Motoplanete

ActualitéNouveau décret sur les rodéos urbains : tolérance zéro

Nouveau décret sur les rodéos urbains : tolérance zéro

Voilà une nouvelle passée inaperçue, le 12 juin dernier, alors que la France peine à les contenir, un décret est entré en vigueur, renforçant les mesures contre les rodéos urbains.

Qu'est-ce qu'un rodéo urbain à moto ?

Le rodéo urbain, également appelé rodéo motorisé, bike life ou cross bitume, est une activité consistant à utiliser des deux-roues motorisés, comme des motocross, des quads ou des scooters afin de réaliser des figures acrobatiques à grande vitesse. Originaire des quartiers populaires de grandes villes, ce phénomène en expansion attire parfois plusieurs centaines de spectateurs.

Un art pour certains, un fléau pour d'autres...

Pour ses adeptes, le rodéo urbain est une forme d'art, une manière de faire vivre la commune. Un moyen de s'évader après la découverte d'un nouveau spot, aussi. Cependant, pour les habitants et les autorités, il représente un véritable fléau. Les rodéos urbains s'avèrent être une source de nuisances sonores considérables, d'une part.

De surcroît, les participants, souvent jeunes et parfois mineurs, mettent en danger leur propre vie, par choix, mais pas seulement... Cette activité, pratiquée selon différents niveaux de compétence, a déjà coûté la vie à plusieurs personnes qui se trouvaient, un jour, au mauvais endroit.

Rodéos sauvages : une lutte de longue haleine

motards-deux-roues-rodéos-urbainsDe nouvelles règles pour tenter d'éradiquer les rodéos urbains, en juin 2024.

Comme il faut remonter à plusieurs décennies pour assister aux prémices, la lutte contre les rodéos urbains n'est pas nouvelle. Les nuisances sonores et les dangers associés à ces rodéos ont poussé les riverains à saisir diverses instances, y compris le Défenseur des droits et le Ministère de l'Intérieur. En 2012, l'État a même été condamné à verser des dommages et intérêts pour inaction face à ce phénomène.

Depuis, la loi n 2018-701 du 3 août 2018 a renforcé les sanctions contre ces pratiques, avant qu'en avril 2023, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, ne fasse de la lutte contre les rodéos urbains une priorité. En demandant à ses services plus de contrôles, de saisies et d'utilisation de la vidéosurveillance, le plan de lutte contre les rodéos urbains du 7 avril 2023 a déjà posé les bases d'un durcissement des sanctions. Le décret n 2024-528, entré en vigueur le 12 juin 2024, va encore plus loin.

Toute manœuvre acrobatique sur une voie ouverte à la circulation publique est désormais passible d'une contravention de 3ᵉ classe, avec à la clé, une amende forfaitaire de 68 € et la perte de deux points sur le permis de conduire. Plus encore, l'auteur de l'infraction s'expose à une suspension de permis pouvant aller jusqu'à trois ans et devra, à ses frais, suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Une mesure moins radicale que ce qui se fait outre-Manche (et heureusement).

En conclusion, les figures comme le wheeling et le stunt seront sévèrement réprimées. Ce décret constitue une étape supplémentaire dans la lutte contre les rodéos urbains, un défi majeur pour les autorités et certainement une once d'espoir pour les habitants exaspérés par cette spirale infernale.

Suivre l'actualité

Vous voulez en savoir plus sur l’actualité moto, recevez les informations dans votre boite mail.

Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société qui gère le site Motoplanete sur le fondement de votre consentement et sont utilisées pour la gestion de vos alertes. Pour en savoir plus et pour exercer vos droits, consultez notre politique de données personnelles.

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez nos partenaires Motoblouz et la Bécanerie, avec des milliers de références disponibles.

Question du jour

"Je n'ai besoin de personne en Harley Davidson ". Cette chanson culte fut chantée par Brigitte Bardot et écrite par... ?