Motoplanete

ActualitéThierry Bethys rafle la mise a l'étape 4 du rallye du Maroc.

Thierry Bethys rafle la mise a l'étape 4 du rallye du Maroc.

Logo_AMV-shamrock.gifETAPE 4 : « CHACAL »
Transfert : 54 km - Spéciale : 408 km en deux boucles - Transfert : 54 km

AMV Shamrock - Rallye du Maroc (21-27 septembre 2008)

           C’est au terme d’une quatrième étape très difficile, où navigation rimait avec détermination, que Thierry Bethys commet le hold-up du jour et se propulse en tête de l’AMV Shamrock-Rallye du Maroc en reprenant un peu moins d’une heure à David Frétigné, empêtré dans de multiples erreurs de navigation. Ce fut la journée des Honda puisque Bruno da Costa remporte l’étape et du même coup remonte à la troisième place du général. Harite Gabari poursuit sur sa lancée en remportant le scratch de la première boucle. Michel Marchini perd lui aussi beaucoup de temps sur ce véritable jeu de pistes. En auto, Schlesser continue de mettre sous pression le Russe Novitskiy et lui arrache encore quelques minutes aujourd’hui. L’écart n’est plus que de 3 minutes et 30 secondes ! Elisabete Jacinto, attache de suspension cassée, a encore vécu une étape mouvementée. Vincent Albira en quad et Laurent Renault en Enduro Cup tiennent la cadence en tête de leur catégorie respective.

amv-shamrock-etape-4a.jpg 

           Les « ténors » perdent la boussole …

           Aujourd’hui, il fallait savoir changer de rythme sans perdre la boussole… Sur des enchaînements de hors-piste, pistes roulantes, pistes très sinueuses, grands plateaux, montées, descentes, passages techniques, tôle ondulée, fesh-fesh, petites dunes à contourner ou franchir, l’élément déterminant fut la navigation … A ce petit jeu, il fallait savoir perdre du temps pour mieux en gagner ensuite, et suivre à la lettre son road-book car couper ne signifiait pas forcément jouer …
 

           Journée Honda : Da Costa empoche l’étape et Bethys s’impose au général…

           Pour David Frétigné et Michel Marchini, les jours se suivent …mais ne se ressemblent pas ! Les deux pilotes Yamaha ont connu une journée noire. Problèmes de navigation, tours et détours et au total l’addition est salée : un peu moins d’une heure de retard pour Frétigné et Marchini. Thierry Bethys, tout comme depuis le début de ce rallye s’est appliqué à faire sa trace et s’est enfin fait confiance. Coup de poker réussi, puisqu’il prend ce soir la tête du général devant David Frétigné et Bruno Da Costa qui signe aujourd’hui la première victoire d’étape de sa carrière. Les deux pilotes Honda ont enfoncé le clou. Michel Marchini se retrouve à 1h14 de Bethys, mêmes erreurs et même punition que pour Frétigné. Trop loin au classement pour inquiéter les leaders (5ème), Harite Gabari s’est encore fait remarquer en remportant le scratch de la première boucle. Ce pilote Marocain déterminé et rapide continue de surprendre. Sébastien Coët (4ème de l’étape) et Michaël Pisano (5ème) sont au terme de ce 4ème jour respectivement 6ème et 7ème au général.
A noter, la jolie performance de Virginie Prémat qui s’accroche chaque jour et fait ses armes sur les pistes africaines. Beaucoup de motivation et de courage chez cette féminine qui pointe à la 16ème place du classement général.

amv-shamrock-etape-4b.jpg
 

           Schlesser insiste et Novitskiy résiste …

           Une fois encore Jean-Louis Schlesser a joué au chat et à la souris avec le leader du général, Leonid Novitskiy. Scénario identique à celui d’hier, le Russe remporte la première boucle et le Français grignote encore quelques minutes sur la deuxième. Au général, les positions sont inchangées, mais Jean-Louis Schlesser réduit encore l’écart. A deux jours de l’arrivée la pression monte… Ronan Chabot a lui aussi souffert sur cette étape éprouvante, en testant ses amortisseurs, des réglages trop souples ne lui ont pas facilité les choses.
Tout comme bon nombre de concurrents, Régis Delahaye s’est lui aussi perdu en début de spéciale. Crevaison, système de gonflage arraché et jardinage n’ont pas empêché de se classer 3ème de l’étape. Jean-Noël Julien se maintient à la 4ème place du général après avoir eu un peu chaud, relais de ventilateur brûlé dans le premier tour. Etienne Smulevici a eu aujourd’hui tout loisir de tester les progrès de son navigateur, qui finalement ne s’en est pas trop mal sorti. Enfin, le Bowler de Guillaume Balloy, 6ème du général réalise un très joli 5ème chrono sur la deuxième boucle. Constance et fiabilité de l’équipage et de la machine.
Elisabete Jacinto, malchanceuse, a cassé une attache de suspension, et ne sait pas si elle pourra repartir demain. Si la Portugaise ne parvient pas à trouver une pièce de remplacement, le rallye s’arrêtera là pour elle, laissant le champ libre à Richard Bouey en catégorie camion.
 

