Motoplanete

ActualitéRetour en Afrique du Sud pour le Superbike.

Retour en Afrique du Sud pour le Superbike.

Retour en Afrique du Sud pour le Superbike.

         Le championnat du monde Superbike n'avait plus mis les roues en Afrique du Sud depuis 2002. Colin Edwards y avait alors remporté la pole position en 1'41.321 et Troy Bayliss y avait signé un magnifique doublé en course. Une semaine après la course de Monza, Kyalami reçoit donc les pilotes du Superbike. En tous les cas, les rescapés car les pilotes titulaires seront nombreux à être absent pour cause de blessure. A commencer par Max Neukirchner (Suzuki Alstare) victime d'une fracture au fémur et opéré en Italie dans la nuit de dimanche à lundi. C'est Fonsi Nieto (Suzuki Alstare) qui sera chargé de le remplacer en Afrique du Sud. Brendan Roberts (Guandalini Racing) lui aussi blessé au fémur ne sera pas présent à Kyalami, tout comme Troy Corser (BMW Motorrad Motorsport) victime d'une double chute en course en Italie et Makoto Tamada (Kawasaki World Superbike Racing Team) dont le poignet est fracturé.

         Reste malgré tout, les ténors de la lutte en tête. Ténors qui ont particulièrement brillé sur la piste sud-africaine fin décembre 2008 lors des essais officiels qui s'y sont déroulés. Auteur du meilleur chrono à l'époque, on retrouve Michel Fabrizio (Ducati Xerox) qui s'est particulièrement illustré le week-end dernier à Monza. Pour sa première apparition officielle au guidon de la nouvelle R1 2009, Ben Spies (Yamaha World Superbike) avait fait le deuxième meilleur chrono au terme des trois jours de test, suivi de près par un certain Noriyuki Haga (Ducati Xerox). Une fois encore, la course de Kyalami risque d'être particulièrement intense. D'autant que l'on pourrait aussi assister au retour des Honda. Jonathan Rea (HANNspree Ten Kate Honda) avait fait le cinquième meilleur chrono en pneu qualificatif à l'époque et tester de nombreuses solutions techniques sur sa Honda officielle. Max Biaggi (Aprilia Racing) et Shinya Nakano (Aprilia Racing) avaient connu de nombreux soucis techniques qui ne leur avaient pas permis de profiter au maximum de ces trois jours d'essais.

Retour en Afrique du Sud pour le Superbike.

         Quant à Régis Laconi (DFX Corse), comme de nombreux teams privés, il n'avait pas fait le déplacement pour ces tests pour des raisons évidentes de budget. Le Français risque de perdre un peu de temps les deux premiers jours à trouver les bons réglages de sa machine. A moins que le team Ducati officiel donne un petit coup de pouce à la structure DFX.

         Championnat du monde Supersport

         Au regard de la très grande forme actuelle de l'Anglais Cal Crutchlow (Yamaha World Supersport Team) qui enchaîne les succès au guidon de sa Yamaha officielle, on se dit qu'il sera bien le favoris de la course de Kyalami. Mais attention toutefois à la concurrence qui se fait toujours très pressante en catégorie Supersport. A commencer par le jeune Espagnol Joan Lascorz (Kawasaki motocard.com) qui n'a absolument pas froid aux yeux et qui vient de terminer sur le podium des deux dernières courses. Même s'il était un peu déçu à l'arrivée de l'épreuve de Monza qu'il termine en troisième position, la détermination de Fabien Foret (Yamaha World Supersport Team) reste intacte. Le Français coure toujours après son premier succès cette saison et il fera tout pour coiffer les lauriers à Kyalami. Il faudra évidemment compter avec l'attaque d'Eugene Laverty (Honda Parkalgar), mais aussi avec la présence des deux Honda Ten Kate de Andrew Pitt (Honda Ten Kate Racing) et de Kenan Sofuoglu (Honda Ten Kate Racing). Quant à Matthieu Lagrive (Honda Althea Racing), il est déterminé à concrétiser ses performances qui l'autorisent à intégrer le top cinq, voire à lutter pour une place sur le podium.

Crédits infos et images : http://www.worldsbk.com/

Suivre l'actualité

Vous voulez en savoir plus sur l’actualité moto, recevez les informations dans votre boite mail.

Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société qui gère le site Motoplanete sur le fondement de votre consentement et sont utilisées pour la gestion de vos alertes. Pour en savoir plus et pour exercer vos droits, consultez notre politique de données personnelles.

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez nos partenaires Motoblouz et la Bécanerie, avec des milliers de références disponibles.

Question du jour

Avant la généralisation du démarreur électrique, quel était (et existe toujours) le principal moyen de faire "craquer" une moto ?