Motoplanete

ActualitéAgitation en MotoGP : On fait le point !

Agitation en MotoGP : On fait le point !

Voilà maintenant trois semaines et deux Grands Prix que la Moto GP a repris ses droits. Et le moins que l'on puisse dire est que ce début de saison fait couler beaucoup d'ancre...

Grand Prix d'Argentine : les raisons d'une annulation

Les prémices d'une annulation s'étaient fait sentir suite à l'accession au pouvoir du président ultralibéral Javier Milei, en fin d'année dernière. Initialement prévu pour le week-end passé, le Grand Prix d'Argentine n'a finalement pas eu lieu.

Dans un communiqué commun avec la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM), Dorma Sports, organisateur du championnat du monde de MotoGP, a expliqué les raisons qui ont conduit à cette décision : "En raison des circonstances actuelles en Argentine le promoteur de l'événement a informé qu'il est actuellement dans l'impossibilité de garantir la qualité de services indispensable à l'organisation du Grand Prix en 2024". Le communiqué précise par ailleurs que le GP d'Argentine "ne sera pas remplacé dans le calendrier" et que "le MotoGP espère revenir courir à Termas de Rio Hondo en 2025".

C'est loin d'être une situation inédite pour l'organisation qui, l'an dernier déjà, avait été contrainte d'annuler le Grand Prix du Kazakhstan. Le tout nouveau circuit de Sokol, d'une longueur de 4,5 km et doté de 16 virages et quatre lignes droites, n'avait pu être homologué à temps. Programmé du 14 au 16 juin, l'ombre plane toujours sur l'événement. "Je suis en contact avec les organisateurs, la piste est prête, mais il reste quelques aménagements à réaliser", déclarait Carmelo Ezpeleta, directeur de la Dorna, le mois dernier.

En attente de nouvelles rassurantes en provenance d'Asie Centrale, la saison 2024 de motoGP compte pour le moment 21 courses... dont le GP des Amériques ce week-end !

Calendrier des courses MotoGP 2024

Voici le calendrier complet des courses sur les 21 circuits de MotoGP, s'étalant jusqu'à mi-novembre :

1 Grand Prix du Qatar (circuit de Losail), 10 mars. Vainqueur : Francesco Bagnaia (Ducati).
2 Grand Prix du Portugal (circuit Internacional do Algarve), 24 mars. Vainqueur : Jorge Martín (Ducati).
Grand Prix d'Argentine (Termas de Río Hondo), 7 avril.
3 Grand Prix des Amériques (circuit des Amériques), 14 avril.
4 Grand Prix d'Espagne (circuit de Jerez), 28 avril.
5 Grand Prix de France (circuit Bugatti du Mans), 12 mai.
6 Grand Prix de Catalogne (circuit de Barcelona-Catalunya), 26 mai.
7 Grand Prix d'Italie (circuit Mugello), 2 juin.
8 Grand Prix du Kazakhstan (circuit Sokol International Racetrack), 16 juin.
9 Grand Prix des Pays-Bas (TT circuit Assen), 30 juin.
10 Grand Prix d'Allemagne (circuit Sachsenring), 7 juillet.
11 Grand Prix de Grande-Bretagne (circuit Silverstone), 4 août.
12 Grand Prix d'Autriche (circuit de Spielberg), 18 août.
13 Grand Prix d'Aragón (circuit Motorland Aragon), 1er septembre.
14 Grand Prix de Saint-Marin (Misano World Circuit Marco Simoncelli), 8 septembre.
15 Grand Prix d'Inde (circuit international Buddh), 22 septembre.
16 Grand Prix d'Indonésie (circuit Mandalika International Street), 29 septembre.
17 Grand Prix du Japon (circuit Twin Ring Motegi), 6 octobre.
18 Grand Prix d'Australie (circuit Phillip Island Circuit), 20 octobre.
19 Grand Prix de Thaïlande (circuit Chang International), 27 octobre.
20 Grand Prix de Malaisie (circuit Sepang International), 3 novembre.
21 Grand Prix de Valence (circuit Ricardo Tormo), 17 novembre.