           Un petit tour…et puis s’en vont !

           Ce ne fut pas le jour des SSV… Frédéric Alard, triangle de suspension cassé hier à 40km de l’arrivée de la 2ème boucle, n’a pas eu plus de chance aujourd’hui. Sur la liaison, à 5 km du départ, panne moteur. En fait, après avoir cherché la cause de ses malheurs, empêchant son Dazon de prendre le départ, ce n’était qu’un simple petit fil dénudé qui faisait masse…
Pas plus de chance pour le Polaris de Samuel Lecomte dont le moteur était en passe de rendre l’âme. Enfin, Alain Fricker a pris ce matin le départ de la première boucle. Un peu d’échauffement au sein de l’équipage, mais tout est rentré dans l’ordre.

amv-shamrock-etape-4c.jpg

Demain ce sera le jour du « fennec » avec une étape couleur sable et 202 kilomètres de secteur chronométré.

Retrouvez toutes les informations sur www.npo.fr
 

           PAROLES DE PILOTES…
 

Thierry BETHYS – HONDA – 1er du général moto« Ce matin, tout s’est passé de façon correcte. Je me suis un peu perdu et je me suis retrouvé seul au km 110. J’ai décidé de me faire confiance et je suis arrivé en empruntant la bonne trace. Cet après-midi, les choses se sont compliquées. Alors que je pensais suivre David, j’étais en fait derrière Michel Marchini. Après 28 km dans la mauvaise direction, j’ai décidé de faire demi-tour. En arrivant au CP 1 j’étais un peu perturbé et fou de rage de ne pas m’être écouté dès le début… mais personne derrière moi… J’ai continué à rouler en me fiant à ma navigation et cela a payé. J’ai quand même eu chaud car à 2 km de l’arrivée, il ne me restait plus que très peu de carburant. C’est une belle journée pour les Honda 450. Bruno Da Costa remporte l’étape et je prends la tête du général. Les courses ne sont jamais gagnées à l’avance.»
 

David FRETIGNE – YAMAHA – 2ème du général moto« Cette étape était un jeu de pistes incroyable. Dès ce matin, je me suis perdu 3 ou 4 fois. Les pistes sont souvent à seulement 30 mètres d’intervalle. A mi-parcours, Michel s’est écarté et je ne l’ai plus vu. La deuxième boucle fut encore pire. Si jusque-là je n’avais pas commis trop d’erreurs, aujourd’hui ce fut la journée des boulettes. Jardinage grand format ! J’ai fait cet après-midi des erreurs à des endroits où j’étais passé sans problème ce matin…C’est la course !»

amv-shamrock-etape-4d.jpg
 

Bruno DA COSTA – HONDA – 3ème du général moto
« La journée était redoutable… La spéciale était très rapide et il était excessivement facile de se perdre. Ce matin, j’ai suivi David pendant la moitié de la spéciale en surveillant les dangers. Je me suis efforcé d’être attentif au maximum. Sur la deuxième boucle, je suis parti gentiment sur les 10 premiers kilomètres. Je suis resté rivé au road-book car il y avait beaucoup de traces de la première boucle. Harite me suivait au début et je l’ai lâché au km 80. Ensuite, j’ai navigué seul et je suis arrivé le premier à ma grande surprise ! J’ai parfaitement écouté les conseils de Thierry en matière de navigation et cela a marché. C’est ma première victoire d’étape ! Je n’y pensais même pas en arrivant sur ce rallye…»
 

Michel MARCHINI – YAMAHA – 4ème du général moto
«Des erreurs de débutant toute la journée et beaucoup de temps perdu…C’est incompréhensible ! Ce matin quand la galère a commencé j’avais environ 5 minutes d’avance sur tout le monde. J’ai dû faire 150 km de trop aujourd’hui. Il y a des jours comme ça où il vaudrait mieux rester à la maison… »
 

Harite GABARI – YAMAHA – 5ème du général moto« Avant tout, un grand merci à Franck Helbert qui m’a dépanné hier soir en me prêtant une jante. Sans lui, je ne pouvais pas partir ce matin. Je fais le scratch du premier tour et cet après-midi, comme tout le monde, j’ai jardiné un peu. J’ai suivi Bruno, mais au CP 2, je l’ai perdu…C’est quand même une bonne journée. Je suis juste un peu déçu d’avoir loupé la victoire d’étape pour quelques secondes. Je me suis préparé avec un vieux road-book du rallye de l’Atlas…et finalement, ce n’était pas si mal !»
 

