Motoplanete

ActualitéJO Paris 2024 : Ducati et Lavillenie unissent leurs forces

JO Paris 2024 : Ducati et Lavillenie unissent leurs forces

En plein rush pour concourir à ses 4ᵉˢ Jeux Olympiques, Renaud Lavillenie s'entoure de Ducati, auprès de qui il devient ambassadeur. Alors, ce n'est certainement pas ce qui le préoccupe en ce moment, mais cette alliance est la continuité d'une histoire avec la moto qui a débuté il y a plus de 10 ans...

La moto pour s'aérer l'esprit

Le perchiste ne place sûrement pas sa discipline et la moto à la même hauteur dimportance en ce moment et pour cause, le champion olympique aux Jeux de Londres en 2012 vise toujours une participation aux Jeux de Paris. Cela n'empêche pas Renaud Lavillenie de s'adonner, durant son temps libre, à son autre passion : les sports mécaniques.

S'il s'autorise régulièrement un pas de côté vis-à-vis de la perche pour prendre la moto, le choix n'est pas anodin ; ces deux disciplines nécessitant une concentration intense partagent plusieurs principes physiques. Les athlètes et les pilotes doivent comprendre et utiliser les forces de la gravité, de l'élan, et de l'aérodynamisme pour optimiser leur performance.

Présent pour la remise des "Trophées de la moto", il y a peu, il faut remonter à plus d'une décennie pour voir le lien se faire entre Renaud Lavillenie et le monde de la moto. D'abord en 2011, en tant que chronométreur aux 24 Heures Motos, puis en 2012, lorsqu'il est invité par l'Automobile Club de l'Ouest à donner le départ de la 35ᵉ édition. L'esprit compétitif prendra le dessus un an plus tard, en figurant déjà sur la liste des engagés en tant que pilote de réserve-initialement- de la Suzuki #63 du Team AZ Motos alignée en catégorie Superstock.

Lavillenie-24H-Mans-Motos-2013
Renaud Lavillenie, champion olympique un an plus tôt, était sur la
piste pour les 24 heures Motos 2013.

Finalement, il sera titularisé à la place de Philippe Monneret, déjà vainqueur des 24 Heures Motos 1991 avec Kawasaki. C'est à ce moment qu'il déclare :

Renaud Lavillenie, pilote aux 24 Heures Motos du Mans en 2013
Je suis là parce que je recherche du plaisir et des sensations sur la moto. Ça me permet de me libérer [du saut à la perche], de changer d'air et de partager des moments extraordinaires durant une semaine avec mon équipe.

Alors qu'il considérait que "franchir la ligne d'arrivée serait un exploit", son équipe et lui terminent finalement à la 25ᵉ position.

Après KTM, Renaud Lavillenie devient ambassadeur de la marque Ducati

Dans la continuité de ces épreuves, en 2015, le sportif devient ambassadeur pour KTM et prend possession d'une 1290 Super Duke R pour ses trajets quotidiens. Depuis, Lavillenie a, à maintes reprises, signifié sa tentation pour les disciplines de sport auto-moto et ne réfute pas une après-carrière dans cette branche.

Plus loin, plus haut, plus fort ! Le #DiavelV4 prend de la hauteur avec son nouvel ambassadeur Renaud Lavillenie. Une...

Publiée par Ducati sur Vendredi 3 mai 2024

Sa passion est alors connue de tous, et comme l'actualité s'y prête bien, Ducati lui adresse une invitation de marque. L'athlète devient alors ambassadeur de la Diavel V4, titrée "Best of the Best" dans la catégorie "Product Design" aux Red Dot Awards 2024. La collaboration a été lancée avec l'événement "We Ride As One", le 4 mai, réunissant les Ducatistes du monde entier.

Ducati aux Jeux Olympiques avec Renaud Lavillenie ?

À l'avenir, Renaud Lavillenie pourrait se laisser tenter par les 24 Heures du Mans automobile, cette fois. Selon les prochains résultats sur le sautoir, il se pourrait que cela arrivé plus rapidement que prévu. En effet, pour les passionnés de sports en général, l'actualité Jeux Olympiques va progressivement prendre le pas sur le reste. Et à plus d'un mois de l'échéance, Renaud Lavillenie, Kévin Mayer ou encore Teddy Tamgho se retrouvent dans le même cas de figure : ils doivent encore passer les minimas olympiques afin d'obtenir un ticket pour Paris 2024.

Un énième défi pour l'Auvergnat qui n'a plus dépassé ni même atteint les fatidiques 5,82 m depuis bientôt deux ans. C'était aux Mondiaux d'Eugene (États-Unis). Pour sa rentrée, le 22 mai chez lui à Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, l'ancien recordman du monde (6,16 m en 2014) avait échoué à trois reprises à 5,35 m. Loin des standards auxquels il nous a habitués dans le passé.

Le processus est long, mais pas question d'abandonner si près de l'objectif. D'autant que ces dernières semaines, le désigné chevalier de la Légion d'honneur en 2014 retrouve de la constance (5,70 m après trois essais ce week-end au meeting de Pierre-Bénite). En pleine convalescence après son opération au tendon de l'ischio-jambier, il assurait : "J'ai toujours sauté pour moi, pas pour faire plaisir aux autres ou pour gagner. Et après, j'ai eu la chance que tout se combine, d'y ajouter les victoires."  En cas d'échec ce week-end au Bourget, il ne lui resterait que deux tentatives, fixées dans sa programmation initiale. Mais pour l'heure, hors de question d'y penser.

Ainsi, il faudra attendre encore un peu pour affirmer que Renaud Lavillenie et par ce biais, Ducati, sera aux Jeux Olympiques de Paris. La fête du sport se tiendra du vendredi 26 juillet au dimanche 11 août 2024.

Suivre l'actualité

Vous voulez en savoir plus sur l’actualité moto, recevez les informations dans votre boite mail.

Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société qui gère le site Motoplanete sur le fondement de votre consentement et sont utilisées pour la gestion de vos alertes. Pour en savoir plus et pour exercer vos droits, consultez notre politique de données personnelles.

Indispensables

La sécurité du pilote et les performances de votre moto sont primordiales. Chez nos partenaires 'Motoblouz' et 'la Bécanerie', vous découvrirez tout ce dont vous avez besoin, de l'équipement aux pièces détachées, pour entretenir votre machine à la perfection.

Question du jour

Que se passe t'il à Sturgis (Dakota - USA) chaque été ?