Se connecter
Actualité ACCUEIL > ACTUALITé
MotoGP 2019 - Ca repart au Qatar !

MotoGP 2019 - Ca repart au Qatar !

Partagez avec vos amis :
Partagez avec vos amis :

L'heure est à la reprise pour l'ensemble des 22 pilotes titulaires impatients de retrouver l'agitation des paddocks. Cap sur Losail pour la première course de la saison 2019 !

     J-1 avant le coup d'envoi du Championnat du Monde MotoGP 2019 !

Après une trêve hivernale ponctuée de 3 tests de présaison, l'heure est à la reprise pour l'ensemble des 22 pilotes titulaires impatients de retrouver l'agitation des paddocks.

Et Comme c'est le cas depuis maintenant 13ans, le lancement aura lieu sur le tracé qatari de Losail, et de nuit !

Revue des forces en présence

     Auréolé d'une nouvelle couronne (la 7ème) remportée l'année dernière à seulement 26 ans, Marc Marquez (Repsol Honda Team) n'a qu'une ambition : entrer davantage dans l'histoire en décrochant un nouveau sacre. Placé au repos forcé cet hiver après une opération de la clavicule, l'Espagnol semble s’en être presque totalement remis, à en croire le nombre de tours couverts lors du dernier Test, ainsi que ses chronos.

Le circuit de Losail n’est peut-être pas son tracé de prédilection (le Champion du Monde n’y a triomphé qu’une fois depuis son arrivée en MotoGP) mais il peut sans prétention viser un podium. L’an dernier, Marquez avait tenté le tout pour le tout dans le dernier virage pour tenter de priver Andrea Dovizioso (Mission Winnow Ducati) de la victoire ; une manœuvre qui n’avait toutefois pas payé…

Andrea Doviziozo, justement, devrait une fois de plus être un adversaire redoutable et un prétendant costaud à la couronne mondiale. Il sera d'autant plus à craindre sur la piste du Qatar où l'Italien n'a jamais fait moins bien que deuxième depuis quatre ans. Notamment grâce à la longue ligne droite de plus d'1 km permettant à la Desmosedici GP de faire parler toute la puissance de son V4 desmodromique. Pour 2019, Dovi entend bien se battre une nouvelle fois pour le titre et ne plus se contenter de la place de dauphin acquise lors des deux dernière saisons.

Un autre homme sera a surveiller particulièrement lors de ce debut de championnat. Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) qui a effectué des essais de présaison très solides. L’Espagnol n’a en effet jamais quitté le Top 5 des quatre Tests disputés (il a même terminé en tête des tests de Valence et de Losail). Un résultat de bon augure lorsqu'on regarde dans le rétro et qu'on analyse toutes les difficultés rencontrées par Yamaha la saison dernière. Les statistiques sont également favorables à la marque aux diapasons puisque le constructeur est celui qui possède le meilleur palmarès à Losail avec huit succès. On notera également que Vinales a troqué son numéro 25 qu'il arborait depuis son arrivée en MotoGP contre un numéro 12, qui est le numéro qu'il portait à ses débuts en motocross.

En plus de ses 3 hommes, n'oublions pas leurs coéquipiers qui demeurent des adversaires solides. 

Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), qui avait sauvé de justesse sa troisième place au général en 2018, repart pour une 24ème saison en mondial. Toujours en quête d'un 10ème titre, le Dottore vient de souffler sa 40ème bougie, mais compte bien ne pas se limiter à la figuration. Sa 5ème place aux tests de Losail montre que le vétéran reste toujours dans le coup.

Un autre homme sera observé avec attention : Jorge Lorenzo (Repsol Honda Team) qui vient de rejoindre le clan Honda au côté de Marc Marquez et qui se lance dans un nouveau défi : celui de briller avec un 3ème constructeur après avoir remporté titres avec Yamaha et victoires avec Ducati. Malheureusement pour le Majorquin, son processus d’adaptation a été retardé par une blessure au poignet gauche et il ne devrait pas commencer la saison à 100%.

