Motoplanete
À la une des Actualités

Victoire de Fissette et Fastré aux 6 Heures de Spa-Francorchamps.

Victoire de Fissette et Fastré  aux 6 Heures de Spa-Francorchamps.

   Pour cette 6e édition, les 6 Heures Moto de Spa-Francorchamps se déroulaient selon une nouvelle formule, concentrée sur la seule journée du dimanche. Le programme débutait par une séance d'essais libres de 40 minutes permettant aux pilotes des 47 teams inscrits d'effectuer les derniers réglages sur leurs motos avant les trois séances de qualification, une par pilote.

   Au terme de ces 3 séances qualificatives, c'est le team RM Motos Compétition de Marc Fissette et Grégory Fastré (Suzuki) qui décrochait la pôle suivi du team Interbike-RSM Racing (De Kimpe - De Wit sur Kawasaki) et du Campus Francorchamps (Salchaud – Nickmans sur Yamaha).

   Sur le coup de midi, les 47 équipages se plaçaient donc en épis sur la grille pour un départ type "Le Mans". Le jeune Marty Debruyne (DMT 54/Moto 80) réalisait le holeshot et s'emparait de la pole pour deux tours avant d'être dépassé par la Kawasaki du team Interbike-RSM Racing. Aux environs de 13h20, la chute de Nicolas Lambert (Dream Team Company Endurance) dans le virage des Fagnes nécessitait l'intervention des safety cars durant une quinzaine de minutes. A peine les safety cars rentrés, c'était malheureusement au tour d'Arnaud de Kimpe (Interbike-RSM Racing) de chuter lourdement aux Combes, nécessitant une nouvelle sortie des véhicules de sécurité.

Victoire de Fissette et Fastré  aux 6 Heures de Spa-Francorchamps.

   Après une vingtaine de minutes, la course pouvait cependant reprendre de plus belle. Le team RM Motos Compétition (Fissette-Fastré) s'emparait alors de la tête de la course pendant 29 tours avant que Grégory Fastré commette une petite erreur dans le virage du Campus et permette ainsi, ironie du sort, à ce même Campus Francorchamps de dominer les débats.

   Le team composé du top pilote français Nicolas Salchaud, remplaçant d'Eric van Bael, et de l'expérimenté Michel Nickmans pouvait alors démontrer toute la puissance de la nouvelle Yamaha R1 et rester en tête pendant 68 des 127 tours de la course ! Derrière, le reste de la meute bataillait ferme, le team DMT 54/Moto 80, les anglais de l'AC Racing (Allsop-Neate-Smith) et le team Alteco (Van Den Bossche-Degreef-Kleyweg) se disputant la 3e place. Alors qu'il pouvait espérer monter sur le podium scratch, le team DMT 54/Moto 80, inscrit en 1000 Junior à l'inverse des teams de tête en 1000 Inter, rétrogradait au classement suite à la sortie sans gravité du premier pilote, Arnaud Brochier.

   Alors que l'on entrait dans la dernière heure de course et que le Campus Francorchamps pointait toujours devant, la Ducati du team Ducati Melle 1 (Finke-Johanns-Wobker) sortait aux Combes et nécessitait une nouvelle intervention des safety cars pendant 20 minutes portant le temps de course restant à 20 petites minutes. Alors au stand, le team Campus Francorchamps était bloqué en sortie de pitlane et perdait le leadership au profit du team RM Motos Compétition. Malgré d'excellents chronos, le team de Georges Biar ne parviendra pas à refaire son retard et terminera à 12 petites secondes des vainqueurs. Fissette et Fastré remportaient alors les 6 Heures Moto qui leur avaient échappé de peu en 2014 ! La troisième marche du podium revenait à l'AC Racing (Allsop-Neate-Smith) qui remporte également le Michelin Trophy .

   Du côté des autres classes, le BJ Racing Team (Bonafede-Godinas) l'emportait en 1000 Junior devant les habitués du team RSM Superbike (Baeckelandt-Simoens-De Praetere) et les rookies du TLB Endurance (Schaaff-Swerts-Theys).

   En 600 Junior, le Joca-JL-Motoracing (Larminier-Cheret-Lequeux) prenait sa revanche sur 2014 et grimpait sur la 1ère marche du podium. En deuxième et troisième positions, on retrouvait le R'n'B Team #2 (François-Legros-Mathot) et le Dream Team (Counotte-Van Leendert). En 600 Inter, le team Monex Europe (Edgeley-Johnson) s'imposait devant le J.F Racing Team (Feyen-Bourguignon-Harmegnies) et le Team Performance 55 (Bolmont-Rosmant-Mulders).

   Adeptes de l'endurance "à l'ancienne", le team Kawasaki Bruxelles (Snickers-Renard-Snickers) devançait le FLG Racing (Poiré-Le Grelle-Quodbach) et les français du Team Players (Noël-Pasco) en catégorie Trophy (une seule moto).

   Avec 47 teams inscrits, deux fois plus de spectateurs qu'en 2014 et le soutien de Michelin, nous pouvons dire que ces 6 Heures Moto nouvelle mouture ont été exceptionnelles, tant en intensité qu'en qualité de spectacle. De quoi donner l'envie aux organisateurs de remettre le couvert pour la saison 2016. De bon augure pour l'avenir de la seule épreuve d'endurance belge.

Classement complet sur www.raceresults.nu

Communiqué DG Sport
Photos : Thierry Dricot & Guy Thonus

Indispensables

Un matériel en bon etat et un entretien régulier de la moto sont indispensables pour la sécurité du pilote et les performances de la machine.
Vous trouvez tout le nécessaire (équipement, pièces, outillage, etc...) et bien plus chez notre partenaire Motoblouz, avec des milliers de références disponibles.
Dernières actus