL SANDERS
RED BULL GASGAS FACTORY RACING 52h 44' 40''
+ 01h 14' 32''
9 142
(svk) STEFAN SVITKO
SLOVNAFT RALLY TEAM 53h 26' 36''
+ 01h 56' 28''
10 23
(cze) MARTIN MICHEK
ORION - MOTO RACING GROUP 54h 18' 57''
+ 02h 48' 49'' 00h 01' 00''



crédits photos et infos : A.S.O / dakar.com

Suivre l'actualité

Vous voulez en savoir plus sur l’actualité moto, recevez les informations dans votre boite mail.

Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société qui gère le site Motoplanete sur le fondement de votre consentement et sont utilisées pour la gestion de vos alertes. Pour en savoir plus et pour exercer vos droits, consultez notre politique de données personnelles.

Indispensables

La sécurité du pilote et les performances de votre moto sont primordiales. Chez nos partenaires 'Motoblouz' et 'la Bécanerie', vous découvrirez tout ce dont vous avez besoin, de l'équipement aux pièces détachées, pour entretenir votre machine à la perfection.