Motoplanete

La marque Bimota

En bref
Site web
Type de motos fabriquées Roadster
Sport-GT
Sportive
Super motard
Pays d'origine
Années de mis en service 1972 - aujourd'hui

BIMOTA - De la passion à la haute couture

        Bimota est une marque italienne créée en 1966 par Valerio Bianchi, Giuseppe Morri et Massimo Tamburini. Ce dernier a durablement marqué le monde de la moto en dessinant notamment les Ducati 916 et MV-Agusta F4 750 S. Chacun des trois protagonistes a donné les deux premières lettres de son nom pour générer la dénomination BI-MO-TA.

         Bimota s'est fourni en moteurs chez de nombreux fabricants. La quasi-totalité de ses créations sont nommés par l'union du motoriste (première lettre), de la marque (B) et du n° de création avec le motoriste. Ainsi, le premier modèle de Bimota est la HB1, pour Honda Bimota 1ère association. La SB6, meilleure vente de la marque, est la 6ème alliance entre un moteur Suzuki et une création Bimota. Une douzaine de marques ont vu leurs moteurs, de cylindrée et de conception différentes, prendre place dans les Bimota. Parmi ceux-ci Ducati, Yamaha et Suzuki ont une place de choix. Une vingtaine de motorisations furent de provenance Ducati, onze par Yamaha et huit par Suzuki. Viennent ensuite BMW, Gas Gas, Gilera, Honda, Kawasaki, Paton, Morbidelli, MV-Agusta et même Harley-Davidson.

         Connue pour ses motos étonnantes et haut de gamme, l'entreprise a pourtant commencé dans un tout autre secteur d'activité : la climatisation et les systèmes de chauffage.  Mais le destin amène Tamburini, passionné de moto et de technique, a développé une partie-cycle pour sa Honda. A l'époque, les parties-cycles japonaises étaient loin d'être rigoureuses. Dans les années 70, des spécialistes comme Martin se sont fait un nom et une spécialité en concevant et commercialisant des cadres bien plus efficaces.

         Le début de la HB1 coïncide avec le départ de Bianchi et la transformation de l'entreprise. Fini le chauffage, bienvenue dans l'industrie moto. Les premières motos sont vendues sous forme de kits jusqu'à la KB2, construite dans l'usine de Rimini. Bimota ouvre ainsi la route à ses modèles, mais le cœur de métier de la société est la compétition. Les résultats arrivent assez vite, une YB1 remportant un Grand Prix de vitesse en 1974.
En 1980, c'est la consécration avec le titre mondial en catégorie 350 décroché par le pilote sud-africain Jon Ekerold.

         En 1984, Tamburini quitte à son tour l'entreprise qu'il a crée pour rejoindre Cagiva. Son remplaçant, Federico Martini, permettra à deux étudiants de concrétiser un projet qui aboutira à la création de la première Tesi 1D.

         Dans les années 90, Bimota décide de créer son propre moteur, initialement destiné à officier en GP ainsi que la moto qui va avec, la V-Due. Ce moteur deux-temps bicylindre de 500 cm3 engendrera nombres de problèmes dans sa mise au point. Bien que les modèles de la marque aient déjà acquis une forte réputation et se vendent de mieux en mieux chaque année jusqu'à la SB6, le projet V-Due conduira Bimota à la faillite. L'usine sera obligée de racheter toutes les V-Due vendues. Ce coup de bélier dans les finances conduit Bimota à fermer en 2001.

         En 2005, le mastodonte italien de l'industrie pharmaceutique Roberto Comini (président de Farmavenda) rachète Bimota. L'activité reprend avec les SB8K. Rapidement, un accord est conclu avec Vyrus pour vendre sous le nom de Tesi 2D la 984 C3 2V. Puis une sportive plus conventionnelle DB5 voit le jour. Sa version roadster DB6 Delirio sort l'année suivante.