Quartararo s'attire les foudres des fans

On aurait cru à un poisson d'avril, l'actualité de la catégorie reine en vitesse moto a été marquée par l'annonce, vendredi dernier, de la prolongation du pilote français F. Quartararo. Le premier champion du monde français de MotoGP (2021) était en fin de contrat avec Yamaha à l'issue de la saison. Il s'est exprimé à ce sujet :  

Fabio Quartararo (Yamaha Motor Racing)
Je suis super heureux d'annoncer que je vais poursuivre mon aventure en bleu! L'hiver dernier, Yamaha m'a prouvé qu'ils avaient une nouvelle approche et un nouvel état d'esprit agressif. Je suis très confiant : nous retrouverons les avant-postes ensemble . Il y a six ans, ils m'ont donné la chance de passer en MotoGP et depuis, nous avons accompli de grandes choses ensemble. Nous avons encore un long chemin à parcourir pour recommencer à nous battre pour la victoire. Je travaillerai dur et je suis sûr qu'ensemble, nous réaliserons notre rêve une fois de plus !

Un renouvellement pour le moins surprenant, discrédité par une majeure partie des internautes et fans de MotoGP reprochant au pilote un choix basé sur l'aspect financier uniquement. Un argument aussi avancé par le magazine britannique Autosport, rapportant que Fabio Quartararo aurait été convaincu par un salaire avoisinant les douze millions d'euros par saison offert par le constructeur japonais.
À ce montant, le Niçois de 24 ans figurerait en haut du classement des pilotes les mieux payés du paddock, loin devant Francesco Bagnaia chez Ducati.

Quelle grille de MotoGP en 2025 ?

Départ pilotes Grand Prix MotoGP
La grille des pilotes participant aux Championnats du monde de vitesse
moto pour 2025 reste à compléter. @MotoGP

Chaque année, les interrogations pleuvent quant au devenir de certains pilotes. Outre Fabio Quartararo, l'avenir à court terme en MotoGP est d'ores-et-déjà scellé pour six autres pilotes du paddock. Le Français, autrefois désigné chevalier de la légion d'honneur pour son succès mondial, rejoint donc un groupe restreint de noms assurés d'une place sur la grille au-delà de la saison 2024. Son compatriote, Johann Zarco (Team LCR Honda), et le coéquipier de ce dernier, Luca Marini, disposent tous deux d'un accord avec Honda, jusqu'au 31 décembre 2025. Brad Binder (Redbull KTM Factory Racing), Fermin Aldeguer, Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) et donc, Fabio Quartararo, ont déjà confirmé leur présence pour la saison 2026.

Pour le reste, le flou donne lieu à certaines prédictions. C'est le cas du phénomène Pedro Acosta notamment, sous contrat avec la Team GasGasTech3 et dont la tendance serait à un transfert vers la team usine KTM au côté de Brad Binder.

Si Honda joue la carte de l'anticipation, tout reste à construire chez Aprilia qui est la seule écurie à n'avoir officialisé aucun pilote pour la prochaine saison de MotoGP.
Chez Ducati, reste toujours à déterminer qui viendra s'associer au double champion du monde en titre, Francesco Bagnaia. En attendant, le constructeur italien mise sur l'avenir avec la signature de la pépite de Moto2, Fermin Aldeguer (actuel pilote en Moto2 : Speed Up Racing), confirmée par le nouveau directeur sportif de Ducati.

Mauro Grassilli (directeur sportif team Ducati)
Pramac sera la maison de Fermin pour les prochaines saisons, sous réserve qu'ils activent l'option que nous avons ensemble. Le futur pour nous, c'est Fermin. Nous le voyons comme un investissement pour l'avenir, avec un contrat de deux ans, extensible à deux années supplémentaires.

En résumé, si la promotion des plus grands talents aident à former de nouvelles associations, les places sont chères et on pourrait avoir droit au jeu des chaises musicales dans les mois à venir afin de voir l'horizon s'éclaircir...

Suivre l'actualité

Vous voulez en savoir plus sur l’actualité moto, recevez les informations dans votre boite mail.

Vos données personnelles font l’objet d’un traitement informatique par la société qui gère le site Motoplanete sur le fondement de votre consentement et sont utilisées pour la gestion de vos alertes. Pour en savoir plus et pour exercer vos droits, consultez notre politique de données personnelles.

Indispensables

La sécurité du pilote et les performances de votre moto sont primordiales. Chez nos partenaires 'Motoblouz' et 'la Bécanerie', vous découvrirez tout ce dont vous avez besoin, de l'équipement aux pièces détachées, pour entretenir votre machine à la perfection.

Question du jour

D'où vient ce tableau de bord ?

D'où vient ce tableau de bord ?