Se connecter
Actualité ACCUEIL > ACTUALITé
Les infos sur le châssis Softail 2018.

Les infos sur le châssis Softail 2018.

Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

Harley-Davidson a donné un sacré coup de pied dans son catalogue avec l'arrivée d'un châssis Softail largement remanié. Détails et infos sur cette partie-cycle et ses aboutissements.

          Après l'apparition de son nouveau moteur, le Milwaukee Eight, Harley continue sa modernisation en changeant en profondeur le cadre de certains modèles de la gamme. Mais tout d'abord, un petit rappel :

          D'abord, un peu d'histoire :

          En fait, le gros de la gamme Harley était composé de quatre cadres : le Sportster, le Dyna, le Softail et le Touring.

          Pour faire simple, le cadre Sportster est le plus joueur et le plus maniable, les cadres Softail et Touring sont les plus confortables et le cadre Dyna était un compromis entre les deux. En gros, on prenait un Sporster pour s'amuser, un Softail ou Touring pour avaler du kilomètre et un Dyna si on voulait un peu des deux.

          Ce résumé est bien entendu un raccourci car, en réalité, on pourrait écrire plusieurs pages sur l'histoire et l'évolution de chacun de ces cadres. Mais intéressons-nous un tout petit peu plus en détail sur les Dyna et Softail :

          Un modèle Dyna se composait d'un bras oscillant et de deux amortisseurs classiques. L'architecture est très proche de celle d'un cadre Sportster. D'ailleurs, dans la communauté Harley, on utilise parfois la formule « Sporster avec un big twin » pour décrire une Dyna. On voit bien, au travers de cette expression, la position centrale du modèle Dyna qui se situait vraiment entre les Sporsters et les Softails.

          Un modèle Softail (tiré de « soft tail » qui signifie littéralement « queue souple » ) est très différent. Routier par essence, le cadre est un peu plus long mais surtout ce qui frappe du premier coup d'œil, c'est l'absence visuelle d'amortisseurs. En fait, le système d'amortissement se situe sous le châssis pour donner l'impression d'un hardtail (qui est tiré de « hard tail » signifiant « queue dure » car ces cadres sont dépourvus d'amortissement arrière). 

          Mais ça, c'était avant...

          Après l'arrivée du Milwaukee Eight en mi-2016, La Motor Company nous gratifie d'un autre tremblement de terre en nous annonçant la disparition du cadre Dyna au profit d'un cadre Softail remis au goût du jour. En effet, Harley a décidé de fusionner les cadres Dyna et Softail pour ne faire qu'un seul cadre qui gardera l'appellation de Softail.

         En apparence, ce cadre est un Softail, pas de doute là-dessus. Mais l'idée des ingénieurs était de prendre le côté dynamique et joueur d'un cadre Dyna, de garder l'aspect esthétique d'un cadre Softail et de faire une nouvelle charpente.

          L'aspect extérieur étant déterminé, il fallait maintenant travailler l'intérieur de la bête. La Mo Co a donc écouté les avis de ses clients pour modifier ce nouveau cadre en fonction de leurs attentes avec une rigidité accrue, une dynamique plus incisive ainsi qu'une garde au sol plus élevée (les possesseurs de Softail savent de quoi je parle !).

          Qu'est-ce qui change ?

          La gamme Dyna disparait donc du catalogue au profit d'une famille Softail qui s'agrandit et c'est au total huit nouveaux modèles qui posséderont ce nouveau cadre et qui porteront désormais l'appellation de Softail.

          Au niveau de la suspension, on trouve, à l'avant, une suspension à valve double effet (qui équipe les modèles Touring depuis 2017) possédant un débattement de 130mm et, à l'arrière, un mono amortisseur caché sous la selle (permettant de garder l'esthétique hardtail) mais facile à régler.

         La conception a aussi été revue de fond en comble. On reste sur un cadre tubulaire en acier (enrichit au carbone). Le cadre seul a une rigidité 65 % supérieure à celle des anciens Softails. Cette rigidité est de 34 % sur le châssis complet. Ce cadre sera également plus simple à construire car il possède la moitié moins de pièces et 22% de soudures en moins.

          Deux bras oscillants seront au catalogue : un pour les pneus arrières larges et l'autre pour les pneus étroits. Le châssis « large » sera plus léger de 15% (5.9kgs) alors que l'étroit perdra 20% (8.16kgs).

          Tout ceci permet de garder un cadre presque identique (du moins en apparence) sur les huit modèles mais en améliorant grandement les caractéristiques de conduite et en conservant les codes esthétiques propres et chers à Harley. On imagine à peine le casse-tête que cela a dû être pour les ingénieurs !

          Qu'en conclure ?

          Avec un nouveau moteur plus puissant, un nouveau cadre plus dynamique et quelques touches stylistiques, Harley semble vouloir damner le pion à une concurrence de plus en plus féroce. Mais la clientèle de Mo Co reste très attachée à certains codes esthétiques et il fallait donc concilier tous ces paramètres.

         Une équation qui fût donc difficile à résoudre. Le résultat sera-t-il à la hauteur de ce travail en profondeur? Vivement les essais qu'on puisse répondre à cette question !

Ajouter vous aussi un commentaire sur "Les infos sur le châssis Softail 2018."
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette actualité :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :
Rechercher une moto
Publicité
Les reconnaîtrez vous ?
L'actu sur MP
Dernière fiche moto
Notre comparateur moto
Comparez les modèles motos
A ne pas louper
Communauté Facebook
Communauté Google+
Plan du site - Un lien vers MP - Les statistiques Xiti - Régie publicitaire