         2013 voit l'arrivée de nouveaux patrons. Comini vend Bimota à des entrepreneurs suisses, Marco Chiancianesi et Daniele Longoni. La société multiplie les projets et les concepts, s'engage en Superbike avec les BB3 avec le team Alstare et survit pendant quelques années. Après 2016, Bimota navigue en vaisseau fantôme.

         Fin 2019, Bimota renait une nouvelle fois grâce à Kawasaki. La grosse entreprise japonaise acquiert 49,9 de l'artisan italien. Le contrôle de l'entreprise sera toujours dans les mains de Chiancianesi et Longoni. Mais la forte présence de Kawasaki permettra une sécurité d'investissement et de développement plus stable et pérenne pour la marque italienne. Cette alliance a été présentée à l'EICMA 2019 en même temps que la nouvelle moto de l'alliance : la Tesi H2.

         Liste des modèles créés par Bimota

- Morbidelli-Bimota

- 600 MV-Agusta-Bimota (MV-Agusta) – 1971
- 750 HB1 (Honda) – 1973
- 250 YB1 (Yamaha) – 1974
- 500 Paton-Bimota (Paton) – 1975
- 500 SB1 (Suzuki) – 1976
- 500 HDB1 (Aermacchi Harley-Davidson) – 1976
- 250 / 350 HDB2 (Aermacchi Harley-Davidson) – 1976
- 350 HDB3 (Aermacchi Harley-Davidson) – 1976
- 900 KB1 (Kawasaki) – 1977
- 750 SB2 (Suzuki) – 1977
- 250 YB2 (Yamaha) – 1977
- 350 YB3 (Yamaha) – 1978
- 1000 SB3 (Suzuki) – 1980
- 500 KB2 (Kawasaki) – 1981
- 900 HB2 (Honda) – 1982
- 1000 KB3 (Kawasaki) – 1983
- 1100 HB3 (Honda) – 1983
- 1100 SB4 (Suzuki) – 1983
- 750 DB1 (Ducati) – 1985
- 1100 SB5 (Suzuki) – 1985
- 750 YB4 (Yamaha) – 1988
- 1200 YB5 (Yamaha) – 1988
- 1000 YB6 (Yamaha) – 1988
- 400 YB7 (Yamaha) – 1988
- 850 / 900 Tesi 1D (Ducati) – 1990
- 1000 YB8 (Yamaha) – 1990
- 600 YB9 (Yamaha) – 1990
- 1000 YB10 (Yamaha) – 1991
- 900 DB2 (Ducati) – 1993
- 750 GB1 (Gilera) – 1993
- 1100 SB6 (Suzuki) – 1994
- 750 SB7 (Suzuki) – 1994
- 900 DB3 (Ducati) – 1995
- 650 BB1 (BMW) – 1995
- 1000 YB11 (Yamaha) - 1996
- 500 V-Due (Bimota) – 1997
- 1000 SB8R (Suzuki) – 1998
- 900 DB4 (Ducati) – 1999
- 1000 666 L.E. (Ducati) – 2003
- 900 Drako (Ducati) – 2003
- 1000 DB5 (Ducati) – 2005
- 1000 DB6 Delirio (Ducati) – 2005
- 1000 SB8K Gobert / Santa Monica (Suzuki) – 2006
- 1000 Tesi 2D (Ducati) – 2006
- 1100 Tesi 3D (Ducati) – 2007
- 1100 DB7 (Ducati) – 2008
- 1200 DB8 (Ducati) – 2010
- 600 HB4 (Honda) – 2010
- 300 / 500 BBX (Gas Gas) – 2011
- 1200 DB9 Brivido (Ducati) – 2011
- 1100 DB10 B.Motard (Ducati) – 2011
- 1200 DB11 (Ducati) – 2012
- 1200 DB12 B.Tourist – 2012
- 1100 DBX (Ducati) – 2012
- 1000 BB2 (BMW) – 2012
- 1000 BB3 (BMW) – 2013
- 1200 Impeto (Ducati) – 2015
- 800 Tesi 3D RaceCafe (Ducati) – 2015
- 1000 Tesi H2 (Kawasaki) – 2020