Motoplanete
À la une des Actualités

Expérimentation de la circulation inter-files, un premier pas mais aussi des questions.

Expérimentation de la circulation inter-files, un premier pas mais aussi des questions.

   Vendredi 15 janvier, Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, convoquait la presse pour un atelier sur l’expérimentation de la circulation inter-files, dans une salle du ministère de l’Intérieur.

   Les politiques prennent donc enfin acte d’une pratique vieille de 30 ans qui concerne 98% des 2 roues, et tentent de sortir de l’hypocrisie qui l’entourait, notamment au niveau de la formation.

   Dès la première planche de la présentation le ton est donné, cette expérimentation n’est pas une légalisation de l’inter-files. Cette phrase sera répétée tout au long de la conférence, en gros la sécurité routière ne compte pas accepter la situation actuelle, où chacun roule selon ses propres règles en les imposant aux autres, mais bien dicter la « bonne pratique ».

   L’expérimentation débutera le 1er février prochain pour une durée de 4 ans dans 11 départements, la Gironde, le Rhône, les Bouches du Rhône et la région parisienne et concerne les deux et trois roues motorisés dont la largeur ne dépasse pas 1 mètre.

   Les conditions de la circulation inter-files autorisée sont :

  • Circuler sur une route à 2 chaussées séparées par un terre-plein central, et dotées d’au moins 2 voies chacune, où la vitesse limite est d’au moins 70km/h
  • Circuler entre les deux voies les plus à gauche à moins de 50km/h, cette limitation étant réduite arbitrairement en fonction des conditions de circulation.
  • Qu’aucune des voies de circulation ne soit en travaux ou couverte de neige ou de verglas
  • Ne pas dépasser un autre usager en inter-files
  • S’assurer que l’espace entre les voitures est suffisant et donc ne pas forcer le passage

   Comparé ce qui se pratique actuellement c’est peu, mais ce sont, selon la sécurité routière, les conditions qui permettent le meilleur compromis entre mobilité et sécurité des 2 roues. On imagine mal les politiques cautionner des vitesses plus élevées vues les conséquences sur la gravité des accidents. Mais on peut regretter le peu de routes concernées par le décret et notamment que rien ne soit fait pour la circulation en ville.

 

   Et pour ceux qui ne respectent pas ces règles ?

   Qui dit règles dit forcément… sanctions pour ceux qui ne s’y plient pas. De ce côté-là rien de très nouveau en dehors de l’excès de vitesse en inter-files, tout le reste est déjà dans le code de la route. Il faut préciser que la circulation en inter-files dans le cadre de l’expérimentation n’est pas considérée comme un dépassement (CF décret) et que l’amende de dépassement par la droite ne s’y applique donc pas.

Expérimentation de la circulation inter-files, un premier pas mais aussi des questions.

Bien sûr on peut se demander si les deux roues qui continuent de pratiquer l’inter-files « illégale » seront plus souvent sanctionnés qu’auparavant mais plutôt que de spéculer attendons de voir car les verbaliser dans ces conditions reste particulièrement difficile, tout comme le contrôle de la vitesse entre les files. D’ailleurs c’est une des grosses incompréhension de ce dossier, le décret ne donnant pas de vitesse maximale à adopter par rapport aux files de voiture (comme en Belgique où le différentiel de vitesse entre les deux roues et les voitures ne doit pas dépasser 20km/h) c’est aux agents de juger ce qu’est une « vitesse excessive eu égard des circonstances ».

 

   LA vraie nouveauté : la formation

   Le gros point positif de la reconnaissance de la pratique de l’inter-files est qu’elle va être enseignée dans les écoles de conduite, auto et moto, afin d’y sensibiliser tous les conducteurs. On sort enfin du raisonnement hypocrite « c’est illégal donc on en parle pas ». C’est d’ailleurs un des points que soulignait la FFMC en fin d’année dernière.

   Pour le moment seuls des dépliants seront distribués dans les écoles de conduite afin de sensibiliser tout le monde aux nouvelles règles mais un ajout de questions au passage du code est prévu et, dans l’avenir, un véritable enseignement de la conduite inter-files pour les jeunes motards.

Le dépliant pour les automobilistes

Expérimentation de la circulation inter-files, un premier pas mais aussi des questions.

Expérimentation de la circulation inter-files, un premier pas mais aussi des questions.

Expérimentation de la circulation inter-files, un premier pas mais aussi des questions.

Expérimentation de la circulation inter-files, un premier pas mais aussi des questions.

 

Celui pour les 2 roues

Expérimentation de la circulation inter-files, un premier pas mais aussi des questions.Expérimentation de la circulation inter-files, un premier pas mais aussi des questions.

Expérimentation de la circulation inter-files, un premier pas mais aussi des questions.

 

   Et maintenant ?

   L’expérimentation commence le 1er Février pour une durée prévue de 4 ans, avec une possible prolongation d’un an, durant lesquels des études seront réalisées sur les zones concernées (analyses vidéos, enquêtes auprès des usagers), le but étant de vérifier le changement ou non des comportements sur les routes. La raison donnée pour la durée de 4 ans est que c’est le temps qu’il faut pour recueillir des données exploitables.

   Des rapports annuels seront transmis à la DSR, mais la seule réponse concernant la communication avec la presse a été « si ça se passe mal vous le saurez très vite », et dans ce cas tout peut être interrompu par un simple décret.

   D’ici là on peut se poser plusieurs questions car si, en théorie, c’est une avancée, la pratique pourrait réserver de mauvaises surprises.

   Est-ce qu’il y aura plus de contrôles pour sanctionner ceux qui ne respectent pas les règles posées par l’expérimentation ?

   De nouveaux moyens pour contrôler cette nouvelle file ?

   Que se passera t-il vraiment dans 4 ans ?

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire Motoblouz, avec des milliers de références disponibles.
Dernières actus