Le départ de l'Espagnol de Ducati a laissé une place vacante attribuée à Danilo Petrucci (Mission Winnow Ducati). Auteur de coups d'éclats sur sa Ducati satellite les saisons précédentes, l'Italien a réussi à décrocher son premier guidon officiel et aura  cœur de marquer les esprits.  Meilleur temps des tests de Sepang et régulièrement sur le devant de la scène, le transalpin a pour le moment rempli le travail et entend concrétiser rapidement pour prolonger son contrat qui court actuellement pour une seul saison.

D'autres pilotes compte bien s’immiscer dans la lutte aux avant-postes.

A commencer par d’Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), auteur d’une excellente présaison, de Jack Miller (Alma Pramac Racing) désormais promu au poste de pilote n°1 chez Alma Pramac Racing ou encore de Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), qui est cepdendant diminué par une grosse blessure à la cheville droite. Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu), beaucoup plus à l’aise sur la RCV 2018, espère également pouvoir tirer son épingle du jeu, tout comme Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT), nettement plus compétitif au guidon d’une M1 similaire à celle du binôme Rossi – Viñales. Les pilotes du team Reale Avintia Racing Tito Rabat et Karel Abraham disposent eux aussi d’un matériel plus récent, qui pourrait leur permettre de se rapprocher des leaders.

Qui dit nouvelle saison, dit nouveaux venus !

Les rookies qui sont au nombre de quatre cette saison. On surveillera particulièrement le duo Francesco Bagnaia (Alma Pramac Racing) - Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT). L’Italien et le Français ont en effet réalisé une arrivée tonitruante en s’adjugeant tous deux le deuxième chrono d’un Test. Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), unique débutant à être pourvu d’une machine officielle et Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech3) entendent eux aussi s'affirmer la quête du titre de Rookie of the Year.

Il faudra par ailleurs être attentif aux prestations de l'Aprilia RS-GP qui semble poursuivre sa progression, avec Aleix Espargaró désormais associé à Andrea Iannone (Aprilia Racing Team Gresini).

Enfin, tout le monde attend avec impatience de voir ce dont sera capable Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing) sur la RC16. Après deux premières saisons exceptionnelles en MotoGP avec Yamaha, le pilote Français a fait le pari osé de rejoindre l'équipe KTM officielle qui, malgré des moyens conséquents et une motivation énorme, n'a accumulé que 2 saisons d'expérience et reste donc encore en phase de développement. Conscient du gros travail qui l'attend, le Français y croit. Et comme il l'a si bien déclaré il y a quelques jours : "A vaincre sans péril on triomphe sans gloire."
Au vue de ses prestations en course sur la piste qatari les deux dernières années où il créé la sensation en menant respectivement 6 et 17 tours, un résultat correct (Top10) n’est pas a écarté ce weekend.

 Même chose pour son coéquipier Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing), qui avait offert à la firme de Mattighofen son tout premier podium à Valence et Hafizh Syahrin n’en démord pas non plus.

Tous les ingrédients sont réunis pour une saison 2019 de toute beauté. Rendez-vous donc demain à 13h40, heure française pour la première séance d'essais du GP Qatar. Le course aura lieu quant à elle, ce dimanche à 18h (heure française).

Pour suivre la course en direct, deux solutions : soit prendre votre abonnement à Canal + (qui a récuperé les droits de retransmission au détriment d'Eurosport), soit prendre votre VideoPass sur le site MotoGP. Dans les deux cas, il faudra mettre la main au portefeuille pour une rallonge...

 

crédits photos : motogp.com

 

 

Ajouter vous aussi un commentaire sur "MotoGP 2019 - Ca repart au Qatar !"
Gagnez du temps, créez vous un compte et postez tant que vous voulez !
Pseudo :
Votre E-mail :
Notez cette actualité :
Bof - 2 - 3 - 4 - Top
Titre :
Commentaire :

Les dernières actualités moto du site

Rechercher une moto
Publicité
Les reconnaîtrez vous ?
L'actu sur MP
Dernière fiche moto
Notre comparateur moto
Comparez les modèles motos
A ne pas louper
Communauté Facebook
Plan du site - Un lien vers MP - Régie publicitaire