Motoplanete

ActualitéTour du monde en Honda Monkey 125, le défi d’André Sousa

Tour du monde en Honda Monkey 125, le défi d’André Sousa

À classer dans la catégorie insolite, André Sousa, un portugais de 27 ans, s'est engagé pour un deuxième tour du monde en compagnie de son Honda Monkey 125.

Rebelote pour André Sousa au guidon de son Honda Monkey 125

S'il a commencé à faire parler de lui en 2020, tentant de devenir la première personne à effectuer le tour du monde en mini moto, il faut remonter à 2018 pour faire la connaissance d'André Sousa. Déjà, à cette époque, il inscrivait son nom au Guinness Book des records, en effectuant le tour d'Amérique du Sud le plus rapide en 2018, sur une petite moto. Le Honda Monkey 125 qui l'accompagne est réputé sur le marché pour sa fiabilité, à laquelle se sont ajoutés depuis un nouvel échappement et des feux supplémentaires, pour une sécurité renforcée. Alors, en 2023, cela ne faisait non pas un, mais deux défis relevés avec brio.

Jamais deux sans trois, le 12 janvier dernier, à Barcelos au Portugal, il invitait tous ceux qui le souhaitaient à l'accompagner jusqu'à la frontière espagnole. Pour un temps défini ou presque. Engagé dans une nouvelle aventure folle, le Portugais prévient : "L'autre [tour du monde], j'avais prévu de l'effectuer en deux ans. Cela m'a pris mille jours."*

Un itinéraire plus ou moins modulable 

Oui, car le scénario est parfois contraire aux attentes. Pas de bol, la pandémie mondiale est venue se mêler à son premier voyage : "J'allais en Asie et tout d'un coup, j'ai dû me retrouver en Amérique du Nord. Je ne savais plus rien, à commencer par les chauffeurs de transport chargés de la moto."

Pour autant, il se doit de tout planifier en amont. De sorte à se faire surprendre le moins possible, dans un quotidien déjà imprévisible. Ses journées passent au rythme des changements de braquet. Et quand il ne roule pas, c'est une autre histoire :

Si je dois camper, je dois monter la tente. Le lendemain, je me réveille, je dois tout mettre sur la moto et reprendre la route. Je m'y consacre à 100 %. Je vis les meilleurs jours de ma vie et les pires. Il y a des endroits incroyables dans le monde, d'autres qui ne sont pas aussi agréables et vous souffrez.

Évidemment, tout n'est pas parfait, mais André était conscient des défis qui l'attendaient. Il n'aura d'ailleurs pas mis long feu avant de repartir à l'aventure, et ce, malgré un accident causé par un semi-remorque qui l'a percuté par l'arrière, le contraignant à interrompre son précédent périple.

Honda Monkey 125 accident route
Le Honda Monkey couché au bord de la route, des images qu'on n'aime pas voir...

Alors, pourquoi avoir opté pour ce changement de paradigme, en 2020 ? Pour les gens. Des compagnons de voyage. "Je voyage pour des expériences" affirme-t-il. Des invitations à boire un coup, ce n'est a priori pas ce qui manque. Avec modération, évidemment, ça ne se refuse pas. "Ces gens qui m'accueillent veulent connaître les histoires, ils veulent m'inviter à boire une bière, manger et socialiser". Puis quand il s'arrête à la pompe à essence, sa plaque d'immatriculation portugaise intrigue forcément.

Malgré les longues heures et le temps imprévisible, nul doute qu'il n'échangerait son mode de vie nomade pour rien au monde. Le sentiment de liberté que procure la moto dans des panoramas grandioses, combiné à la richesse des cultures, lui ont ouvert certaines portes. Récemment, c'est le club de football brésilien de Palmeiras qui l'accueillait d'un maillot floqué du numéro 27.

Quelles sont les prochaines étapes du parcours ?

Le 27 mars dernier, après deux mois d'aventure et déjà huit pays parcourus, il atteignait la ville la plus méridionale du monde : Ushuaïa, en Argentine. Non loin, à 40 000 km au nord, l'Alaska le guette. Cela prendra un an, un an et demi, selon lui. Et lorsqu'il se projette davantage encore, il est question de l'Australie, l'Asie, l'Afrique, puis l'Europe. Le Portugais ne se fixe pas de limites : "Peut-être qu'on augmentera un peu plus." Ça prendra le temps qu'il faut ; tant que le "petit singe" de Honda tourne à plein régime, tout ira bien.

Pour se tenir informé de ce qu'il qualifie -à raison- d'épopée épique, André Sousa documente toute sa vie, tant bien que mal : "Souvent là où je campe, il n'y a même pas Internet." Et quand c'est bien, c'est sur les réseaux, au pseudo Ride That Monkey.

Propos tirés d'une de ses dernières vidéos Youtube*

Crédits photo : André Sousa Ride That Monkey

Suivre l'actualité

Vous voulez en savoir plus sur l’actualité moto, recevez les informations dans votre boite mail.

Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société qui gère le site Motoplanete sur le fondement de votre consentement et sont utilisées pour la gestion de vos alertes. Pour en savoir plus et pour exercer vos droits, consultez notre politique de données personnelles.

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez nos partenaires Motoblouz et la Bécanerie, avec des milliers de références disponibles.

Question du jour

Quelle moto apparait dans le premier "Retour vers le futur" (1985) ?