Sébastien COËT – KTM – 6ème du général moto« Quel exercice de navigation aujourd’hui ! Je suis resté très concentré et régulier en essayant de ne pas rouler trop vite. Du coup, je n’ai pas trop fait d’erreurs. Au 2ème tour, j’ai augmenté la cadence et je décroche le 3ème temps ! Pas si mauvaise que cela la journée…»
 

Michaël PISANO – YAMAHA – 7ème du général moto
« Physiquement, ce fut très éprouvant. Il faisait très chaud, et le fesh-fesh était très piégeux. C’est peut-être la plus dure des étapes africaines que j’ai effectué dans ma jeune carrière. Il y avait un nombre de traces incalculable et il était primordial de rester très concentré. Ce matin, pour me sortir de ce calvaire, c’est en voyant la voiture de Jean-Louis Schlesser que j’ai pu trouver la solution. C’était vraiment une étape difficile. Je crois bien que ce n’est pas mon rallye…depuis le début c’est une vraie galère. »

amv-shamrock-etape-4e.jpg
 

Christophe BLONDEAU – YAMAHA – 20ème du général
« La navigation était horrible…j’ai pas mal souffert aujourd’hui. En plus, ma cheville m’handicape beaucoup pour tenir la moto. Si je tombe, la remettre sur ses roues est un enfer. Je m’accroche. »
 

Vincent ALBIRA – YAMAHA – 1er catégorie Quad
«Mes douleurs lombaires se sont calmées, mais entre la navigation et la piste, c’était très chaud…Une vraie grosse spéciale éprouvante hier et aujourd’hui, c’est encore pire ! En début de boucle, j’ai eu quelques soucis pour me repérer et ce sont des voitures qui m’ont aidé. Comme je suis un peu juste en essence, je lève un peu le pied. Sur des journées comme celle-ci, on apprend beaucoup… »
 

Laurent RENAULT – YAMAHA – 1er catégorie Enduro Cup« C’était une très belle étape. Je me suis offert deux belles séances de jardinage et finalement j’ai suivi Jean-Paul Higy. Grâce à son expérience, nous sommes arrivés à bon port.»
 

Leonid NOVITSKIY – BMW X3 – 1er du général auto
« Deux crevaisons aujourd’hui, une ce matin et une cet après-midi… nous sommes toujours devant au général et c’est à Jean-Louis Schlesser de venir nous chercher.»
 

Jean-Louis SCHLESSER – Buggy Schlesser – 2ème du général auto
«Ce matin, chassé-croisé avec le Russe… Il nous a repris sur le plateau, pas moyen de le décrocher. En plus, nous avons crevé. Comme hier, cet après-midi, après l’avoir passé, il nous a suivi. Grâce à une petite ruse, nous avons réussi à le décramponner… Encore un peu de temps de grignoté et nous sommes à présent à 3’30’’. »
 

Ronan CHABOT – Toyota Land Cruiser – 3ème du général auto – 1er T2
«Nous avons effectué un réglage trop souple et l’amortisseur a lâché. Les 20 derniers kilomètres ce matin furent incroyables. Parcours costaud, sacré spéciale ! Aujourd’hui, ce n’était pas les vacances, il fallait se frotter les mains pour arriver au bout…»
 

Jean-Noël JULIEN – Buggy Mégane – 4ème du général auto
« J’ai voulu rattraper Schlesser dans la deuxième partie, et j’ai crevé deux fois en attaquant un peu trop. La voiture marche à merveille. »

Suivre l'actualité

Vous voulez en savoir plus sur l’actualité moto, recevez les informations dans votre boite mail.

Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société qui gère le site Motoplanete sur le fondement de votre consentement et sont utilisées pour la gestion de vos alertes. Pour en savoir plus et pour exercer vos droits, consultez notre politique de données personnelles.

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez nos partenaires Motoblouz et la Bécanerie, avec des milliers de références disponibles.

Question du jour

La marque de pneus Metzeler appartient à ....?

La marque de pneus Metzeler appartient à ....?