Motoplanete

ActualitéDakar 2024 - La revue des troupes

Dakar 2024 - Revue des troupes avant le grand départ.

logo-dakar-2024

A 24 heures du départ du Dakar 2024 qui parcourra l'Arabie Saoudite du 5 au 19 janvier prochain, petit tour d'horizon des forces en présence.
Si KTM arrive relativement fragilisé par l'absence de quelques tenors, du côté de Honda c'est le couteau entre les dents que l'on aborde cette 46ème édition ! Sans oublier Sherco et Hero qui seront prets à saisir toutes les opportunités

KTM en retrait ?

Les voyants ne sont pas au vert chez les orange ! Entendons par-là le groupe des pilotes officiels KTM au sens strict, qui a connu davantage de désillusions que de succès depuis le doublé réalisé au classement général du dernier Dakar, avec Kevin Benavides et Toby Price au sommet, seulement séparés de 43 secondes. Entre temps, le double vainqueur argentin (2021-2023) a brisé son fémur juste avant l'Abu Dhabi Desert Challenge, s'est ensuite blessé au poignet après avoir repris l'entraînement pour le Desafio Ruta 40, et a une nouvelle fois meurtri sa jambe dans la dernière ligne droite de sa préparation à l'édition 2024. Toby Price a de son côté affiché une réelle régularité sur la saison de W2RC, l'achevant même par une victoire sur le Rallye du Maroc, mais en passant à côté du titre de fin d'année pour quatre points. L'Australien reste le principal atout de la firme autrichienne, qui a perdu son porte-drapeau Matthias Walkner sur de multiples factures à la jambe au début du mois de décembre.

Honda et sa dream team

Face au clan KTM, le Monster Energy Honda Team affiche une posture conquérante. Et pas seulement parce qu'elle a remporté pour la deuxième fois consécutive le titre constructeurs du W2RC, en étrennant de surcroit sur la dernière manche au Maroc la toute nouvelle version de sa CRF 450 Rally. La direction sportive des rouges a encore vu grand sur le mercato de cette année. Après avoir recruté Adrien Van Beveren pendant l'exercice 2022, la marque japonaise s'est attachée les services de l'Américain Skyler Howes, 3e du Dakar 2023, et de la pépite espagnole Tosha Schareina, 2e sur le Sonora Rally et ensuite vainqueur du Desafio Ruta 40. Mais les chances de succès ne s'arrêtent pas là chez Honda : Ricky Brabec a déjà soulevé le trophée en 2020, tandis que Pablo Quintanilla a terminé six fois dans le Top 5 (2e en 2020 et 2022) et que son compatriote Nacho Cornejo a laissé passer sa chance en 2021. Au total, les six pilotes du team sont autant de vainqueurs en puissance.

Hero et Sherco en embuscade

Il leur faudra toutefois compter chez le constructeur indien Hero sur la concurrence de Ross Branch, toujours bien placé cette année et rejoint dans l'équipe par Joan Barreda, en lice pour une 30e victoire d'étape et pourquoi pas mieux. Le tableau des chasseurs d'accessits doit être complété par les pilotes Sherco, en particulier Lorenzo Santolino qui entend améliorer sa 6e place datant de 2021.

Original by Motul : le vrai Dakar à l'ancienne

C'est un peu le village des irréductibles. Au cœur du bivouac, un carré à part se remplit au compte- gouttes, accueillant jusque tard dans la soirée les motards que l'on désigne comme les plus courageux du Dakar. Ils sont 27 cette année à avoir fait le choix de s'engager sans assistance, contraints par conséquent de s'occuper chaque jour eux-mêmes de l'entretien et des éventuelles réparations à effectuer sur leur moto. Les journées et les nuits sont longues pour ces jusqu'au- boutistes, qui cultivent l'état d'esprit d'entraide attaché à l'histoire du Dakar. Reste que sur les pistes et dans les dunes, il se joue bien une compétition, dont sont notamment exclus les anciens vainqueurs et acteurs majeurs des dernières années. Pour aller chercher le trophée, il faudra donc compter sur des clients comme le Belge Jérôme Martiny, qui a flirté à deux reprises avec le Top 30 et s'attaque maintenant au défi des Original by Motul ; le Slovène Simon Marcic partant pour son 10e Dakar et expert de la formule à la dure ; le Tchèque David Pabiska qui s'engage pour la 15e fois (36e en 2023). Les yeux seront aussi braqués vers deux nouveaux venus qui ont affiché de belles promesses avant leur grand baptême, et ont à coup sûr le gène de la gagne dans leur patrimoine familial : l'Autrichien Tobias Ebster, neveu de l'ancien champion Heinz Kinigardner, et l'Italien Gioele Meoni, fils du double vainqueur Fabrizio Meoni.

Coup d'envoi demain avec le prologue entre AlUla et AlUla et sa petite spéciale de 27km en guise d'échauffement.

A suivre...


crédits photos et infos : A.S.O / dakar.com

Suivre l'actualité

Vous voulez en savoir plus sur l’actualité moto, recevez les informations dans votre boite mail.

Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société qui gère le site Motoplanete sur le fondement de votre consentement et sont utilisées pour la gestion de vos alertes. Pour en savoir plus et pour exercer vos droits, consultez notre politique de données personnelles.

Indispensables

La sécurité du pilote et les performances de votre moto sont primordiales. Chez nos partenaires 'Motoblouz' et 'la Bécanerie', vous découvrirez tout ce dont vous avez besoin, de l'équipement aux pièces détachées, pour entretenir votre machine à la perfection.

Question du jour

Quelle tronche de ouf ! Mais qui est-ce ?

Quelle tronche de ouf ! Mais qui est-ce ?