Motoplanete
À la une des Actualités

Finale du Championnat de France d'Enduro ce week-end.

championnat-enduro-banniere

          Le week-end prochain, la commune de Vorey-sur-Arzon, en Auvergne, verra se dérouler sur ses terres l'épilogue d'une saison d'Enduro 2013 particulièrement riche. Nos pilotes français viennent tout juste de prouver qu'ils sont encore les plus rapides du globe, en ramenant de Sardaigne deux nouveaux titres de champion du monde par équipe, dans les catégories trophée et Junior. Ces victoires digérées, ils s'aligneront le week-end prochain au départ de la dernière épreuve de la saison, la finale du Championnat de France d' Enduro.

          En E1, Antoine Méo (KTM) n'a pas ce soucis et roulera sans la moindre pression. Déjà titré lors de l'épreuve précédente, il pourra observer sereinement le duel qui opposera Jérémy Joly (HM-Honda) à Marc Bourgeois (Yamaha) pour le gain de la seconde place. Ils entament cette dernière course à égalité de points. Un duel que pourrait venir arbitrer Anthony Boissière. Le pilote Pulsion-Moto-Sherco très en vue cette fin de saison accuse un retard de 15 points sur Joly et Bourgeois mais a prouvé qu'il avait la vitesse pour venir bousculer la tête de course. Il sera à surveiller de prés.

          La hiérarchie de la catégorie E2 devrait selon toute vraisemblance rester la même. Pierre-Alexandre Renet (Husaberg), leader avec un matelas de 30 points d'avance, pourrait se contenter d'assurer. Connaissant le tempérament du normand, il y a peu de chance qu'il se satisfasse d'une place de second ou troisième et devrait tout faire pour finir sa saison en beauté. Julien Gauthier (Pulsion-Moto-Sherco) aura lui aussi à cœur de briller. L'auvergnat est sur ses terres et connaît bien la région. Peut-être une première victoire ?

          Une question est sur toutes les lèvres en E3. Christophe Nambotin sera-t-il prêt pour participer à cette finale? Le leader incontesté de la catégorie des grosses cylindrées a subi une intervention chirurgicale il y a quelques semaines et attends le feu vert des médecins pour annoncer ou non sa présence. L'enjeu est majeur, car il dispose d'une avance de 30 points sur le second et 40 points seront distribués lors du week-end. Dans le cas d'un forfait ou d'un abandon, la victoire finale pourrait alors être envisagée par Mathias Bellino (Husaberg) ou encore Manu Albepart (Beta).

          En Junior, Loïc Larrieu (Husaberg) a toutes les cartes en main pour remporter son premier titre de Champion de France dès Samedi. Il lui suffit pour cela de terminer dans les 9 premiers. Sur la dernière marche du podium, Jérémy Miroir (EEAT-Yamaha) devra quant à lui se méfier du retour de Jérémy Carpentier (HM-Honda) très en forme cette fin de saison.

          Dimanche soir, on saura également qui de KTM ou Husaberg remportera la catégorie constructeur, au terme d'une saison où ils n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires.

          Rendez-vous donc dès Vendredi 25 Octobre à Vorey pour vivre ensemble cette finale du Championnat de France d'Enduro. L'épreuve sera cloturée par la cérémonie officielle de remise des prix de la FFM, Dimanche soir à 20h30, à la salle de l'Embarcadère.

         Plus d'infos sur enduro-france.fr

Avis

Déposez votre avis sur la Finale du Championnat de France d'Enduro ce week-end.
Notez cet article :
Dernières actus